Travailler à la maison sans se sentir seul

Travailler à la maison sans se sentir seul

Les contraintes imposées par le salariat ne vous conviennent plus. La routine, les trajets quotidiens et le manque de temps pour votre vie de famille vous pèsent. Vous rêvez de liberté et d’une harmonie sans faille entre votre vie personnelle et votre vie professionnelle. Pour combler vos attentes, vous avez fait le choix de devenir freelance et de travailler à la maison. Mais le travail à domicile rime aussi avec l’absence de collègues. Dans ces conditions, comment travailler à la maison sans se sentir seul ? Découvrez nos 4 astuces pour travailler chez vous sans jamais vous sentir isolé.

1. Créer son réseau

Être présent sur les réseaux sociaux

Être présent sur les réseaux sociaux est incontestablement une bonne idée pour développer votre entreprise. Ces réseaux sont un levier de communication très puissant, et gratuit. Ils vous permettent de créer de la proximité avec votre audience et de fédérer une future clientèle pour vos produits.

Petit tour d’horizon parmi les plus connus :

  • Facebook : c’est le réseau le plus utilisé en France. Il permet la création de page pro.
  • LinkedIn : véritable carrefour professionnel, LinkedIn vous permet de trouver des contacts professionnels de qualité.
  • Instagram : lieu de la communication visuelle par excellence. La proximité avec l’audience est le maître-mot.
  • Twitter : c’est le réseau de l’instantané. Il faut publier beaucoup pour être visible.
  • YouTube : ce format vidéo est très apprécié par les internautes, mais demande beaucoup de temps pour produire des vidéos de qualité.

Quel que soit le réseau que vous choisirez, il vous permettra d’interagir avec votre audience et vos contacts quotidiennement. Ne tombez pas dans le piège de la faille temporelle Instagram — « Mince ça fait déjà 2 heures ! » Utilisés avec modération, les réseaux sociaux vous permettront d’étendre votre clientèle, d’échanger des conseils avec vos pairs et de communiquer pour ne pas vous sentir isolé.

Intégrer un réseau d’entrepreneurs

Réseaux régionaux, féminins, thématiques, pour entrepreneurs débutants ou pour entrepreneurs déjà établis… Il existe une pléthore de réseaux professionnels.

Pour n’en citer que quelques-uns :

  • Initiative France : rassemble 16 000 dirigeants bénévoles et 9 000 entrepreneurs parrainés.
  • Réseau mampreneurs : compte 19 antennes réparties sur le territoire français.
  • Femmes entrepreneurs : lancé en mai 2010, ce réseau rassemble déjà près de 5 000 abonnées Facebook.
  • Action’elles : créé en 1994, Action’elles regroupe 400 dirigeantes.

L’objectif principal de ces communautés est toujours le même. Elles vous permettent de développer un réseau, de participer à des rencontres mensuelles, d’assister à des événements liés à des problématiques entrepreneuriales, d’échanger, et de vous sentir entouré.

Se faire des collègues « virtuels »

Ces différents réseaux sociaux et entrepreneuriaux sont des lieux de rencontre. En y côtoyant vos pairs, vous pourrez créer des affinités et nouer des liens professionnels étroits. Par exemple, si vous êtes développeur web, vous croiserez peut-être, lors d’un café rencontre, un autre développeur web avec qui vous partagez la même vision du travail, et des valeurs communes. Rien ne vous empêche alors de vous organiser des visios hebdomadaires pour échanger sur vos pratiques, vos difficultés et vos succès.

Cette rencontre peut même se transformer en business bestie ! Un business bestie, c’est un meilleur ami entrepreneur. Il partage votre vie de freelance, mais aussi votre vie perso puisqu’il connaît vos joies, vos peines et vos aventures quotidiennes. Il peut devenir un vrai pilier moral dans votre business et une arme redoutable contre la solitude.

2. Écouter des podcasts

Un podcast, c’est quoi ?

Un podcast est un programme audio à la demande, c’est-à-dire qu’on peut écouter à tout moment. Apple a introduit ce concept dans son logiciel iTunes en 2005. Le terme vient de la contraction de iPod (le baladeur d’Apple) et de broadcast (qui signifie diffuser).

En 2004, on comptait à peine 3 000 podcasts à travers le monde. En janvier 2021, on en recense près de 2 millions !

Un podcast peut proposer de la rediffusion d’émissions de radio ou des enregistrements natifs, créés uniquement pour être diffusés sur Internet, sans passage préalable à la radio.

Il existe un grand nombre de plateformes qui vous permettent d’écouter un podcast sur votre ordinateur ou sur votre mobile : Apple Podcasts, Podcast Addict, Aucha, Pocket Casts, Overcast, Soundcloud, Deezer, Spotify…

Trouver des podcasts qui vous correspondent

Un podcast peut traiter absolument tous les sujets : sport, marketing, bien-être, cuisine, cinéma, musique, littérature, témoignage… Il se présente sous la forme d’interview, d’échanges entre plusieurs protagonistes, ou encore de l’intervention d’une seule personne.

Vous pourrez choisir le thème qui vous convient et en changer à votre guise. En tant que freelance, tournez-vous, par exemple, vers :

  • Les témoignages d’infopreneurs pour apprendre de leurs partages d’expériences.
  • La présentation des métiers du web pour trouver une idée de reconversion.
  • Le décryptage de formations en ligne pour découvrir celles qui pourraient vous aider dans la mise en place ou la consolidation de votre activité.
  • Les discussions sur la vie de freelance pour vous sentir entouré.

Pourquoi ça fait du bien d’écouter un podcast

Le podcast, vous l’écoutez quand vous voulez et où vous voulez ! Lors d’un trajet en voiture, pendant la pause-déjeuner, en effectuant une tâche administrative rébarbative. Quand vous êtes à la maison toute la journée tête dans le guidon, ou l’ordinateur si vous préférez, c’est un moyen de rompre un peu avec la solitude.

