Se Former en Dehors de l’École : Quelles Options ?

Se Former en Dehors de l’École : Quelles Options ?

Vous vous ĂȘtes peut-ĂȘtre dĂ©jĂ  dit que l’école c’était compliquĂ© pour vous ? Ou bien vous avez fini les Ă©tudes, mais vous aimeriez continuer Ă  apprendre ? Peu importe la situation dans laquelle vous vous trouvez aujourd’hui, il existe d’autres façons de se former sans avoir Ă  retourner en classe. Se former, grandir, s’ouvrir l’esprit, c’est ce qui nous permet de constamment Ă©voluer. Ne pas se reposer sur ses acquis est une chose extrĂȘmement importante afin de s’épanouir. Il est Ă©vident que l’école n’est pas faite pour tout le monde, mais l’accĂšs Ă  la formation l’est. Avoir envie de dĂ©velopper ses compĂ©tences est tout Ă  fait lĂ©gitime, voire indispensable. Et il existe plein de maniĂšres de s’y prendre. Par exemple, en voyageant ou en vous plongeant dans un livre, vous ressortirez grandi de cette expĂ©rience. Dans cet article, on a envie de vous parler des possibilitĂ©s de se former en dehors de l’école et des diffĂ©rentes options qui s’offrent Ă  vous.

se former en dehors de l'Ă©cole

Se former en voyageant

À l’école, on nous montre souvent un schĂ©ma classique d’apprentissage, mais il ne correspond pas Ă  tout le monde. En effet, le systĂšme scolaire s’adresse Ă  un type d’individu, mais ne prend pas en compte les caractĂ©ristiques spĂ©cifiques et les capacitĂ©s de chacun. Pour une partie d’entre nous, l’école, ou plutĂŽt l’enseignement qu’elle propose n’est pas du tout adaptĂ©. 

Une des façons de grandir et de se former c’est en voyageant. DĂ©couvrir d’autres cultures, d’autres façons de faire, d’autres paysages, etc., amĂšne Ă  ĂȘtre ouvert d’esprit. Se dĂ©velopper Ă  travers les voyages nous permet de voir d’autres styles de vie que celui que l’on connaĂźt. C’est en Ă©tant curieux que l’on s’offre la possibilitĂ© d’en apprendre toujours plus. 

Il est  important de comprendre que l’on vit dans un monde qui ne se cantonne pas Ă  une façon de faire. C’est en acceptant qu’il y ait des milliers de possibilitĂ©s pour rĂ©aliser une chose, que l’on se forme et que l’on s’ouvre Ă  autre chose. Olga et moi, Louise, sommes accros aux voyages et jamais on ne s’arrĂȘtera de dĂ©couvrir des cultures diffĂ©rentes des nĂŽtres.

Pour vous donner un exemple concret : Olga est partie au Guatemala avec son sac Ă  dos il y a quelques annĂ©es, sans billet de retour. Elle est arrivĂ©e dans un petit hĂŽtel, dans la jungle, et elle se disait qu’elle y resterait 1 mois en tant que bĂ©nĂ©vole, puis qu’elle continuerait sa route, ailleurs. Finalement, le hasard a fait qu’au bout de 2 semaines, la propriĂ©taire a eu besoin de remplacer son manager qui venait de partir. Elle a proposĂ© Ă  Olga, qui n’avait aucune expĂ©rience et elle a acceptĂ©. RĂ©sultat, elle est restĂ©e 6 mois, elle a appris Ă  gĂ©rer un hĂŽtel, et dans 2 langues Ă©trangĂšres puisque les touristes parlaient presque exclusivement anglais, et le staff local espagnol. 

Bien sĂ»r, c’est une situation tout Ă  fait exceptionnelle. Mais ce qu’il y a Ă  retenir lĂ -dedans c’est que, quoi qu’il arrive, vous ressortirez plus riche d’un voyage. Vous aurez appris de nouveaux mots dans une langue Ă©trangĂšre, de la nouvelle cuisine, d’autres styles de vie, des activitĂ©s jusque-lĂ  inconnues, et pourquoi pas un mĂ©tier, etc., etc. Prendre du recul sur ses croyances et ses habitudes fait un bien fou. 

Maintenant, si vous voulez vraiment vous former à une discipline spécifique, il existe aussi des options. 

Se former en dehors de l’école : quelles alternatives ?

