Oui créer un business rentable en ligne est possible

Oui créer un business rentable en ligne est possible

article invité par léna pour choisir sa formation

Comment lancer votre business en ligne pour changer de vie

GrĂące Ă  Internet, la crĂ©ation d’un business est accessible Ă  tous ceux qui se sont rĂȘvĂ©s entrepreneurs, sans jamais oser se lancer. Le Web est une sorte de monde merveilleux dans lequel chacun peut devenir ce qu’il veut, mĂȘme avec un petit budget. Aussi, commencer un business en ligne dans votre salon ou mĂȘme sur une plage est parfaitement envisageable. Si cela vous convient et que la connexion est bonne, alors dĂ©velopper un business en ligne est possible.

Pour vos dĂ©buts, vous n’avez pas forcĂ©ment besoin d’un budget Ă©norme, alors dĂ©tendez vous et prenez conscience de l’opportunitĂ© qu’est le Web. Pensez Ă  tous ces internautes qui cherchent le produit, le service, ou la formation que vous proposez. Imaginez-les connectĂ©s Ă  n’importe quel moment du jour et de la nuit, depuis leur ordinateur ou leur smartphone.

Ça y est ? Vous commencez Ă  vous projeter ? Vous avez des idĂ©es de business, vous vous y voyez dĂ©jĂ  ! Permettez-moi de vous ramener sur terre : la motivation c’est bien mais ça ne suffit pas, gardez-le en tĂȘte. Dans les lignes qui suivent vous devrez vous interroger sur votre profil d’auto-entrepreneur, sur votre projet et sur les bonnes pratiques Ă  adopter sur le Net. Votre plan doit ĂȘtre efficace si vous voulez que votre entreprise en ligne soit une rĂ©ussite.

créer un business en ligne rentable

En ligne ou pas c’est un business : avoir le bon profil

CrĂ©er son entreprise numĂ©rique c’est avant tout crĂ©er son entreprise, tout simplement. Ne croyez pas que cela sera plus facile, les qualitĂ©s qui caractĂ©risent un chef d’entreprise sont les mĂȘmes, en ligne ou pas !

 

Le besoin d’indĂ©pendance : un bon dĂ©but pour lancer son business

Vous avez besoin de sortir du salariat parce que vous savez que vous pouvez ĂȘtre bien meilleur avec une plus grande autonomie. Vous rĂȘvez d’exercer votre activitĂ© Ă  votre maniĂšre ou d’intĂ©grer le secteur qui vous attire depuis toujours. Vous rĂ©pondez alors Ă  la petite voix, qui vous taraude depuis bien trop longtemps. DĂ©marrer votre business dans ces conditions est plutĂŽt de bon augure !

 

La confiance en soi : la bonne attitude pour créer son activité

Parfois quelques expĂ©riences nĂ©gatives peuvent vous faire douter, mais ceci n’ébranle pas votre confiance, parce que vous savez que votre produit est bon ou que vos services sont de qualitĂ©. Ce comportement est un vĂ©ritable atout, dans beaucoup de situations. Face Ă  une concurrence agressive ou Ă  des avis trop tranchĂ©s sur les rĂ©seaux sociaux, vous saurez faire la part des choses. Prendre plaisir Ă  vous amĂ©liorer, voire Ă  changer pour le meilleur. Se remettre en question est important pour avancer mais faites-le bien !

 

La détermination pour garder le cap

La vie d’une entreprise est jalonnĂ©e d’embĂ»ches. Le succĂšs n’est pas toujours au rendez-vous. Cependant, ne voyez pas cela comme un Ă©chec ou une fatalitĂ©, mais plutĂŽt comme un apprentissage. Votre blog ne dĂ©colle pas ? Votre newsletter n’est jamais ouverte ? Votre e-book ne se vend pas ? Ne vous effondrez pas. Prenez le temps d’identifier le problĂšme. Regardez comment font ceux qui cartonnent. Mettez-vous Ă  la place de votre internaute et adaptez votre stratĂ©gie si nĂ©cessaire. Si vous manquez de temps, n’hĂ©sitez pas Ă  faire appel Ă  d’autres professionnels comme un webmaster ou encore un rĂ©dacteur Web SEO, afin de vous Ă©pauler.

 

La passion pour vivre son projet Ă  fond

C’est un aspect de l’auto-entreprenariat que l’on Ă©voque peu mais qui est pourtant primordial. Vous ne ferez jamais aussi bien les choses que si vous les faites avec passion. Pourquoi quitter un poste salariĂ© ennuyeux, pour se lancer dans une activitĂ© qui ne vous intĂ©resse qu’à moitiĂ©, soyons cohĂ©rent. Votre passion et le chemin parcouru pour en vivre, c’est aussi l’histoire que vous racontez Ă  vos clients, Ă  vos fans. Ainsi, votre passion motivera vos troupes et ne manquera pas de susciter de l’émotion.

 

Savoir s’entourer pour bien dĂ©velopper son business

Il est vivement recommandĂ© d’éviter de recruter des potes, juste parce que ce sont vos potes ! Mais ne prenez pas non plus toute la responsabilitĂ© sur vos Ă©paules. MĂȘme si vous vouliez y arriver seul, vous ne le pourriez pas. Vous avez su Ă©tablir une vision de votre business. Vous avez dĂ©fini une mission, des valeurs et une stratĂ©gie. NĂ©anmoins, Ă©tablir, en solitaire, les moyens de rĂ©aliser les objectifs peut ĂȘtre un vĂ©ritable casse-tĂȘte. Le choix de vos collaborateurs sera dĂ©terminant dans l’accomplissement de votre projet.

 

Etre organisé et discipliné pour une activité en ligne structurée

Il faut vous simplifier la vie et vous permettre d’apprĂ©hender les imprĂ©vus avec plus de sĂ©rĂ©nitĂ©. Vous avez besoin d’avoir l’esprit tranquille pour ĂȘtre efficace et performant. Aussi, en planifiant, vous gardez le contrĂŽle et Ă©vitez de dĂ©cider sous le coup de l’émotion. Vous devez mettre tout en Ɠuvre pour rester maĂźtre de votre destin.