Il existe une multitude de podcasts et donc une multitude de sujets et de tons – sérieux, chaleureux, humoristique… Trouver le podcast qui vous convient peut se transformer en vrai moment de plaisir, voire en véritable rituel. Un peu comme la série Netflix que vous retrouvez tous les soirs à 21h, vous vous délectez chaque jour du petit créneau dédié à votre podcast favori. Le ton chaleureux, bienveillant ou même amical de l’animateur du podcast peut procurer une impression d’intimité qui invite l’échange dans votre foyer et balaye la solitude.

Tout le monde peut créer son podcast et le diffuser librement sur Internet. Alors pourquoi pas un jour créer le vôtre pour partager à votre tour votre expérience ?

3. Penser aux espaces de coworking

Petit rappel sur le coworking

Le coworking est une modalité spatiale. Il s’agit d’un espace de travail partagé entre plusieurs entrepreneurs. On y trouve également de plus en plus d’entreprises qui cherchent à moderniser leur façon de travailler. Un espace de coworking accueille des professionnelles d’un même secteur ou alors de secteurs divers et variés. Il peut parfois s’agir de lieux hors du commun. L’idée est toujours de proposer un endroit chaleureux et stimulant.

Ce lieu de travail d’un nouveau genre permet de :

  • collaborer ;
  • apprendre les uns des autres autour d’un café ;
  • constituer un réseau ;
  • conserver son dynamisme ;
  • débloquer une panne d’inspiration ou faire face à une période compliquée ;
  • briser un ennui entrepreneurial.

Choisir le bon emplacement

Si vous avez choisi de travailler à domicile, c’est bien souvent pour apporter souplesse et flexibilité à votre quotidien. Votre choix se portera donc vers un espace de coworking relativement proche de votre domicile. Si vous devez vous lever à 6 heures du matin et affronter deux heures de transports pour rejoindre votre nouveau QG, rien ne présage que vous y mettrez souvent les pieds.

Mais ce critère de proximité n’est pas le seul à prendre en compte. La journée passée en espace de coworking est peut-être l’occasion pour vous de prendre une pause-déjeuner dans un restaurant sympa ou de faire une petite course. Dans ce cas, veillez à ce que votre espace de coworking soit implanté dans un lieu bien doté en services.

Adopter la fréquence adéquate

Souhaitez-vous planifier une journée de travail hebdomadaire en espace de coworking ? Préférez-vous y aller très ponctuellement quand vous ressentez le besoin de voir du monde et de vous sentir moins seul ? Les espaces de coworking proposent, en général, des abonnements mensuels et annuels ou des accès à la journée sans engagement. À vous de définir la fréquence qui convient le mieux en fonction de vos possibilités et de vos envies.

Définir ses besoins

Les services disponibles sur place sont également un critère à considérer. Avez-vous besoin d’un espace privé pour collaborer de temps à autre, d’une place au calme pour effectuer des appels téléphoniques ou des visioconférences ? Souhaitez-vous un forfait vous permettant de faire beaucoup d’impressions papier ? Avez-vous besoin d’un espace ouvert tard le soir ou tôt le matin pour correspondre à votre rythme biologique ? Pourquoi pas même un lieu ouvert 7 jours sur 7 ?

Enfin, l’ambiance qui règne dans l’espace de coworking est un élément primordial. N’oubliez pas que vous y allez pour interrompre l’isolement induit par le travail à la maison ! Songez donc à choisir un endroit qui bénéficie d’une ambiance et d’une culture qui correspondent à votre personnalité et à vos attentes.

Petit bonus, certains espaces de coworking proposent même des salles de siestes. Attention ! Ce n’est pas une raison pour oublier de travailler !

4. S’accorder des pauses partagées

La séance sport de mardi 16 h 00

Travailler à la maison permet d’organiser vos journées comme vous le souhaitez. Il est donc aisé d’intégrer quelques petits moments avec un ami pour rompre l’isolement de la journée. Vous pouvez par exemple prévoir une séance de sport le mardi à 16 heures. En plus de vous permettre de côtoyer une personne que vous appréciez durant la journée, cette échappatoire sportive vous permet de vous maintenir en forme. Ainsi ressourcé, reboosté, vous voilà d’attaque pour entamer une nouvelle journée de travail dans les meilleures conditions !

La pause déjeuner du jeudi midi

Vous pouvez instaurer un déjeuner une fois par semaine. C’est l’occasion de quitter votre domicile une heure pendant la journée. Trouvez un café chaleureux ou une terrasse ensoleillée. L’idée n’est pas de faire un repas gastronomique et de plomber votre porte-monnaie et votre énergie pour l’après-midi, mais bel et bien de partager un moment convivial avec un ami que vous appréciez afin de discuter un peu avant de vous replonger derrière votre PC.

L’apéro du vendredi soir

Vendredi soir ! La semaine de travail est enfin terminée ! Sauf qu’en tant qu’entrepreneur et travailleur à domicile, vous vous faites souvent piéger. Difficile de résister à quelques heures de travail durant le week-end quand l’inspiration et les bonnes idées pointent leur nez. Alors pour être sûr de ne pas oublier les moments de détente, convier quelques amis à prendre l’apéro le vendredi soir. C’est une bonne façon de décompresser de la semaine de travail et de partager un moment convivial.

Quelle que soit la solution adoptée pour ne pas vous sentir seul en travaillant à la maison, le plus important est de vous y tenir. Ces ruptures imposées à tous les moments passés seuls chez vous durant la journée sont le moyen de toujours apprécier votre choix de travailler à la maison.

Un grand merci à Christelle Facon pour cet article invité !

C’est décidé, je veux travailler à la maison !

C’est décidé, je veux travailler à la maison !

Le travail salarié, vous connaissezؘ ! Depuis quelques années déjà, c’est la même rengaine : le réveil sonne, après avoir avalé votre café et déposé les enfants à l’école, direction les bouchons, le bureau, et les mêmes tâches répétitives. Cette routine métro-boulot-dodo vous pèse ! Vous aimeriez organiser votre temps, évoluer dans un environnement de travail apaisant et motivant ! C’est décidé, vous voulez travailler à la maison. Mais un problème persiste. Quelle profession pourriez-vous exercer et comment vous y prendre ? On vous en dit un peu plus juste en dessous.

Pourquoi travailler à la maison ?