1. Autodidacte

On vient de voir qu’en voyageant, on se donnait la possibilitĂ© d’une plus grande ouverture d’esprit et ainsi, apprendre des autres. Nous, on a toujours Ă©tĂ© assez curieuses pour continuer de nous dĂ©velopper et ĂȘtre en constante Ă©volution. Choisir de se former par soi-mĂȘme, en autodidacte, est donc un excellent moyen d’en apprendre beaucoup en dehors de l’école.

Il est possible de lire sur des centaines de sujets diffĂ©rents pour apprendre des compĂ©tences ou bien amĂ©liorer celles que l’on a dĂ©jĂ . MĂȘme si l’autodiscipline peut ĂȘtre un dĂ©fi au quotidien, avoir l’envie d’y arriver est la clĂ© du succĂšs. Le chemin est parfois plus difficile et plus long que si l’on sortait d’une Ă©cole avec un diplĂŽme, mais il est n’est pas impossible. De plus, il est extrĂȘmement valorisant d’y arriver par soi-mĂȘme.

En ce moment, toutes les deux on se donne le dĂ©fi d’en apprendre plus sur le sport et la nutrition. Pourquoi ? Parce qu’on a une rĂ©elle envie d’avoir une hygiĂšne de vie plus saine, meilleure pour notre corps et notre planĂšte. Mais on ne veut pas se mettre la pression, alors on y va Ă  notre rythme et par nos propres moyens. Et on adore ça !

2. Entreprendre

Apprendre par soi-mĂȘme nous donne la possibilitĂ© d’évoluer quotidiennement. Et entreprendre ? C’est mettre en application ce que l’on a appris et en arriver Ă  un rĂ©sultat concret. Le passage Ă  l’action est Ă©galement trĂšs important dans le processus d’apprentissage.

Et c’est super enrichissant, d’abord parce que l’on continue d’augmenter nos compĂ©tences pour faire grandir notre business, mais aussi parce qu’on dĂ©couvre plein d’autres entrepreneurs qui sont passionnĂ©s par ce qu’ils font. Aimer expĂ©rimenter, tester, et encore essayer nous donne des options infinies de se former. Il n’y a pas plus belles rĂ©compenses que de voir le fruit de ses apprentissages prendre forme.

3. Formations en ligne

Si l’école n’offre pas Ă  tout le monde les mĂȘmes chances de rĂ©ussir, il est tout Ă  fait envisageable de se former en ligne. Il y a tellement de formations en e-learning, adressĂ©es Ă  tellement de personnes diffĂ©rentes, qu’on peut toujours trouver chaussure Ă  son pied. Et on en a fait notre cheval de bataille : vous faire dĂ©couvrir des formations en ligne de qualitĂ©. 

Ici, on sort complĂštement du schĂ©ma de cours thĂ©orique dans une classe avec un prof pour 30 Ă©lĂšves qui n’écoutent que d’une oreille. LĂ  ce sont des spĂ©cialistes dans une discipline, qui partage des connaissances Ă  des personnes qui ont envie d’apprendre. 

Se former en ligne : quelle formation choisir ?

Le potentiel d’internet, du blogging et du e-learning est tellement immense. Plus on avance, plus on se rend compte que l’on a envie de dĂ©velopper encore plus telle ou telle compĂ©tence. Mais lorsque l’on cherche Ă  se former en ligne, on se retrouve rapidement face Ă  une multitude de propositions et ça devient vite difficile de faire un choix. Elles donnent toutes plus envie les unes que les autres. On hĂ©site, on se pose des questions. C’est lĂ  que nous, Olga et moi, on intervient.

C’est vrai que l’on voit beaucoup de styles diffĂ©rents dans les formations que l’on teste et qu’on recommande sur le blog, et parfois Olga accroche plus sur une formation et moi plutĂŽt sur une autre. Mais on vous recommande toujours celles qui nous ont vraiment plu. Ça nous permet aussi d’avoir un catalogue encore plus riche. Pour vous, ça vous aide Ă  vous faire un avis supplĂ©mentaire sur telle ou telle formation, avant de choisir d’investir ou non.