 

Savoir dĂ©cider : c’est la clĂ© de votre succĂšs professionnel

Le chef d’entreprise est un dĂ©cisionnaire. D’ailleurs j’aurais peut-ĂȘtre dĂ» mettre cette compĂ©tence en haut de cette liste. Le processus de dĂ©cision est loin de la rĂ©flexion solitaire en haut de sa montagne, comme on pourrait le croire. La bonne dĂ©cision s’appuie sur les conseils avisĂ©s de ses collaborateurs et l’analyse de toutes les options. D’oĂč l’importance de bien s’entourer dĂšs le dĂ©part.

 

Monter son projet pour ne pas s’éparpiller

Que votre business en ligne naisse de votre passion ou d’un besoin d’évasion, il est conseillĂ© de ne pas prendre cela Ă  la lĂ©gĂšre. En naviguant sur le Web, vous vous apercevez que certains blogueurs ont commencĂ© avec la volontĂ© de faire dĂ©couvrir les bienfaits des jus verts ou la vie de leur chat. Une fois monĂ©tisĂ©es, ces passions deviennent de vĂ©ritables business, alors autant poser les bonnes bases d’un e-commerce, d’une activitĂ© de rĂ©dacteur free lance ou encore de coach, dĂšs le dĂ©but.

 

Définir son offre pour trouver son marché

L’offre doit rĂ©pondre Ă  un besoin rĂ©el, ce n’est que de cette maniĂšre qu’un produit ou un service pourra rencontrer son public. Imaginez que votre compĂ©tence en informatique vous permette d’envisager plusieurs options comme prĂ©senter des tutos, vendre des packs d’assistance ou encore offrir d’informer sur les nouveautĂ©s. Un conseil : ciblez votre offre, plus votre proposition sera pointue, plus vous serez considĂ©rĂ© comme un expert. Si votre expertise vous ouvre les portes d’une niche, surtout ne vous en privez pas. Un petit marchĂ© visant des besoins spĂ©cifiques peut prĂ©senter de grandes opportunitĂ©s. Par ailleurs, votre offre doit ĂȘtre cohĂ©rente avec vos compĂ©tences et vos expĂ©riences. Avec une telle attitude vous gagnez en lĂ©gitimitĂ©. Votre cible a confiance et elle reconnaĂźt votre valeur ajoutĂ©e. De votre cĂŽtĂ© vous ĂȘtes Ă  l’aise, efficace et cela se reflĂšte dans votre relation client.

 

Cibler son client idéal pour viser juste

Vous avez besoin de prospecter mais il est hors de question de le faire au hasard. DĂ©finir votre client avatar est la solution pour vous apporter du trafic et du bon. Tout simplement, le client parfait est celui avec lequel vous souhaitez collaborer, le dĂ©finir ne pourra ĂȘtre que bĂ©nĂ©fique Ă  votre activitĂ©. Votre contenu sera alors pertinent et vos efforts seront concentrĂ©s. Mieux vous connaĂźtrez votre client, mieux vos produits et services seront adaptĂ©s Ă  ses besoins. L’achat, l’adhĂ©sion ou encore le tĂ©lĂ©chargement se feront presque naturellement. De nombreux outils sont Ă  votre disposition pour vous aider Ă  repĂ©rer ce profil parfait. Comme la rĂšgle du 80/20, dite de Pareto, si vous avez dĂ©jĂ  des clients par exemple. GrĂące Ă  cette rĂšgle le profil des 20% de clients qui font 80% de votre chiffre d’affaires sera clairement Ă©tabli. Il ne vous reste qu’à vous lancer dans la prospection de preneurs similaires.

 

Observer ses concurrents pour améliorer ses performances

ConnaĂźtre sa valeur et celle de ses concurrents/confrĂšres est le meilleur moyen de comprendre comment se dĂ©marquer. Il est impĂ©ratif de se diffĂ©rencier pour ĂȘtre perçu comme Ă©tant unique. Vous ĂȘtes unique par votre parcours professionnel, par votre histoire, votre personnalitĂ©. Prenez-en conscience et dĂ©veloppez ces aspects, sans oublier de garder un Ɠil sur les leaders du marchĂ©. Cette dĂ©marche permet d’apprendre de leurs Ă©checs, mais sert aussi Ă  s’inspirer des bonnes idĂ©es. ComplĂ©tez la photo de famille avec similar site qui liste les sites similaires en offre et en rĂ©fĂ©rencement. Un petit truc en plus : inscrivez-vous au flux RSS pour ĂȘtre alertĂ© automatiquement de toutes les modifications apportĂ©es Ă  l’activitĂ© de vos concurrents.

 

Créer son blog pour une relation attentionnée

Pas de blog, pas de rĂ©sultat. Le saviez-vous ? La plupart de ceux qui rĂ©ussissent ont un blog. Pourquoi ? Parce que le blog est incontournable si vous souhaitez gagner en notoriĂ©tĂ© sur le Web et donc ĂȘtre bien rĂ©fĂ©rencĂ©. Un blog peut attirer naturellement beaucoup de trafic sur votre site, quel que soit le thĂšme de votre business. Ainsi, votre blog participe activement au rĂ©fĂ©rencement naturel, qui est le principal canal d’acquisition de visiteurs. Comment ? En communiquant bien, c’est-Ă -dire intelligemment. Vous racontez une histoire qui sera partagĂ©e et dans laquelle certains se reconnaĂźtront. Vous exprimez un avis et vous provoquez ainsi l’adhĂ©sion. Ces Ă©changes sont destinĂ©s Ă  enrichir votre carnet d’adresses pour finalement crĂ©er une communautĂ©. Pour une entreprise, adopter un ton moins formel et partager des informations gratuitement permet d’entretenir une relation privilĂ©giĂ©e avec cette communautĂ© et de la fidĂ©liser.

 

Les bonnes pratiques pour un business en ligne performant

Comprendre les bonnes pratiques est essentiel si vous voulez une e-boutique pleine de prospects, si vous souhaitez que votre blog profite de la publicitĂ© des rĂ©seaux sociaux et que votre newsletter percutante et pertinente participe Ă  l’affluence de nouveaux abonnĂ©s. Utilisez les techniques qui fonctionnent et offrez-vous une belle performance.