Gagner en liberté

Il faut quand même reconnaître que le salariat a quelques avantages. Il apporte, notamment, une stabilité financière. Oui, mais voilà, ce n’est pas toujours un argument suffisant pour s’y complaire.

Travailler à la maison offre une forme de liberté différente. Cela permet de choisir son organisation. Vous avez une flexibilité presque sans limites sur vos horaires. Ainsi, si vous êtes plutôt du matin, vous pourrez travailler dès l’aube. Si, au contraire, vous préférez démarrer votre journée en douceur, rien ne vous empêche de faire des séances de travail plus tard le soir. Et pour les adeptes de la sieste digestive, aucun collègue ne vous regardera de travers si vous vous octroyez une petite sieste réparatrice après le déjeuner.

Concilier vie professionnelle et vie personnelle

L’organisation sur-mesure qu’offre le travail à la maison permet de concilier vie professionnelle et vie personnelle beaucoup plus facilement. Vous aurez la possibilité d’accompagner une sortie scolaire ou de garder votre enfant malade à la maison sans mettre en péril votre business agenda. Vous pourrez également caser facilement un rendez-vous médical dans votre planning, et même vous accorder un créneau sport quand bon vous semble.

Travailler pour soi

Travailler chez soi est parfois synonyme de travailler pour soi. C’est se donner la possibilité de choisir ses missions et ses clients. Il sera certainement difficile d’être trop sélectif au démarrage de votre entreprise. Mais une fois votre activité bien établie, vous pourrez vous permettre de travailler avec des personnes pour qui vous avez une réelle affinité professionnelle et choisir des projets en adéquation avec vos goûts et vos valeurs. Vous aurez également des tâches beaucoup plus variées puisque vous prendrez en charge tous les aspects de votre métier : de la relation client, à la création de valeur ajoutée, en passant par l’administratif. Certaines tâches vous plairont, sans doute, moins que d’autres. Mais vous aurez l’énorme avantage de ne pas tourner en rond et de ne pas tomber dans la routine.

Quel métier exercer et comment se lancer ?

Se renseigner pour faire le bon choix

Pour travailler à la maison, deux possibilités s’offrent à vous :

· le télétravail salarié ;

· le statut de freelance, ou travailleur indépendant.

La deuxième alternative vous donnera une plus grande flexibilité d’organisation.

Si votre choix s’oriente vers l’indépendance, la question cruciale va se poser : quel métier puis-je exercer en indépendant depuis mon domicile ?

Le choix du numérique semble judicieux car, en général, il y a seulement deux prérequis :

· un PC ;

· une bonne connexion internet.

Mais, dans le domaine du digital, le choix est vaste. Pour trouver un métier du web adapté à ce que vous aimez, le mieux reste de se renseigner auprès de personnes qualifiées. Des plateformes, telles que choisir-sa-formation, vous guident à travers des articles regroupant de précieux conseils.

Se former pour démarrer sereinement

Certaines activités professionnelles nécessiteront un approfondissement de vos connaissances voire une formation complète.

Les formations aux métiers du web sont très nombreuses. Difficile de s’y retrouver, de faire un choix, et surtout de se lancer. S’engager dans une formation, c’est en effet souvent un investissement financier, un investissement en temps, mais aussi un investissement moral. Cette formation qu’on a choisie, on y croit, on espère qu’elle nous mènera au bout de notre projet. Si ce n’est pas le cas, la déception peut être lourde.

Alors avant de choisir sa formation, on a besoin d’être rassurés, en recueillant l’avis d’anciens élèves par exemple. La formation a-t-elle répondu à leurs attentes ? Leur a-t-elle permis de passer à l’action ? Une fois convaincu par les témoignages, on peut se lancer sereinement.

Se faire coacher pour tenir ses objectifs

Bien souvent, en cours de formation, les idées commencent à fuser, on a plein de projets. Si par exemple, on se lance sur une formation en rédaction web, on est vite happés par l’univers du blogging. Et là, le piège peut être de vouloir tout faire en même temps : suivre la formation, trouver ses premiers clients, construire son blog, y mettre ses articles… Les possibilités sont vastes.

Pour se cadrer, faire appel à un coach business est souvent judicieux. Un coach business, c’est une personne qui vous guide tout au long de votre projet. Il vous aide à fixer des objectifs précis (et à les respecter !) et à gagner du temps en vous évitant l’éparpillement. Il est aussi là pour vous encourager et vous rebooster dans les moments de doute.

Avantages et inconvénients du travail à domicile

Choisir son rythme de vie

On l’a dit, travailler à la maison apporte une grande liberté d’organisation. Choisir votre rythme de vie en fonction de vos préférences et de votre énergie permet, indéniablement, d’être moins stressé. Le temps économisé sur les trajets, si vous vivez loin de votre travail, représente des minutes, voire des heures, gagnées chaque jour. Vous pourrez, par exemple, les utiliser pour savourer de longs petits déjeuners ou pour déposer tranquillement vos enfants à l’école en évitant la case garderie.

Vivre d’un métier passion

La quête de sens professionnel est, parfois, un enjeu majeur après plusieurs années de salariat. Travailler chez soi, et pour soi, c’est souvent faire le choix d’un métier qui nous ressemble et qui nous anime. Exercer un métier qu’on affectionne donne l’opportunité de valoriser des compétences personnelles, celles qui restent trop souvent dans l’ombre quand on occupe un job purement alimentaire.

Jouir d’une grande liberté géographique

Être cantonné au même bureau des années durant peut se révéler pesant à long terme. Travailler chez soi, c’est travailler au sein de son foyer, mais pas que ! Une multitude de possibilités s’offrent à vous. En véritable digital nomad, vous posez votre ordinateur portable dans un espace de co-working, chez un ami, à une terrasse de café, ou même à plusieurs centaines de kilomètres de votre résidence si vous souhaitez changer d’air.

Organiser son environnement de travail

Les bureaux sont parfois très impersonnels, les open spaces très bruyants. Pas toujours facile de se sentir bien dans des locaux qui ne nous appartiennent pas et que l’on ne peut pas aménager à sa guise. Chez vous, vous avez la possibilité d’agencer votre espace de travail pour vous y sentir bien. Vous pouvez, par exemple, tourner votre bureau vers la fenêtre pour profiter de la vue. Vous pouvez choisir de travailler dans le calme le plus complet ou alors mettre une musique d’ambiance.