D’ailleurs, vous pouvez retrouver les questions essentielles Ă  se poser avant d’acheter une formation en ligne dans notre ebook gratuit. Par exemple : est-ce que le feeling passe bien avec le ou la formatrice ? combien coĂ»te la formation ? etc. C’est beaucoup plus plaisant et facile d’apprendre avec quelqu’un qui vous motive et en qui vous croyez. Olga, c’est avec la formation de Lucie Rondelet que tout a commencĂ© et moi celle de TheBboost sur Pinterest.

Se former en dehors de l’école : ce qu’il faut retenir

Le message qu’on veut vous faire passer c’est qu’on peut se former en dehors de l’école, on peut apprendre une discipline en ligne depuis chez soi, en ayant l’esprit entrepreneur, ou bien en Ă©tant autodidacte. C’est possible de sortir du chemin classique de l’école et de rĂ©ussir Ă  gagner sa vie ou Ă  s’épanouir. 

Se former en ligne est une option idĂ©ale pour avancer en dehors de l’école et ça s’adresse Ă  chaque personnalitĂ©. Pas de notes pour vous dire que vous ĂȘtes bons ou pas, pas de cases dans lesquelles vous devez essayer de rentrer, juste un partage de connaissances entre personnes passionnĂ©es.

Si vous ne savez pas par oĂč commencer ou quoi choisir, faites un tour sur nos formations ou n’hĂ©sitez pas Ă  nous Ă©crire pour des conseils personnalisĂ©s et adaptĂ©s Ă  vos besoins. 

Le bonheur de trouver sa voie et de savoir dans quelle direction on veut aller n’a pas de prix. Ça fait un bien fou de pouvoir avancer en s’épanouissant, en se dĂ©veloppant, et ce, en dehors de l’école. 

Découvrez nos articles : 

Se Former en Ligne : Par oĂč Commencer ?

Formation en Ligne : Les DiffĂ©rents Types que l’on Trouve

Travailler à distance à plusieurs : c’est possible

Travailler à distance à plusieurs : c’est possible

Vous avez peut-ĂȘtre dĂ©jĂ  eu envie de vous lancer dans un business en ligne Ă  deux ou Ă  plusieurs ? Vous vous demandez si c’est vraiment faisable de rĂ©aliser un projet lorsque l’on n’est pas avec ses partenaires de business ? Eh bien, c’est possible ! Travailler Ă  distance peut ĂȘtre un dĂ©fi Ă  relever, mais ce n’est en aucun cas impossible. Cela peut mĂȘme ĂȘtre une source de challenge et de motivation. Il existe une multitude d’outils pour les infopreneurs Ă  utiliser en Ă©quipe et qui permettent une organisation optimale. Ma soeur et moi, Louise, nous vivons cette situation et nous sommes ravies de voir que la distance ne nous freine pas, bien au contraire. On a quelques conseils Ă  vous partager. Restez avec nous et dĂ©couvrez comment travailler Ă  distance Ă  plusieurs : c’est possible.

travailler Ă  deux Ă  distance

Travailler Ă  distance : ĂȘtre organisĂ© pour y arriver

Le point le plus important pour gĂ©rer un business Ă  plusieurs, c’est l’organisation. En effet, si elle est bien rodĂ©e, elle vous permet d’anticiper et de contrĂŽler les choses Ă  faire. Dans notre cas, Olga et moi, nous avons tout de suite fait appel Ă  une coach pour ne pas nous Ă©parpiller et comprendre les bases d’un business en ligne. Le fait de connaĂźtre le milieu et de s’ĂȘtre entourĂ©es nous a permis de dĂ©velopper une organisation optimale pour notre business. 

La mise en place d’une routine de travail est trĂšs importante. Par exemple, fixez-vous une journĂ©e consacrĂ©e au travail Ă  deux ou Ă  plusieurs pour mettre en place les stratĂ©gies de contenu, enregistrer vos podcasts, crĂ©er vos plannings Ă©ditoriaux, faire votre comptabilitĂ© ou encore gĂ©rer les rĂ©seaux sociaux. Tout ce qui nĂ©cessite de travailler ensemble pour se mettre d’accord sur les points les plus stratĂ©giques. 

 

Avoir un business à deux : savoir se séparer les tùches

Ensuite, il est recommandĂ© de se sĂ©parer les tĂąches en fonction des qualitĂ©s et compĂ©tences de chacun. Cela permet de se fixer des objectifs communs ainsi que permettre Ă  chacun de rĂ©aliser les tĂąches qui lui sont propres. Tout le monde avance dans la mĂȘme direction. 