 

Booster son référencement pour réussir sur le Web

Misez sur un contenu de qualitĂ© avec des articles diversifiĂ©s et structurĂ©s. Si vous analysez votre trafic, ce qui est fortement conseillĂ©, vous apprendrez beaucoup sur votre lecteur. Si vous vous apercevez que le trafic augmente sur votre site mais que le taux de conversion reste bas, posez-vous vite les bonnes questions ! Votre stratĂ©gie a certainement besoin d’ĂȘtre revisitĂ©e.

L’augmentation du trafic est un bon dĂ©but, mais qui est loin d’ĂȘtre suffisant aux yeux de Google. La qualitĂ© de vos contenus doit contribuer Ă  limiter le taux de rebond. En effet, rĂ©duire les passages Ă©clairs participe Ă  un meilleur rĂ©fĂ©rencement naturel, le fameux SEO. Les mots-clefs vous aideront Ă  capter un trafic utile et Ă  mieux cibler vos prospects.

Pour aller plus loin, attachez vous Ă  amĂ©liorer l’expĂ©rience utilisateur. Ne pas ennuyer le lecteur c’est aussi rythmer son parcours d’une page Ă  l’autre. Le call to action est une fonctionnalitĂ© essentielle pour convertir un visiteur en prospect. En cliquant sur un bouton, l’internaute s’inscrit, s’abonne, tĂ©lĂ©charge, bref il agit. Les backlinks sont aussi un bon moyen d’offrir une expĂ©rience satisfaisante au lecteur. Votre site crĂ©e des liens avec d’autres, et la communautĂ© adore.

 

Être actif sur les rĂ©seaux sociaux pour ĂȘtre connu et reconnu

Communiquez via Facebook, Linkedln, Viadeo, mais aussi Instagram et bien d’autres. Toutes ces plateformes constituent un atout marketing pour votre boĂźte. Jouez la carte de la proximitĂ©, vous vous ferez plaisir, et surtout vous ferez plaisir Ă  vos fans. Plus vous aurez de fans, plus vos contenus s’afficheront sur leur page. MĂȘme si ces supports sont gratuits, ils demandent une implication forte, alors soyez actif. GrĂące Ă  ce levier, les entrepreneurs entretiennent une rĂ©elle proximitĂ© avec le client. Cet aspect, une fois maĂźtrisĂ©, est une vĂ©ritable mine d’or. Les avis positifs valorisent vos produits, vos services, vos actions. Les avis nĂ©gatifs seront l’occasion de vous amĂ©liorer, surtout en cas de remarques rĂ©currentes. Le retour sur investissement est complĂštement positif.

Par ailleurs, l’absence de lien vers vos rĂ©seaux sociaux peut surprendre l’internaute. Preuve que les rĂ©seaux sont incontournables, un français sur deux dispose d’un compte. Une fois attirĂ© dans vos filets, le plus dur sera de les conserver. FidĂ©liser avec une offre promotionnelle exclusive, proposer l’avant-premiĂšre d’un produit ou d’un service, toutes ces actions vous rapprocheront de vos clients.

 

Sécuriser les données de ses clients pour une relation de confiance

C’est la derniĂšre mission abordĂ©e mais pas la moindre. N’attendez pas pour les protĂ©ger, il s’agit d’une obligation lĂ©gale de mise en conformitĂ© avec le RGPD. On ne le dira jamais assez, ne pas pouvoir garantir la protection des donnĂ©es de ses clients est une vĂ©ritable catastrophe pour votre image de marque.

Il y a de fortes chances que vous ayez créé votre site sur WordPress, ce qui est une trÚs bonne option. Cependant il est bon de savoir que WordPress est un logiciel open-source. Aussi, tout le monde peut contribuer avec bienveillance ou pas. Alors appliquez les bons gestes comme utiliser des mots de passe complexes, faire une sauvegarde réguliÚre de votre site ou encore mettre à jour les scripts et les plugins à chaque nouvelle version de WordPress.

Le choix de votre hĂ©bergeur a toute son importance, prenez le temps et tous les conseils nĂ©cessaires. Quand on ne s’y connaĂźt pas techniquement, il est difficile de dĂ©terminer ses propres besoins. Mon conseil : privilĂ©giez les fournisseurs d’hĂ©bergement web rĂ©putĂ©s.

Enfin, on ne saurait trop vous conseiller de passer Ă  HTTPS grĂące Ă  un certificat SSL, de cette façon vos Ă©changes d’informations seront impĂ©nĂ©trables. Google apprĂ©ciera.

Vous voilĂ  prĂȘt pour une nouvelle aventure !

 

*****

Merci Ă  LĂ©na pour cet article invitĂ© ! N’hĂ©sitez pas si vous avez des questions.

Et si vous cherchez à vous former pour développer votre projet, allez faire un tour sur notre page des formations en ligne testées et approuvées ! Vous y trouverez de la qualité. 

Passer un examen en candidat(e) libre : un challenge que j’ai relevĂ©

Passer un examen en candidat(e) libre : un challenge que j’ai relevĂ©

se former de chez soi

Passer un examen en candidat(e) libre, un challenge audacieux, mais pas impossible

Passer un examen en candidat libre ou entamer une formation Ă  distance n’est pas une dĂ©cision que l’on prend comme s’offrir un nouveau manteau.

C’est une vĂ©ritable entreprise. Parfois, c’est la seule issue qu’il reste (j’étais dans ce cas) si l’on veut dĂ©crocher ou accĂ©der Ă  un diplĂŽme.

Que ce soit le baccalauréat, un BTS, un DiplÎme Universitaire, prendre cette décision est déjà un acte qui démontre une vraie motivation et une certaine maturité.

Un peu sous forme de tĂ©moignage, je vais vous livrer quelques pans de ce qu’a Ă©tĂ© pour moi cet Ă©pisode de vie et tenter de vous donner clefs et conseils.

passer un examen en candidat libre

Choisir le bon organisme de formation et repĂ©rer les dates d’inscription

Je suis un trùs mauvais exemple en la matiùre car 
 je n’avais pas d’organisme de formation !

Je me suis lancĂ©e tardivement et le temps de recevoir les cours, j’aurais perdu du temps.

J’ai donc achetĂ© des livres, un pour chaque matiĂšre, trouvĂ© les sites adĂ©quats et complĂ©tĂ© avec les notes d’une amie qui avait passĂ© le mĂȘme bac que moi un an plus tĂŽt.

C’est ainsi que je me suis lancĂ©e ! C’était rĂ©ellement ma derniĂšre chance.