Traverser des moments de solitude

Vous n’aurez plus votre collègue préféré à portée de main pour une pause-café ou pour raconter les progrès de votre petit dernier. Le travail à domicile peut, parfois, être synonyme de solitude. C’est un point important à prendre en compte. Êtes-vous capable d’avoir moins d’interactions humaines durant vos journées ? Cela ne signifie pas pour autant que vous êtes totalement coupé du monde. Vous échangez avec vos clients par téléphone et vous faites des points projets en visioconférence. Et n’oubliez pas que les espaces de co-working peuvent être une alternative pour changer de contexte de temps à autre.

Ne pas savoir se mettre de limites

La plus grosse erreur est sans doute de ne pas avoir de cadre horaire assez rigoureux. Certes, vous vous permettez des pauses pour des activités personnelles, mais vous pouvez aussi vous surprendre à consulter vos mails professionnels à 23 h 00, avant de vous coucher. L’important est donc de se fixer des créneaux de travail précis afin de ne pas empiéter sur votre vie privée.

Vous l’aurez compris, travailler à la maison apporte liberté et flexibilité. Pour démarrer ce nouveau mode de fonctionnement, l‘important est de :

· Vous renseignez sérieusement.

· Suivre une formation de qualité qui correspond à vos attentes.

Ainsi, vous effectuerez ce formidable virage du travail à la maison dans les meilleures conditions.

Un grand merci à Christelle Facon pour cet article invité !

Formation en ligne : 7 conseils essentiels pour bien s’organiser

Formation en ligne : 7 conseils essentiels pour bien s’organiser

Vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour réussir votre formation en e-learning ? Vous ne savez pas trop comment gérer votre temps pour être plus productif ? Déjà, félicitez-vous d’avoir fait un pas vers votre vie idéale. Vous venez de vous offrir la formation en ligne de vos rêves, mais ce n’est pas pour ça que tout est joué. Alors réveillez votre volonté d’acier, stimulez votre esprit d’autonomie, car la vraie partie va commencer. Mais pas d’inquiétude, vous avez un atout de taille dans votre manche : une organisation à toutes épreuves. Implémentez les conseils qui vont suivre, et surtout passer à l’action. Car rêver, c’est bien beau, mais réaliser, c’est encore mieux !

1 – Trouvez votre mantra

Effectivement, la formation à distance a beaucoup d’avantages, mais le principal inconvénient est que vous êtes seul face à votre écran, sans personne pour vous inciter à travailler. Vous devez faire preuve d’une grande motivation pour réussir, surtout si vous avez une vie professionnelle et familiale à côté.

Avant de commencer, un peu d’introspection. Pénible mais nécessaire. Demandez-vous quelle est la raison fondamentale, la motivation profonde qui se cache derrière cette formation. Quel objectif d’apprentissage a provoqué cet achat ?

  • Astuce : une fois que vous avez répondu à cette (ces) question(s), écrivez la réponse et placez-la de façon à toujours l’avoir sous les yeux quand vous travaillez. Un peu comme un mantra, cette formule magique va vous aider à vousmotiver pour aller au bout de ce projet. Ce n’est pas parce que vous êtes à la maison que c’est une activité plus cool. Il faut s’investir tout autant dans ses cours, sinon plus.

2 – Établissez un planning précis pour étudier

La clé de la réussite est dans la rigueur à suivre un planning au plus près. Avant de vous lancer dans l’élaboration d’un emploi du temps au cordeau, prenez en compte certains points comme votre durée d’accès à la plateforme, le nombre de modules, de cours dispensés et le temps dont vous disposez.

Une fois vos sessions de travail définies, transformez-les en blocs de temps. C’est-à-dire que vous allez décider de consacrer par exemple votre première soirée (soit deux heures) à écouter le cours. C’est votre premier bloc de temps de la semaine. Découpez ainsi tous vos temps dédiés en détaillant ce que vous allez faire. Fixez des rendez-vous pour vos cours.

  • Astuce : pour dompter votre procrastination, anticipez votre journée en la préparant la veille. À la fin de votre programme quotidien, récompensez-vous d’être resté focus. C’est la preuve que lorsque l’organisation est au rendez-vous, la productivité l’est également.

3 – Définissez un espace de travail

Lorsque vous commencez votre enseignement à distance, il faut respecter une règle vitale pour votre réussite : créer un véritable espace pour travailler. Cet endroit doit être bien distinct de votre vie personnelle. Il doit être propice à la concentration et à l’apprentissage. Lorsque vous êtes dans cette pièce, tout le monde doit savoir qu’il ne faut pas vous déranger. Créez une ambiance qui vous stimule et qui vous est propre.

Dans cet espace de travail, supprimez toute distraction potentielle qui serait un obstacle à votre succès. Instiller une routine (ou une suite de petits rituels) qui vous fait du bien : installez-vous confortablement, prévoyez un thé bien chaud pour ne pas vous interrompre, asseyez-vous dans votre meilleur fauteuil, couper votre téléphone (à l’aide de l’application Forest par exemple) et prenez votre cahier de cours. Allumez votre ordinateur.

Tous ces signaux ritualisés vont mettre automatiquement votre cerveau en mode travail.

  • Astuce : programmez un fond sonore pomodoro. La méthode pomodoro rythme la session de travail en une succession de quatre plages horaires de 25 minutes entrecoupées d’une pause de 5 minutes. La quatrième pause dure entre 20 et 30 minutes. Il existe des ambiances de travail sonores sur YouTube, découpées en pomodoro pour davantage de productivité.

4 – Établissez une organisation SMART pour votre formation en ligne

En plus des économies financières, une formation à domicile permet, contrairement à un enseignement présentiel, de vous libérer du temps (transport, repas, etc.). Toutes ces heures sont un réel bonus en termes d’organisation et d’apprentissage. Alors profitez-en pour mettre en place des objectifs SMART, c’est-à-dire des objectifs simples et spécifiques, mesurables, ambitieux (stimulants sans être inaccessibles) mais réalistes, et temporels.