Pour se sĂ©parer les tĂąches, il est Ă©vident qu’il faut regarder les qualitĂ©s, mais aussi ce que l’on aime faire. C’est beaucoup plus facile de s’impliquer dans un projet et de travailler Ă  plusieurs lorsque chacun s’y retrouve. La crĂ©ativitĂ© et la motivation n’en seront que dĂ©cuplĂ©es. Par exemple, Olga prĂ©fĂšre s’occuper de Instagram tandis que moi je gĂšre Pinterest. Elle Ă©crit les contenus et moi je fais les design. Tout est question d’équilibre. 

Bien sĂ»r, il y a toujours des tĂąches pour lesquelles on est moins douĂ©, mais c’est en les faisant rĂ©guliĂšrement que l’on devient efficace.

Il faut savoir se faire confiance, l’avantage entre soeurs c’est que la confiance est lĂ . On ne doute pas du travail de l’une ou de l’autre. S’il y a une critique Ă  faire, elle sera toujours prise positivement. Si vous crĂ©ez un business avec un membre de votre famille ou un(e) ami(e), le principal est de savoir dĂ©lĂ©guer Ă  l’autre ce que l’on ne sait pas faire.

 

Travailler Ă  deux Ă  distance : utiliser des outils indispensables

Les outils de gestion

Pour ĂȘtre efficace, il faut ĂȘtre organisĂ©, mais surtout utiliser les bons outils. Aujourd’hui sur internet il existe une multitude d’options pour gĂ©rer un business Ă  distance et Ă  plusieurs. Ces outils sont indispensables pour le bon fonctionnement du projet. 

PremiĂšrement, on utilise Zoom. Zoom c’est l’outil de base par excellence. Il permet de passer des appels en visioconfĂ©rence Ă  deux ou en Ă©quipe. La qualitĂ© des appels est super. Zoom permet d’enregistrer les appels et de partager son Ă©cran. Par exemple, nous on l’utilise aussi pour enregistrer nos podcasts avec nos invitĂ©s. Le gros point positif, c’est qu’il est gratuit. 

DeuxiĂšmement, Trello est notre meilleur ami. Pour travailler Ă  distance, c’est essentiel d’avoir tous les documents, les to-do listes, les contacts, etc., au mĂȘme endroit. On peut se laisser des notes que l’autre verra plus tard en fonction du dĂ©calage horaire. On ne s’éparpille pas. Tout y est organisĂ© en colonnes en fonction des catĂ©gories que l’on a attribuĂ©es. 

 

Les outils de planification

Les outils de gestion sont indispensables, mais ce ne sont pas les seuls lorsque l’on veut travailler Ă  deux Ă  distance. Le dĂ©calage horaire avec notre audience ou entre nous ne nous permet pas toujours de publier dans le mĂȘme crĂ©neau. Aussi, en termes d’organisation, c’est toujours plus simple de prendre de l’avance. Olga et moi avons toutes les deux un job Ă  cĂŽtĂ©, donc c’est primordial de ne pas faire les choses au dernier moment. 

Later est notre outil prĂ©fĂ©rĂ© pour planifier les posts de nos rĂ©seaux sociaux Instagram et Facebook. Tout est crĂ©Ă© et planifiĂ© minimum une semaine en avance. Il vaut mieux ne pas ĂȘtre pris de court et anticiper les choses. Surtout lorsque l’on travaille Ă  distance, on ne peut pas toujours ĂȘtre disponible aux heures de notre audience. De plus, l’outil est gratuit.

Pour Pinterest, on planifie tout sur Tailwind. Pour le coup, on planifie en gĂ©nĂ©ral un mois en avance. C’est vraiment pratique. En revanche, il faut payer un abonnement annuel. Avec le temps que cela nous fait Ă©conomiser, ça vaut le coup d’investir un petit peu dans son business.

 

Travailler Ă  plusieurs : savoir s’écouter

C’est vrai qu’ĂȘtre organisĂ© c’est important, et qu’il faut utiliser les bons outils. Mais avant tout, il faut savoir s’écouter et travailler en Ă©quipe. Il faut rĂ©ussir Ă  comprendre l’autre, Ă  le connaĂźtre tout autant que l’on se connaĂźt soi-mĂȘme. Cela permet de poser les limites de chacun. Être capable de faire la part des choses et d’accepter que de temps en temps, on travaillera plus, ou bien que l’autre aura besoin de temps pour soi. 