Mais si vous devez passer par un organisme de formation, le premier qui vient naturellement à l’esprit est le CNED (Centre National d’Enseignement à Distance).

C’est un organisme fiable et reconnu par l’Etat qui propose un certain nombre de diplîmes (non, je n’ai pas d’actions au CNED ;)).

Le prix est “raisonnable” en comparaison Ă  d’autres structures comme le CNFDI oĂč le prix est bien plus Ă©levĂ©.

Les dates d’inscription sont, quant Ă  elles, toujours disponibles sur le site des acadĂ©mies dont vous dĂ©pendez.

Vous devrez simplement gĂ©rer vous mĂȘme votre inscription directement dessus. Ne vous inquiĂ©tez pas, tout y est indiquĂ©.

 

Organisation et autonomie

Vos livres sont achetés, vos cours commandés et livrés.

DĂ©sormais, vous ĂȘtes maĂźtre de votre destin.

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que cette aventure requiert un bon sens de l’organisation et de l ‘autonomie.

La premiĂšre des choses est de trouver un espace chez vous oĂč vous ĂȘtes certain de pouvoir travailler tranquillement.

Pour ma part, c’était dans la cuisine.

Mes parents, chez qui je vivais alors, travaillaient la journée.

Il n’y avait que le chat pour me distraire !

Lorsque vous prĂ©parez votre examen seul(e), un cadre calme sans allers et venues incessantes est indispensable. C’est la mĂȘme chose lorsque vous vous lancez dans une formation en ligne, d’ailleurs.

Si cela vous semble ĂȘtre compliquĂ©, les bibliothĂšques sont parfaitement adaptĂ©es.

Quand on exerce ou Ă©tudie depuis son domicile, les sollicitations et distractions peuvent-ĂȘtre nombreuses d’oĂč l’importance de pouvoir s’isoler
 loin de Netflix 😉

Ensuite, je vous conseille de vous préparer un emploi du temps à la journée ou à la semaine en fonction de vos obligations parallÚles.

En effet, une personne cĂ©libataire sans enfants qui ne travaille pas n’aura pas le mĂȘme temps Ă  consacrer qu’une mĂšre de famille travaillant Ă  temps plein.

Lorsque j’ai prĂ©parĂ© mon bac Ă  la maison, j’avais “tout mon temps”, mais pour autant, seulement sept mois devant moi, donc pas une minute Ă  perdre.

J’ai donc fait comme si j’étais lycĂ©enne. Y compris pour l’heure du lever !

Je m’organisais de la maniùre suivante :

  • 4h par jour rĂ©servĂ©es aux matiĂšres essentielles
  • 2h30 aux matiĂšres “secondaires” (Ă  petit coefficient)
  • 30 minutes le soir avant de dormir pour relire quelques notions.

S’entourer pour tenir et s’octroyer du temps

Tout est dit dans le sous-titre.

“Mais cela est bien plus facile Ă  dire qu’à faire !” me direz – vous.

C’est vrai, mais au fil du temps, aprĂšs avoir jetĂ© votre livre de biologie sur le sol de la cuisine, (du vĂ©cu !), dit quarante-neuf fois que “vous n’y arriverez jamais” et voulu abandonner, vous verrez que commencerez Ă  prendre de l’assurance et de la confiance.

Les moments de doute lorsqu’on passe un examen en candidat libre, Ă  distance ou que l’on change de voie professionnelle sont inĂ©vitables.

C’est pour cela que s’entourer de personnes bienveillantes est important.

Que ce soit votre famille, vos amis, votre conjoint(e), ne restez pas seul(e) .

Fuyez ceux qui vous disent (et il y’en aura) que vous courez Ă  l’échec.

Entourez-vous de personnes positives et encourageantes.

Cela participe aussi Ă  votre motivation.

Durant ce “chantier”, vous aurez Ă©galement besoin de vous accorder du temps afin de dĂ©compresser.

Si vous avez une activitĂ© Ă  l’extĂ©rieur, continuez Ă  la pratiquer.

Si vous avez besoin d’une journĂ©e ou demi-journĂ©e “off”, accordez-vous lĂ  !

Si vous souhaitez prendre quelques jours, faites-le !

C’est indispensable.

Nous ne sommes pas des robots conçus pour travailler sept jours sur sept non-stop.

Qui plus est lors de la prĂ©paration d’un examen en candidat libre.

Pour ma part, je travaillais quatre jours par semaine “à plein”, un jour pour relire mes cours ou rĂ©diger des fiches de synthĂšse et les deux autres jours Ă©taient “off”.

 

La derniĂšre ligne droite

Les examens approchent Ă  grands pas.

Déjà, vous pouvez vous féliciter de votre pugnacité !

Vous avez tenu jusque-là, et c’est un acte trùs fort de votre part.

Vous pouvez ĂȘtre fier(e) de vous.

Je vous conseillerais d’entrer dans la phase des rĂ©visions Ă  trois semaines des Ă©preuves.

Que ce soit pour mon bac ou mon BTS (que j’avais passĂ© en centre de formation), c’était le temps que je m’étais donnĂ© ou qui l’était par l’école.

Aussi, stoppez toute révision deux jours avant !

Vous avez travaillé dur tout ce temps, donc lùchez prise.

RĂ©viser “comme un fou” la veille ou l’avant-veille n’a jamais Ă©tĂ© bĂ©nĂ©fique.

Les savoirs, chacun le sait, rentrent dans notre cerveau au fur et Ă  mesure de l’annĂ©e sans que vous ne vous en rendiez compte.

La veille, aérez-vous, sortez voir des amis, faites-vous plaisir et préparez toutes vos affaires pour le lendemain afin de ne pas partir paniqué.

Vous l’aurez certainement dĂ©jĂ  fait, mais vĂ©rifiez quelques jours plus tĂŽt le plan pour vous rendre sur les lieux.

Prévoyez un plan B si des travaux ou un mouvement social sont prévus.

Enfin, munissez-vous d’une bouteille d’eau, d’une barre de cĂ©rĂ©ales, biscuits ou fruits secs pour tenir tout le long et de votre convocation Ă©videmment.

Tout se passera bien.

Vous avez fait le plus difficile !