Par exemple, vous pouvez dire « Je travaille un cours de ma formation par semaine, exercices compris. » À la suite de quoi, vous notez la date précise à laquelle vous finirez la formation en ligne. Et, bien sûr, vous essayez de vous y tenir. Ce qui devrait être tout à fait réaliste si vous avez respecté le concept de l’objectif SMART.

  • Astuce : écrivez noir sur blanc les deadlines de vos objectifs SMART dans votre agenda. En les voyant inscrites, vous souhaiterez inconsciemment les tenir, ou du moins vous en rapprocher au maximum.

5 – Personnalisez votre formation e-learning

La réussite de votre apprentissage ne dépend que de vous, alors pour mettre toutes les chances de votre côté, appropriez-vous la formation. Après avoir établi votre rituel de travail, approfondissez le fonctionnement de la plateforme d’enseignement. Elle peut se révéler une aide précieuse en cas de besoin ou de question. C’est l’endroit idéal pour contacter le formateur ou toute autre personne pour demander de l’aide.

Lorsque vous visionnez les cours, la prise de notes vous permet une appropriation des informations. Révisez régulièrement les contenus. La mise en pratique permet également une meilleure implémentation.

  • Astuce : utilisez la technique de la carte mentale. Cette technique schématique très visuelle permet d’organiser les informations sous forme de ramifications. Du noyau central partent les différents niveaux d’informations et de données liés au thème principal. L’intérêt de cette méthode est d’avoir une vue d’ensemble d’un seul coup d’œil. Elle permet de structurer la pensée.

6 – Soyez autonome mais pas solitaire

Une formation demande beaucoup d’investissement personnel. Durant ces heures d’enseignement, le moral peut être fluctuant devant l’ampleur de la tâche. La motivation est le moteur de votre projet. Informez-vous sur les leaders du secteur, suivez l’actualité sur les réseaux sociaux, cela vous permettra de visualiser votre objectif. La solitude n’est pas une nécessité.

Pour éviter le décrochage, rapprochez-vous des forums dédiés. Vous pouvez également prendre contact avec vos collègues de travail. Suivant le même cursus que vous, vous pourrez échanger avec des personnes qui comprennent ce que vous vivez. Vous pouvez aussi interagir avec le formateur, des coachings sont probablement prévus dans l’accompagnement du e-learning. Profitez des réseaux sociaux, vous vous sentirez moins isolé.

Votre entourage est également là pour vous soutenir. Partagez votre expérience, cela les rendra plus sensibles à votre projet, et vous permettra de vous rêver. En dernier recours, adoptez un chat.

  • Astuce : la formation en ligne offre plusieurs supports (cours, vidéos, audio, etc.) que vous pouvez revoir autant de fois que vous le souhaitez. Privilégiez le format qui vous convient le mieux selon que vous soyez plus visuel ou auditif. Planifiez vos exercices au moment le plus propice pour vous. Vous pouvez ainsi écouter ou réécouter un cours pendant que vous faites la vaisselle, ou votre footing hebdomadaire. Sorti du cadre scolaire, le cerveau est plus détendu donc plus réceptif. Il enregistre mieux.

7 – Respectez votre rythme de travail, faites des pauses

Il y a des jours avec et des jours sans. Pour être au top de votre énergie, vous devez respecter votre rythme personnel de travail. Surtout, n’allez pas trop vite. Découragé, vous risqueriez de dépasser vos limites et d’abandonner votre projet.

Si vous remarquez que vous êtes dans un jour non-productif, passez à autre chose, vous y reviendrez plus tard. Au lieu de faire un exercice, écoutez un cours. Ou encore mieux, allez vous détendre. Ce n’est pas une perte de temps, au contraire. En ne respectant pas votre cycle, vous ne serez pas performant ou alors le résultat ne sera pas bon. Pour réussir dans votre formation en ligne, il est essentiel de savoir se programmer des moments de liberté.

Prévoyez du temps en famille, continuez à faire du sport, voyez vos amis, etc. Un autre des avantages de cet enseignement, c’est sa flexibilité. En fonction de vos divers impératifs (personnels, familiaux, professionnels), vous pouvez moduler votre planning.

  • Astuce : sachez faire des pauses. Laissez des plages libres dans votre agenda. Restez maître de votre temps. Au début, bien sûr, vous allez tâtonner. Il y aura des loupés, mais progressivement, vous trouverez votre équilibre. Ne laissez pas votre temps de travail débordé sur votre vie personnelle, qui est tout aussi importante.

En bref

Votre projet de formation est une excellente motivation pour vous mener vers votre idéal de vie, cependant, il faut travailler. Vous êtes le seul véritable obstacle à votre réussite. En étant organisé, vous êtes plus productif et de ce fait moins stressé. Cela devient un mécanisme routinier plus facile à suivre que de se rappeler tous les vendredis soirs qu’il faudrait un peu réviser ce week-end.

Votre but, après cette lecture, est de trouver le bon équilibre. Celui qui vous permettra d’être efficace et épanoui. N’hésitez pas à réajuster votre processus d’organisation pour une efficacité optimale. Les conseils, c’est bien, l’action, c’est mieux !

Motivez-vous en sachant qu’il est possible d’ « Entreprendre pour prendre confiance en soi ». Et lorsque vous aurez réussi votre formation, vous pourrez venir nous donner votre avis sur ce blog.

Merci à Céline pour cet article et merci à vous de l’avoir lu jusqu’au bout.

Relancer sa carrière après la maternité

Relancer sa carrière après la maternité

6 façons de relancer sa carrière après la maternité

Maman d’un jeune enfant, vous avez repris le travail après une parenthèse professionnelle. Maintenant, comment relancer votre carrière après la maternité ? Eh oui, vous avez retrouvé votre emploi, plus ou moins tel que vous l’aviez laissé avant votre départ en congé parental, mais aujourd’hui, vous ne vous y retrouvez plus. C’est tout à fait compréhensible ! Vous n’êtes plus la même personne et vos besoins et envies ont évolué. Il faut probablement réinventer votre vie professionnelle, tout comme vous l’avez fait (ou êtes en train de le faire) pour votre vie personnelle et votre vie familiale. Voici 6 idées adaptées aux working mums pour donner un nouvel élan à leur job, sans tout révolutionner.