Savoir s’écouter pour travailler Ă  plusieurs Ă  distance c’est Ă©viter les frustrations et les conflits. Le fait de se laisser du temps et de l’espace permet d’ĂȘtre efficace et focalisĂ© sur ce que l’on fait. Travailler dans le respect de l’autre c’est une des bases du succĂšs d’un business Ă  deux et Ă  distance.

 

Travailler à distance à plusieurs : ce qu’il faut retenir 

Certes cela demande beaucoup de coordination et d’organisation. Il faut savoir utiliser les bons outils pour se faciliter le travail. Sur internet, il en existe beaucoup. Nos conseils en termes d’outils de gestion et de planification ne sont pas exhaustifs. C’est ceux que l’on utilise et nous en sommes ravies. 

Il est essentiel de se faire confiance et de se séparer les différentes tùches pour gérer beaucoup plus efficacement un business en ligne. 

Aujourd’hui, on a de nouveaux dĂ©fis devant nous. Olga est rentrĂ©e en France. On va se rĂ©organiser pour optimiser notre temps et la gestion de notre business. Travailler Ă  deux Ă  distance, c’est possible et cela nous donne encore plus envie de rĂ©ussir en relevant ce dĂ©fi. C’est une expĂ©rience tellement enrichissante de pouvoir crĂ©er un business en ligne et de le gĂ©rer Ă  distance tout en voyant des rĂ©sultats positifs. On vous conseille vivement de vous lancer avec une ou plusieurs personnes de confiance, si vous sentez que c’est possible. 

Si vous aussi vous avez décidé de vous lancer vous aussi, racontez-nous votre histoire en commentaire juste en dessous.

DĂ©couvrez notre parcours pour en arriver jusqu’ici :
Créer un blog sur les formations : comment on a commencé ?
Faire appel à une coach : comment ça nous a aidées ?

Entreprendre quand on est Introverti : Bonne Idée ?

Entreprendre quand on est Introverti : Bonne Idée ?

Entreprendre quand on est introverti, cela peut sembler contradictoire. Et pourtant, Ă  y regarder de plus prĂšs, ce n’est finalement pas une si mauvaise idĂ©e. Les personnes introverties ne sont pas nĂ©cessairement timides ou en manque de confiance en soi.

En revanche, elles sont tournĂ©es vers elles-mĂȘmes, fuient les situations conflictuelles et ont besoin de calme. Dans ce sens, la vie de freelance et le travail Ă  domicile offrent des avantages non nĂ©gligeables : pas de collĂšgues (parfois relous), un environnement de travail calme, un emploi du temps modulable, bref, un job sur mesure.

Dans cet Ă©pisode de podcast, Olga nous partage son quotidien de freelance introvertie et timide. C’est moi, Louise, qui lui pose des questions pour mieux comprendre. Elle nous explique ce que cela implique pour son business et comment elle gĂšre ça tous les jours, ce qu’elle met en place, etc. Olga nous donne plein de bons conseils pour ne pas se laisser envahir et rĂ©ussir Ă  canaliser son Ă©nergie.

Elle a mĂȘme dĂ©cidĂ© de se dĂ©voiler un peu plus et de parler de sa phobie. En effet, c’est un sujet trĂšs important pour elle qui a un impact Ă©norme sur sa vie professionnelle comme personnelle. D’ailleurs, elle en fera certainement un article complet pour en parler plus en dĂ©tail. On est persuadĂ©es que cela peut aider beaucoup d’autres personnes dans son cas.

TrĂȘve de bavardages, on vous laisse dĂ©couvrir l’Ă©pisode du jour et on vous souhaite bonne Ă©coute. ?

entreprendre quand on est introverti

Ce que vous allez trouver dans cet Ă©pisode

? 0″59  : Ça veut dire quoi ĂȘtre introverti ? 

? 2″17  : La diffĂ©rence entre introverti et timide

? 3″41 : À quel type de rĂ©action, physique ou mentale, la timiditĂ© peut-elle mener ?

? 5″43  : Comment gĂ©rer un business quand on est timide ? Quelles sont les rĂ©percussions ?

? 7″59  : Est-ce difficile de ne pas abandonner ?

? 9″33  : Comment gĂ©rer sa personnalitĂ© introvertie et sa timiditĂ© au quotidien ?