 

Passer un examen en candidat(e) libre : ce qu’il faut retenir

Passer un examen en candidat libre est parfois un choix, mais peut aussi ĂȘtre “la seule possibilitĂ©â€.

Raisons de santĂ©, raisons personnelles, challenge, les paramĂštres peuvent ĂȘtre nombreux.

Quelle que soit la cause, il est clair que cela dénote déjà une véritable force.

Une fois vos cours rĂ©ceptionnĂ©s, organisez-vous, trouvez de bonnes sources (internet et les bibliothĂšques en sont d’excellentes) et entourez-vous de personnes bienveillantes.

Vous en aurez besoin tout le long du chemin.

Courage. Si j’y suis arrivĂ©e, vous y arriverez !

Par Agathe CHANEAC
Instagram : @little_miss_redac
LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/agathe-chaneac-947297201/

Photo by Vasily Koloda on Unsplash

Se Former à la Création de contenus avec CharlÚne

Se Former à la Création de contenus avec CharlÚne

Vous avez envie de vous former Ă  la crĂ©ation de contenus ? Vous avez besoin de techniques pour laisser libre court Ă  votre crĂ©ativitĂ© ? Ça tombe bien ! CharlĂšne, du blog Disletouthaut, a crĂ©Ă© pour vous une formation en ligne : La Machine Ă  contenus. C’est une formation qui vous apprend Ă  vous organiser via un planning Ă©ditorial, Ă  dĂ©velopper votre propre style d’Ă©criture et enfin Ă  optimiser vos articles de blog pour le SEO.

La création de contenus est un point essentiel pour faire vivre son blog ou son site internet et ainsi ressortir dans les premiers résultats de Google. Du contenu de qualité rédigé pour votre audience, mais aussi pour augmenter votre visibilité sur le web. 

Sa formation en ligne vous aide à prendre confiance en vous et à vous démarquer sur internet. Développez un style bien à vous qui sortira du lot.

Dans cet Ă©pisode de podcast, nous avons donc invitĂ© CharlĂšne pour parler avec elle de sa formation. On lui a posĂ© toutes les questions que vous pourriez vous-mĂȘme vous poser avant d’investir dans sa formation.

Elle nous partage son histoire, son parcours, et pourquoi elle a créé cette formation en ligne sur la création de contenus.

On espĂšre que l’épisode vous plaira et que vous trouverez toutes les rĂ©ponses dont vous avez besoin ! Bonne Ă©coute ?

se former à la création de contenus

Ce que vous allez trouver dans cet Ă©pisode :

 

? 2”42 Pourquoi CharlĂšne a crĂ©Ă© cette formation sur la crĂ©ation de contenus ? 

? 4”41 Combien de temps dure sa formation ? 

? 5”19 Est-ce que CharlĂšne impose des critĂšres pour intĂ©grer sa formation pour crĂ©er des contenus de qualitĂ© ? 

? 7”00 Quelle est sa pĂ©dagogie ? (pdf, vidĂ©o, enregistrement etc.)

? 9”03 Est-ce que CharlĂšne propose des corrections personnalisĂ©es aux exercices ? 

? 9”51 Est-ce qu’il y a une communautĂ© pour les Ă©lĂšves de sa formation (groupe Facebook) ?

? 10”29 Est-ce que CharlĂšne offre un suivi aux Ă©lĂšves qui ont suivi sa formation sur la crĂ©ation de contenus ? 

? 11”21 Est-ce que CharlĂšne a un exemple d’élĂšve qui a rĂ©ussi aprĂšs avoir suivi sa formation la Machine Ă  contenus ? 

? 12”54 Quel a Ă©tĂ© son parcours scolaire / d’apprentissage ? 

? 17”51 Quels sont ses nouveaux projets Ă  venir ?

 

Merci Ă  CharlĂšne pour son temps ! ?

 

Les liens mentionnĂ©s dans l’épisode :

? La formation La Machine Ă  contenus de CharlĂšne

? Pour aller plus loin en rédaction web, découvrez la formation de Lucie Rondelet

? Retrouvez tous les autres Ă©pisodes de Parle moi d’toi

 

Si vous avez d’autres questions, n’hĂ©sitez surtout pas Ă  nous les poser en commentaire —

Comment se démarquer sur Pinterest ? 6 Astuces

Comment se démarquer sur Pinterest ? 6 Astuces

Vous avez entendu parler de Pinterest ? Vous souhaitez le mettre au service de votre business en ligne ? Vous vous demandez comment faire pour vous dĂ©marquer sur ce moteur de recherche ? Parce que oui ! C’est un moteur de recherche, les utilisateurs s’en servent pour trouver des idĂ©es. Peu importe le domaine, l’internaute peut y dĂ©couvrir une multitude d’épingles qui rĂ©pondent Ă  sa demande. Le but est d’arriver dans le top des recherches pour qu’il clique sur votre Ă©pingle, et ainsi, le diriger vers votre blog ou site internet. L’un des secrets pour rĂ©ussir sur Pinterest, c’est la rĂ©gularitĂ©. Avoir des Ă©pingles Ă  publier tous les jours, c’est la clĂ©. DĂ©couvrez vite avec nous 6 astuces pour vous dĂ©marquer sur Pinterest et donc attirer du trafic sur votre blog.

se demarquer sur pinterest : 6 astuces

1- Créer des tableaux

Sur Pinterest, une fois que l’on a crĂ©Ă© son compte pro et que l’on a revendiquĂ© son site web, on peut se lancer dans la crĂ©ation de tableaux. Les tableaux sont comme la page d’accueil de votre profil. Ils correspondent Ă  des catĂ©gories dans lesquels on retrouve les Ă©pingles. 

Dans un premier lieu, il est bien de crĂ©er 1 tableau pour votre contenu de blog ou site internet et une dizaine de tableaux dans votre thĂ©matique. Par exemple, si vous avez un blog dans la nutrition, vous crĂ©ez un tableau Mon Blog, puis des tableaux Nutrition, Manger bio, Manger local, Recettes vĂ©ganes, Recettes vĂ©gĂ©tariennes, Lunch Box, Petits dĂ©jeuners, Manger santĂ©, Desserts et Repas de fĂȘte, etc.