1. Intrapreneuriat : changer de job en douceur et en sécurité

Comme une envie de changement

Vous avez envie de changement professionnel, mais, compte-tenu de votre situation de nouvelle maman, vous trouvez plus sage de garder votre CDI dans votre entreprise. Ce n’est peut-être pas le moment de tout changer ! Et une mobilité interne, cela vous semble un peu prématuré. On vous comprend. Alors, comment faire pour apporter tout de même un souffle de nouveauté ? Avez-vous entendu parler du job crafting ? Cela consiste à façonner votre emploi pour retrouver plaisir et motivation à travailler. Cette solution est idéale pour amorcer un virage professionnel, préparer le terrain d’une promotion ultérieure, ou simplement prendre une bouffée d’oxygène, sans trop de risques.

Candidate en interne

Commencez par être à l’écoute et vous tenir au courant des actualités de votre entreprise et de son secteur. Communiquez à votre réseau interne sur vos envies de prendre de nouveaux sujets. De cette manière, on pensera à vous si une opportunité apparaissait. Vous pouvez forcer un peu le destin : identifiez vous-même une problématique à laquelle vous pensez pouvoir répondre. Présentez-là à votre direction et proposez de participer voire de mener le projet. Discutez avec votre manager pour organiser les choses : dégager du temps pour votre nouveau rôle en déléguant certaines de vos tâches. Vous ferez bonne impression par votre ambition et votre implication. Allez, on compte sur vous pour briser le « plafond de mère » au sein de votre entreprise !

2. Entrepreneuriat : conjuguer indépendance, carrière et maternité

Changer de contexte

Si votre travail vous plaît en lui-même, mais que c’est le contexte dans lequel vous exercez – et en particulier le salariat – qui ne vous convient plus, alors vous pourriez envisager d’exercer votre activité en indépendante. Gardez le même métier, mais changez de statut : tentez l’aventure entrepreneuriale ! Par exemple : vous étiez Community Manager dans une entreprise, devenez Community Manager Freelance et choisissez de travailler avec différents clients.

Créer son job

Définissez les contours de votre offre et identifiez vos cibles. C’est aussi vous qui créez votre fiche de poste. L’avantage en devenant votre propre patron, c’est que vous disposez d’une plus grande marge de manœuvre pour décider quand, comment, où et avec qui vous travaillez (et pour combien). C’est de cette flexibilité et de cette liberté dont vous avez certainement envie à cette période de votre vie. Par exemple, vous choisissez vos horaires pour qu’elles soient compatibles avec la vie de famille.

Liberté, variété… et responsabilités

Si la solution de l’entrepreneuriat peut s’appliquer à votre métier, la transition peut aller assez vite : vous transférez vos actuelles compétences depuis votre job salarié vers votre job freelance. Mais soyez consciente qu’en plus de votre cœur de métier, vous aurez aussi à assumer les responsabilités et à porter différentes casquettes : directrice, commerciale, comptable, etc. Ces aspects ne doivent pas être négligés, car si en tant que salariée, vous n’aviez pas à gérer tout cela, en indépendante, vous devrez assurer vous-même la gestion de votre entreprise. Cela ne s’improvise pas. Comme on est sympa, on vous donne nos bons plans pour apprendre à créer votre micro-entreprise et à démarcher vos premiers clients : de quoi prendre un bon départ…

3. Slashing ou side project : trouver l’équilibre entre plusieurs activités professionnelles

Multipotentielle ?

Vous fourmillez d’idées de business, êtes curieuse, n’arrivez pas à choisir entre plusieurs métiers, avez plein de projets en tête et des talents encore inexploités… Vous vous retrouvez dans le terme « multi-potentiel » ? Vous n’êtes visiblement pas la seule, vue la tendance croissante du slashing ou du side project. On vous explique…

Slashing

Slasher, c’est exercer plusieurs métiers en parallèle. Soit les activités ont un lien entre elles (vendeuse en prêt-à-porter et blogueuse mode), soit elles sont différentes (juriste et prof de yoga). La principale difficulté pour la slasheuse est de maintenir un équilibre familial et professionnel, sans trop s’éparpiller, ni s’épuiser. Il faut donc être hyper efficace, bien organisée et savoir gérer ses priorités.

Parfois, on slashe par obligation : notre activité de cœur n’est pas assez rémunératrice pour pouvoir en vivre, alors on prend un job alimentaire à côté. Parfois, c’est pour ne pas avoir à choisir entre deux activités qui nous plaisent et donc à renoncer à l’une ou à l’autre.

Si le slashing convient à votre personnalité, cette solution devrait apaiser votre sentiment de ne pas « rentrer dans les cases ». Et si vous êtes bien dans vos baskets professionnelles (ou escarpins) vous aurez d’autant plus d’énergie pour votre rôle de maman.

Side project

Le side project est plutôt une phase transitoire au cours de laquelle vous démarrez votre projet d’entreprise à côté de votre contrat salarié. De cette façon, vous gardez la sécurité de votre emploi et testez votre projet sans risque. S’il rencontre le succès, vous pouvez choisir de vous y lancer à 100 %. Dans le cas contraire, vous restez salariée.

On vous l’assure : il y a de nombreux avantages à être auto-entrepreneur et salarié à la fois.

Dans votre situation, on ne va pas vous conseiller de prendre sur votre temps libre pour démarrer votre seconde activité : vous en manquez déjà sûrement… Demandez plutôt un temps partiel à votre employeur pour consacrer votre mercredi, non pas aux enfants, mais à votre side project (et sans culpabiliser si possible). Sinon, négociez du télétravail pour utiliser le temps de trajet économisé.