En ce qui concerne ces tableaux, il est important de faire une description. Petite astuce : entrez le thĂšme principal du tableau dans la barre de recherche Pinterest, et celle-ci va vous suggĂ©rer tout un tas de mots en rapport avec votre requĂȘte clĂ©. Dans la description, il faut expliquer Ă  votre audience ce qu’elle trouvera dans ce tableau en utilisant la requĂȘte clĂ© et 4 ou 5 mots liĂ©s Ă  cette recherche. Ainsi vous optimisez les chances de tomber sur votre tableau dans un domaine spĂ©cifique.

Petite astuce supplĂ©mentaire : faites de jolies couvertures pour vos tableaux. Vous crĂ©ez un visuel carrĂ© que vous tĂ©lĂ©chargez dans votre tableau. Puis en cliquant dessus, vous aurez la possibilitĂ© de le choisir comme couverture. Respectez le mĂȘme design pour chacun des visuels et ainsi votre page sera harmonieuse.

2- Épingler quotidiennement du contenu pour votre audience 

Une fois que vos tableaux sont crĂ©Ă©s, il faut y mettre des Ă©pingles. Avant de vous lancer, faites en sorte d’avoir une vingtaine d’épingles Ă  l’intĂ©rieur. Ainsi votre tableau sera plus attractif s’il y a dĂ©jĂ  du contenu de qualitĂ©. 

Petite anecdote : ne faites pas comme nous. On a crĂ©Ă© 15 tableaux avec chacun 30 Ă©pingles, ce qui faisait 450 Ă©pingles, et tout ça le mĂȘme jour. Pinterest nous a bloquĂ© notre compte pour cause de Spam. Finalement, tout s’est bien fini, on a rĂ©cupĂ©rĂ© notre compte. Mais on vous conseille de prendre quelques jours pour remplir vos tableaux. 

Ensuite sur une base quotidienne, Ă©pinglez une quinzaine d’épingles par jour, venant d’autres comptes, dans les diffĂ©rents tableaux. Connectez-vous Ă  diffĂ©rentes heures de la journĂ©e, puis Ă©pinglez-en 5 Ă  chaque fois. Assurez-vous que les Ă©pingles des autres comportent un titre et une description. Ainsi vous allez plaire Ă  l’algorithme puisque les Ă©pingles seront de qualitĂ©.

3- Créer de nouvelles épingles optimisées vers votre contenu

Nous venons de voir qu’il est intĂ©ressant d’épingler le contenu des autres dans vos tableaux. Mais il est surtout primordial d’épingler votre propre contenu. C’est de cette façon que vous allez attirer du trafic vers votre blog. Une bonne pratique serait de crĂ©er de nouvelles Ă©pingles chaque semaine. Imaginons que vous sortez une vidĂ©o ou un produit ou un article sur une base hebdomadaire, faites 5 ou 6 Ă©pingles diffĂ©rentes pour chaque nouveau contenu. Puis, espacez leur publication de 2 jours minimum. 

Petite astuce : (on parlait un peu plus haut des catégories de tableaux) pour une épingle choisissez le tableau le plus logique dans lequel la mettre, ensuite vous pouvez la répartir dans 9 autres tableaux. A priori, il vaut mieux ne pas épingler dans plus de 10 tableaux. 

Ensuite, pour créer des épingles optimisées il vous faut : 

  • un titre ;
  • une photo de qualitĂ© ;
  • respecter votre charte graphique ;
  • renommer l’épingle Ă  la source avec les bons mots-clĂ©s ;
  • et optimiser la description avec la requĂȘte clĂ©. 

Pour chaque Ă©pingle associĂ©e Ă  un mĂȘme contenu, changez l’image, ou bien la police de caractĂšre, ou bien le titre. Mais chose importante, restez toujours dans votre charte graphique. Ainsi votre audience saura tout de suite vous identifier.

4- S’abonner Ă  des comptes inspirants

Pour avoir une source intĂ©ressante d’épingles Ă  Ă©pingler dans vos tableaux, on vous conseille fortement de vous abonner Ă  des comptes, dans votre thĂ©matique, qui vous inspirent.

Par exemple, nous on adore celui de The BBoost, notre mentor Pinterest, ou encore MyTrendyLifestyle avec ses 2 millions de visiteurs mensuels. D’ailleurs, si vous avez envie d’aller plus loin, n’hĂ©sitez pas Ă  lire notre avis sur la formation de The BBoost, Pinterest pour booster son Business. C’est une vraie mine d’or, et elle vous apprendra Ă  maĂźtriser Pinterest comme personne. On a adorĂ© cette formation et on vous la recommande Ă  100%.

En plus de vous apporter du contenu pour vos tableaux, les articles qui se cachent derriÚre les épingles peuvent vous apporter une multitude de connaissances utiles à votre domaine. Soyez curieux et vous découvrirez tout un panel de comptes qui vont vous inspirer.

5– IntĂ©grer des tableaux collaboratifs

On a parlé du tableau pour votre contenu et des tableaux pour y épingler du contenu lié à votre thématique. Mais il existe aussi une autre sorte de tableau. Ce sont les tableaux collaboratifs. 

On s’explique : collaboratif veut dire qu’il y a plusieurs personnes qui peuvent partager du contenu Ă  l’intĂ©rieur. Le tableau appartient Ă  une personne, mais elle autorise les autres membres Ă  y poster leur propre contenu. L’avantage c’est que ces tableaux ont Ă©normĂ©ment d’abonnĂ©s, donc votre contenu est susceptible d’ĂȘtre vu par un plus grand nombre de personnes.

GĂ©nĂ©ralement, le tableau comporte des rĂšgles, comme ne pas publier deux fois la mĂȘme Ă©pingle ou bien ne pas publier plus de 3 Ă©pingles par jour. Ils sont tous diffĂ©rents. Trouvez-vous une dizaine de tableaux collaboratifs dans votre thĂ©matique et publiez votre contenu. Attention toutefois Ă  ne pas dĂ©passer 10 tableaux maximum pour une mĂȘme Ă©pingle.

6- Automatiser son compte Pinterest avec Tailwind

Lorsque votre compte Pinterest prend de l’ampleur, il peut ĂȘtre judicieux de tout automatiser. Ainsi vous perdrez moins de temps quotidiennement pour Ă©pingler. Avec le logiciel Tailwind, vous pouvez planifier toutes vos Ă©pingles en une seule fois pour la semaine ou le mois. C’est vraiment une excellente maniĂšre de gagner du temps. 

Ce logiciel a une version gratuite pour une centaine d’épingles par mois, mais il est plus avantageux de prendre la version payante qui vous permet un nombre illimitĂ© d’épingles. De plus, il vous gĂ©nĂšre des analyses concernant vos tableaux, vos Ă©pingles qui fonctionnent le mieux, etc.

Si vous voulez en savoir plus sur Tailwind, lĂ  encore on vous propose la formation de Aline de The BBoost qui vous livre les secrets de ce logiciel.

 

Se dĂ©marquer sur Pinterest : Ce qu’il faut retenir 

Pour vous dĂ©marquer sur Pinterest, il y a plusieurs choses Ă  mettre en place, d’une part pour plaire Ă  l’algorithme et ĂȘtre mis en avant, et d’autre part pour plaire Ă  votre audience. 

  • Vous devez optimiser vos Ă©pingles pour qu’elles sortent dans les premiers rĂ©sultats de recherche. 
  • Faites attention Ă  crĂ©er diffĂ©rents tableaux, un pour vos contenus et d’autres en lien avec votre thĂ©matique. 
  • Devenez membre de plusieurs tableaux collaboratifs pour augmenter votre visibilitĂ©. 
  • Surtout, pensez Ă  Ă©pingler quotidiennement. 
  • Si par manque de temps, vous n’y arrivez pas, pensez Ă  automatiser votre compte avec Tailwind. 

Voici, les astuces pour vous démarquer sur Pinterest et attirer des lecteurs sur votre site internet.

 

Découvrez aussi ? 

Notre avis sur la Formation Pinterest pour Booster son Business

La formation de TheBBoost sur Pinterest

 

Fond photo créé par rawpixel.com
DĂ©marrer un Podcast : 5 Conseils Utiles

DĂ©marrer un Podcast : 5 Conseils Utiles

Vous rĂȘvez de dĂ©marrer un podcast ? Vous en Ă©coutez rĂ©guliĂšrement et vous aimeriez avoir le vĂŽtre, mais vous ne savez pas par oĂč commencer ? Avoir un podcast, c’est pouvoir parler d’un sujet qui vous passionne et adresser un message Ă  vos auditeurs. C’est un canal de communication en pleine expansion. Ce que l’on adore, c’est que le podcast est un format vivant, qui s’écoute partout et qui permet de faire passer des Ă©motions. Et comme pour la rĂ©daction web, il y a certaines rĂšgles Ă  respecter pour un lancement en toute sĂ©rĂ©nitĂ©. C’est vrai qu’il existe une multitude d’informations sur le web, mais ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Alors avec Olga, on a envie de vous partager notre cheminement pour arriver au lancement de notre podcast Parle moi d’toi. Voici donc nos 5 meilleurs conseils pour lancer son propre podcast.

1. Trouver son sujet avant de lancer son podcast

Commençons par le dĂ©but. Lorsque vous voulez dĂ©marrer un podcast, il faut tout Ă  d’abord savoir de quel sujet vous allez parler. Cela peut paraĂźtre bĂȘte, mais si vous ne dĂ©terminez pas ça dĂšs le dĂ©part, vous risquez de vite vous Ă©parpiller et perdre vos auditeurs dans le processus. Trouver le thĂšme de votre podcast est donc le point de dĂ©part. Pour vous aider Ă  le trouver, la formation, Podcasting 101 de Marco Bernard, sera votre meilleure alliĂ©e.

Si vous n’avez pas encore d’idĂ©e prĂ©cise, on vous conseille de vous concentrer sur une thĂ©matique que vous maĂźtrisez, qui vous passionne. Cela s’en ressentira dans vos Ă©pisodes. Les personnes qui vous Ă©couteront seront lĂ  pour un sujet prĂ©cis, qui va les aider ou les motiver dans leur vie personnelle ou professionnelle. Vous pouvez donc choisir de parler de votre mĂ©tier, mais aussi de votre passion, ou encore partager une expĂ©rience de vie, etc.

Par exemple, Olga et moi, on a choisi un thĂšme global autour des formations en ligne, de l’apprentissage, de l’entrepreneuriat sur le web. Chaque semaine, on vous partage des interviews avec des infopreneurs inspirants, ou bien des rĂ©flexions pour avancer dans son cheminement vers l’entrepreneuriat.

Vous pouvez dĂ©couvrez tous les Ă©pisodes de “Parle moi d’toi” juste ici.

 

2. Créer un podcast : connaßtre sa cible

Une fois votre thĂšme validĂ©, vous devez savoir Ă  qui vous souhaitez vous adresser. En effet, l’angle que vous allez choisir pour aborder votre podcast va dĂ©terminer votre audience. Pour un mĂȘme sujet, vous pouvez vous adresser Ă  des dĂ©butants ou bien des confirmĂ©s, Ă  des femmes, Ă  des hommes, Ă  des parents, Ă  des jeunes, Ă  des particuliers, Ă  des professionnels, etc.

Pour prendre un exemple plus concret : si vous dĂ©cidez de dĂ©marrer un podcast sur la nutrition, vos Ă©pisodes peuvent s’adresser Ă  une audience confirmĂ©e qui souhaite perfectionner sa connaissance, ou bien Ă  une audience novice qui souhaite dĂ©couvrir l’univers de l’alimentation saine.

Dans notre cas, on s’adresse Ă  des personnes qui se lancent sur le web et qui souhaitent se former pour acquĂ©rir et/ou approfondir des compĂ©tences.

En connaissant votre cible sur le bout des doigts, vous saurez exactement comment lui parler et la toucher. Elle se sentira comprise et mise en valeur en Ă©coutant vos Ă©pisodes. Alors, elle aura plaisir Ă  vous retrouver Ă  chaque nouvel Ă©pisode.

 

3. Trouver un nom accrocheur pour son podcast

Vous avez votre thùme et votre cible, yes ! Vous pouvez maintenant vous mettre à la recherche d’un nom pour votre podcast.

Ce nom doit ĂȘtre percutant pour votre audience cible. En effet, lorsqu’une personne va rechercher un podcast sur un thĂšme prĂ©cis, si elle tombe sur un nom qui lui parle, elle cliquera certainement dessus pour l’écouter. Il peut ĂȘtre liĂ© au sujet du podcast en y incluant un mot qui fait un rappel. Ou bien il peut s’agir d’un nom qui pique la curiositĂ©. Pour intriguer votre audience, vous pouvez inclure une pointe d’humour, une expression, une onomatopĂ©e, etc.