4. Formation : les compétences qui redonnent de l’assurance

Réactualiser ses connaissances

Vous vous êtes interrompue plusieurs mois, voire années, le retour à votre poste est un peu difficile, vous ne vous sentez plus « à la page ». Peut-être même avez-vous perdu confiance en vous et en votre capacité à assumer votre travail comme avant. Une formation pourrait vous rassurer tout en réactualisant vos connaissances. C’est particulièrement valable pour les métiers qui changent rapidement, qui nécessitent une pratique régulière pour conserver ses compétences, ou encore pour lesquelles vous devez être à jour des réglementations actuelles.

Se reconvertir

Une autre raison pour laquelle choisir la formation, c’est la reconversion. Là, on n’est plus sur de la réactualisation de compétences, mais sur l’acquisition de nouvelles compétences pour se réorienter professionnellement. L’intérêt est bien sûr de vous ouvrir à d’autres perspectives, mais aussi de vous sentir plus légitime pour prendre de nouvelles fonctions. Et si c’était le déclic nécessaire pour vous donner le courage de prendre un nouveau départ ? Des idées de métiers, on en a listé quelques-unes dans le domaine du web : vous y trouverez peut-être votre bonheur.

Vous aider à choisir une formation

Plusieurs modalités sont possibles : sur le temps de travail ou hors du temps de travail. Est-ce que vous voulez que votre employeur soit partie prenante ou qu’il n’en soit pas informé ? Comment comptez-vous financer votre formation ? Vous pouvez poser ces questions à un CEP (Conseiller en Évolution Professionnelle).

Avec notre blog Choisir sa formation, nous avons souhaité vous aider en testant pour vous les programmes et en vous les présentant. Parmi notre sélection de formations, vous trouverez de quoi vous former à distance, à votre rythme, dans différents domaines (marketing digital, anglais, freelancing, gestion d’entreprise).

5. Coaching/mentorat : se faire accompagner pour relancer sa carrière après la maternité

Coaching

Un accompagnement individualisé pourrait mieux répondre à vos besoins et attentes, car il est plus ciblé, plus confidentiel et donc adapté à des problématiques personnelles. L’accompagnement du coach est méthodique et doit permettre d’atteindre un objectif défini conjointement. Votre coach va vous aider à révéler votre potentiel, qui s’exprime au travers de vos talents, aptitudes, qualités, compétences et votre expertise. Il va aussi vous aider à définir votre stratégie et votre plan d’action. Il ira jusqu’à suivre les résultats et vous recadrer si nécessaire. Nous pouvons témoigner : faire appel à un coach peut vous faire gagner un temps précieux dans votre développement professionnel.

Mentorat

Le rôle du mentor est de vous inspirer, de vous donner envie de progresser. Il va vous guider (en général bénévolement) dans votre réflexion afin que vous trouviez vous-même les réponses à vos questions. Il peut vous faire bénéficier de son expérience et de son réseau dans le domaine où vous exercez tous les deux. Deux profils sont possibles : c’est un modèle auquel vous aspirez à ressembler, ou alors c’est une personnalité forte qui vous challenge. Comment dénicher votre mentor ? Vous pouvez intégrer des réseaux professionnels féminins en cherchant une femme qui a réussi, selon vos critères et vos valeurs, et que vous souhaitez prendre comme exemple.

6. Bilan de compétences : faire le point pour mieux repartir

Peut-être qu’avant d’envisager un changement professionnel, vous avez besoin de prendre un moment de réflexion : où en êtes-vous et où voulez-vous aller ? Le bilan de compétences vous apporte un cadre et une méthodologie pour faire le point. En effet, il s’agit d’un dispositif encadré par la loi (Article R6322-35 du code du travail). Un consultant formé vous accompagne tout au long des trois phases qui constituent obligatoirement un bilan de compétences :

  1. La phase préliminaire, qui permet de faire un diagnostic, d’analyser votre demande et de définir les conditions de l’accompagnement.
  2. La phase d’investigation, qui permet de construire votre projet, d’élaborer une stratégie.
  3. La phase de conclusion, qui permet de vous approprier les résultats du bilan et de mettre en œuvre le plan d’action.

Le bilan de compétences pose les bases solides d’une réorientation professionnelle. C’est un bon moyen pour y voir plus clair et éviter de partir tête baissée dans un projet peu réaliste.

Quelle que soit votre décision pour rebooster votre carrière après être devenue maman, cela va vous demander des efforts. C’est aussi une charge mentale importante qui va s’ajouter à vos responsabilités familiales. Vous avez certainement très envie de trouver LE job dont vous pouvez être fière et qui vous apporte l’épanouissement, tout en préservant votre équilibre vie perso/vie pro. Soyez patiente et indulgente avec vous-même. Allez-y étape par étape, par petits pas successifs, et ne cherchez pas la perfection (elle n’existe pas)…

Et vous : quel est votre prochain petit pas pour évoluer dans votre travail ?

Merci à Laetitia pour cet article, vous pouvez la retrouver sur sa page Facebook pro.

Formation en ligne et maman : un challenge réalisable

Formation en ligne et maman : un challenge réalisable

Vous souhaitez reprendre vos études en étant maman ? Vous désirez acquérir de nouvelles compétences pour votre business en ligne avec des enfants à charge ? Le temps vous manque, le besoin de rester proche de vos bambins est viscéral. Alors, comment faire ? Mener de front formation en ligne et maman dévouée est possible, avec une bonne dose de motivation et d’organisation. Vous serez fière par la suite de votre évolution professionnelle. Quelles que soient vos motivations, nous allons vous montrer comment se former en ligne peut faire de vous une mère active épanouie, c’est parti !

Concilier formation en ligne et maman à temps complet : à chacune ses raisons

Se lancer dans une reconversion professionnelle

Regard tourné vers la fenêtre du bureau, votre esprit est loin de vos collègues ou autres partenaires de travail. Cet emploi ne vous correspond plus, c’est le cas de beaucoup de femmes salariées. Vous comptez les jours depuis des semaines, de plus en plus décidée à quitter cette vie faite d’horaires définis. Votre rêve ? Avoir un travail excitant et déployer une activité qui vous tient à cœur. Il est temps de penser à un nouveau projet professionnel : devenir maman digitale et profiter des multiples opportunités qu’offre internet.