Si votre podcast traite d’un sujet dynamique, n’hĂ©sitez pas Ă  utiliser du vocabulaire pĂ©tillant. À l’inverse, si vous avez une thĂ©matique plus sensible, calme, privilĂ©giez plutĂŽt un registre autour de la sĂ©rĂ©nitĂ©, peut-ĂȘtre.

À titre d’exemple, nous on adore le nom de The Bboost pour son podcast “J’peux pas j’ai business”, ou bien celui de Julie Kinoko “Être soi”. Juste avec le nom, on peut deviner l’ambiance qui se dĂ©gage du podcast.

 

4. Se lancer dans un podcast : ne pas oublier le planning Ă©ditorial

Une fois que votre podcast commence Ă  prendre forme, on vous conseille fortement de faire un planning Ă©ditorial. Vous pouvez (ou mĂȘme devriez) planifier plusieurs Ă©pisodes Ă  l’avance pour ne pas vous retrouver Ă  courir aprĂšs le temps, ou Ă  court d’idĂ©e.

Ensuite, il n’appartient qu’Ă  vous de choisir votre frĂ©quence de publication pour dĂ©marrer votre podcast : un Ă©pisode par jour, par semaine, toutes les deux semaines, ou mĂȘme un par mois. C’est Ă  vous de choisir.

Il est Ă©vident qu’en fonction de la forme de votre podcast, le planning sera plus ou moins facile Ă  Ă©tablir. En effet, si vous dĂ©cidez d’enregistrer des interviews pour chaque Ă©pisode, il faudra vous adapter au calendrier de vos invitĂ©s et le prendre en compte dans votre organisation, par exemple.

Votre calendrier vous aide donc Ă  voir venir vos Ă©pisodes, mais Ă©galement Ă  planifier leurs publications. Eh oui, vous allez Ă©galement devoir les enregistrer, les monter et les mettre en ligne. Alors une bonne organisation sera indispensable pour ne pas vous retrouver sous l’eau.

 

5. Le matériel pour démarrer un podcast

Eh oui, on vous parle du matĂ©riel en dernier. C’est vrai que quand on veut dĂ©marrer un podcast, on se demande tout de suite quel micro il faut pour un podcast, quel logiciel de montage, sur quoi enregistrer l’épisode, etc. Mais tout cela vient aprĂšs ce que l’on vient de voir. Oui, oui, vraiment.

Le plus important c’est votre message et à qui vous voulez le faire passer.

Ensuite, vous pouvez vous demander comment ça va se passer en pratique. Mais honnĂȘtement, pour commencer, des Ă©couteurs et un tĂ©lĂ©phone peuvent suffirent. Olga a dĂ©marrĂ© avec le micro de son casque, et c’était tout Ă  fait correct. Vous n’avez pas besoin d’investir des milles et des cents dĂšs le dĂ©part. Cependant, on ne va pas se mentir, c’est agrĂ©able de travailler avec du matĂ©riel de qualitĂ©.

Pour ceux qui nous connaissent, vous savez qu’on ne fait jamais les choses de la mĂȘme façon toutes les deux. En ce qui concerne le matĂ©riel utilisĂ© pour enregistrer nos podcasts, on a nos prĂ©fĂ©rences. Et pour le coup, les deux sont excellentes :

  • pour Olga, c’est un micro-cravate de la marque Rode, totalement adaptĂ© Ă  sa vie de digital nomad.
  • Pour ma part, c’est un micro sur pied Audio Technica ATR 2100. Avec un embout prise Jack, c’est le plus facile pour le brancher sur votre ordinateur.

Conseil : lorsque vous enregistrez, assurez-vous dans vos rĂ©glages que le micro utilisĂ© est bien celui que vous avez branchĂ©, et non celui de l’ordinateur.

Ensuite, pour entendre nos voix quand on s’enregistre, on a optĂ© pour des Ă©couteurs tout ce qu’il y a de plus basique. Encore une fois, vous n’avez pas besoin de matĂ©riel high tech pour podcast, le plus important, c’est d’oser se lancer.

Je veux dĂ©couvrir la formation Podcasting 101 de Marco Bernard pour m’aider dans le lancement de mon podcast.

 

5 conseils utiles pour lancer un podcast : ce qu’il faut retenir

On vient de vous livrer nos meilleurs conseils pour vous lancer. HonnĂȘtement, en fĂ©vrier dernier, on ne s’imaginait pas lancer un podcast lorsque le blog Choisir sa formation a dĂ©marrĂ©. On pensait vraiment s’en tenir aux articles et aux rĂ©seaux sociaux.

Mais finalement, Ă©couter d’autres podcasts a Ă©tĂ© pour nous la rĂ©vĂ©lation pour lancer le nĂŽtre. Parler Ă  notre audience Ă  coeur ouvert en lui donnant des ressources pour se lancer dans l’entrepreneuriat Ă  son tour est une expĂ©rience extraordinaire. Peu importe les raisons pour lesquelles vous souhaitez lancer votre podcast, si vous en avez l’envie, FONCEZ !

C’est un contenu tellement original, qui permet d’ĂȘtre spontanĂ© et de transmettre des Ă©motions Ă  votre audience.

Commencez donc par choisir le thĂšme de votre podcast, votre cible et un nom. Ensuite, vous pourrez vous organiser pour planifier vos Ă©pisodes. Comme on vous l’a dit, le matĂ©riel n’est pas le premier point le plus important, des Ă©couteurs peuvent suffire. Mais bon, on avoue, c’est un gros kiff d’avoir son micro et de se mettre dans la peau d’un animateur de podcast. Ça booste sa confiance et sa crĂ©dibilitĂ©.

 

DĂ©couvrez la formation en ligne de Marco Bernard :

Podcasting 101 de l’AcadĂ©mie du Podcast

DĂ©couvrez nos articles conseils pour se lancer :
Entreprendre quand on est introverti : Bonne idée ?
Comment créer un blog en 2020 ? 6 étapes

 

Photo by israel palacio on Unsplash

Pin It on Pinterest