Acquérir de nouvelles compétences

Vous exercez déjà un métier du web en tant que freelance mais souhaitez être plus performante. Le web évolue à la vitesse grand V, il faut sans cesse acquérir de nouvelles compétences tout au long de sa vie professionnelle. Aussi, avec votre double casquette de maman entrepreneuse, une organisation sans faille est de mise. Pour cela, rien de tel que de maîtriser les outils qui vous feront gagner un temps précieux. Vous pourrez ainsi suivre de nouvelles formations en ligne pour développer votre activité, vous spécialiser ou bien pourquoi pas découvrir un nouveau métier digital !

Devenir une maman active épanouie

Avoir le sourire en vous levant le matin, voilà votre vœux le plus cher ! Certains diront que vous avez tout pour être heureuse, de mignons chérubins en pleine santé. Maman au foyer est un métier à part entière non reconnu par la société. Au fond de vous, vous savez qu’il vous manque ce petit quelque chose qui donnerait plus de sens à votre vie. Sortir du quotidien, être plus épanouie afin de créer une belle ambiance dans votre famille. Les formations en ligne sont parfaites pour cela : devenez une maman active rayonnante et libérez votre créativité.

Les avantages de la formation en ligne en étant maman

Rester à la maison

L’avantage numéro un de la formation en ligne lorsqu’on est maman est de pouvoir se former de chez soi. Entre les trajets à l’école, les activités périscolaires et autres goûters d’anniversaires, votre temps est compté ! Alors pas question de le perdre dans les transports. Vous avez le loisir de rester tranquillement chez vous devant votre ordinateur pour suivre les cours. Le deuxième avantage non négligeable, est que la formation vient à vous. Nullement besoin de résider à proximité de votre formateur préféré pour suivre ses conseils avisés. Ainsi, fini le stress, vous êtes totalement sereine avec vos enfants.

Travailler à son rythme

Pas un bruit alentour, le thé encore chaud embaume la pièce et vous réchauffe les doigts. Tout est calme dans la maison. C’est parti pour le prochain module, papier stylo à portée de main. Vous en avez rêvé ? La formation en ligne le fait ! Apprendre à distance offre la possibilité de gérer son emploi du temps comme on le désire. Il est compliqué en étant maman d’avoir du temps pour soi. Les vacances scolaires reviennent aussi souvent qu’un coup de soleil sous les tropiques, tandis que l’heure de sortie des classes réduit votre temps disponible à néant. La formation en ligne vous libère des contraintes horaires. L’avantage est de pouvoir évoluer à son rythme et respecter celui de vos enfants.

Gagner en autonomie

Le fait de gérer soi-même son planning demande une réelle autodiscipline. Il faut réussir à différencier les tâches prioritaires des autres moins urgentes, scinder études et vie familiale de façon équitable. La formation en ligne vous apporte un nouvel objectif qui transporte votre esprit hors de votre vie de maman. C’est ainsi que la femme entrepreneuse que vous êtes devient plus indépendante et responsable. Petit à petit, votre confiance en vous éclot et se développe. À la faveur de ce nouvel horizon qui s’offre à vous, vous gagnez en autonomie, financière peut-être mais surtout intellectuelle.

Suivre une formation en ligne avec des enfants : les clés de la réussite

Se fixer des objectifs pour rester motivée

En formation classique, vous auriez les quatre murs de la classe pour vous rappeler que vous êtes en cours. Chez vous, la moindre distraction peut être fatale, il faut rester motivée et suivre le fil conducteur de la formation. Pour vous aider, ne perdez jamais votre objectif de vue et fixez-vous un planning de travail réaliste. Les séances devant l’ordinateur ne doivent pas être trop longues, ainsi vous gardez le rythme, sans stress, et progressez de manière efficace.

S’organiser à l’avance avec les enfants

En tant que maman, l’anticipation n’est pas un mot inconnu à votre vocabulaire. Vous avez l’habitude de gérer le ménage, les devoirs, les rendez-vous chez le pédiatre parfois des mois à l’avance. En vous lançant dans une formation en ligne, vous devrez user d’astuces pour gérer votre temps de façon encore plus optimale. Vous pouvez par exemple préparer plusieurs repas en avance, faire vos courses en ligne, optimiser vos déplacements à l’école ou même créer une todo list pour la journée. Ainsi, vous arriverez à déterminer des plages horaires fixes réservées à votre formation.

Aménager un espace de travail pour plus de tranquillité

Suivre une formation en ligne ne signifie pas retourner sur les bancs de l’école. Néanmoins, vous allez acquérir de nouvelles connaissances, plancher sur des exercices ou même aller chercher de nouveaux clients ! Vous l’avez compris, cela demande de la concentration, d’autant plus que votre temps est compté. Alors, n’hésitez pas à vous créer un vrai bureau, soit en utilisant une pièce dédiée, soit en vous aménageant un endroit rien qu’à vous dans la chambre ou le salon. Lorsque vous aurez choisi votre cocon, mettez-y tout votre cœur : choix des meubles, couleurs, papeterie. L’ensemble doit être à votre goût et vous donner envie de plonger devant votre ordinateur. À l’abri des regards et de toute source de distraction, bien sûr.

Demander de l’aide autour de soi

Terminé le partage unilatéral des tâches ménagères, vous avez le droit de demander un peu d’aide. C’est même un prérequis indispensable pour la bonne réussite de votre formation. Le soutien familial est important, votre conjoint comprendra sans doute très bien si vous devez travailler le week-end. Il pourra prendre en charge la garde des enfants ou la pile de linge haute jusqu’au plafond. Si vous êtes seule, pensez aux grands-parents, aux amis, ou bien aux organismes agréés pour trouver un mode de garde adéquat. Un seul mot d’ordre : mettre toutes les chances de votre côté pour la réussite de votre projet.

Vous voici maintenant prête à vous lancer dans une formation en ligne en toute quiétude. Vous savez désormais qu’il est possible d’être à la fois une super maman pour ses enfants et une femme active épanouie. Il ne vous reste plus qu’à piocher parmi les formations en ligne disponibles sur le site et multiplier vos talents !

Merci à Amélie pour cet article, et à vous d’avoir pris le temps de le lire.

Pin It on Pinterest