? 12″35 : Quels conseils pour rĂ©ussir Ă  ĂȘtre entrepreneure quand on est introverti ?

? 14″57  : Peut-on entreprendre quand on est introverti et timide ?

Entreprendre quand on est introverti : en bref

VoilĂ , on est ravies de pouvoir parler de ça en toute sincĂ©ritĂ© avec vous. La vie d’entrepreneur est faite de hauts et de bas, ce n’est pas toujours tout rose et c’est bien d’en parler. N’hĂ©sitez pas Ă  nous dire si ce thĂšme vous a plu.

Les liens mentionnĂ©s dans l’épisode :

 

Comment créer un blog en 2020 ? 6 étapes

Comment créer un blog en 2020 ? 6 étapes

Vous avez envie de vous lancer dans la crĂ©ation d’un blog ? Mais vous ne savez pas par oĂč commencer ? Vous aimeriez sans doute savoir quelle est la marche Ă  suivre pour enfin vous lancer dans ce projet. On vous propose donc 6 Ă©tapes, que l’on a nous-mĂȘmes suivies pour crĂ©er le blog Choisir sa Formation. Avant toute chose, il faut commencer par dĂ©finir une stratĂ©gie pour votre blog : quelle sera la raison d’ĂȘtre de votre site ? Une fois que vous aurez la rĂ©ponse Ă  cette question, vous pourrez alors vous lancer sur les aspects plus techniques. Vous ĂȘtes prĂȘts ? Alors c’est parti, dĂ©couvrez avec nous comment crĂ©er un blog en 2020.

comment créer un blog

1. Définir une stratégie pour créer un blog

Avoir une stratégie pour lancer votre blog est essentiel. Cela vous permettra de ne pas vous éparpiller.

Tout d’abord, il est important de bien dĂ©terminer le sujet autour duquel vous allez crĂ©er votre site et votre communication. Plus vous serez prĂ©cis, plus vous pourrez vous positionner dans une niche. C’est-Ă -dire un domaine dans lequel il y a de la demande, avec (relativement) peu de concurrence. Le sujet peut ĂȘtre un de vos domaines d’expertise ou alors une de vos passions. Le plus simple est de choisir un thĂšme qui vous plait et pour lequel vous avez beaucoup de connaissances. Il sera plus facile pour vous d’en parler et de captiver vos lecteurs.

Ensuite, il faut que vous choisissiez une cible Ă  qui vous allez vous adresser. Par exemple, pour un blog sur l’organisation, vous pouvez dĂ©cider que votre cible sera : les mamans qui manquent de temps. Ou bien, pour un site sur la cuisine vĂ©gĂ©tarienne, votre cible pourrait ĂȘtre : les sportifs de haut niveau. 

Plus votre cible (ou persona) sera claire, plus vous allez attirer du trafic qualifiĂ© sur votre blog. Vos lecteurs seront des personnes intĂ©ressĂ©es par le sujet prĂ©cis pour lequel vous dĂ©marrer un site internet. Si vous connaissez votre persona, il sera aussi plus Ă©vident d’aborder certains sujets.

Le nom de votre blog est tout aussi important. Vous pouvez choisir un nom qui Ă©voque le thĂšme que vous abordez, par exemple. C’est simple et efficace. Mais vous pouvez aussi choisir de donner votre propre nom Ă  votre site. Ou encore, vous pouvez lui trouver un nom original. Attention cependant, n’utilisez pas un nom trop compliquĂ©. Le but est qu’il soit lisible et facile Ă  mĂ©moriser pour vos futurs lecteurs.

On vous en dit encore plus dans notre ebook gratuit : créer un blog en 30 jours, disponible en bas de cet article.

 

2. Choisir un hébergeur et un nom de domaine pour démarrer un blog

Maintenant que vous avez bien dĂ©fini le thĂšme de votre blog, la cible Ă  laquelle il s’adresse ainsi que son nom, vous allez devoir choisir un hĂ©bergeur pour crĂ©er votre blog. Qu’est-ce qu’un hĂ©bergeur ? C’est une plateforme qui possĂšde des serveurs pour vous permettre d’hĂ©berger les donnĂ©es de votre site de maniĂšre sĂ©curisĂ©e. 

Vous avez plusieurs possibilités : OVH, Switch, Ionos 1&1. Nous avons pris Ionos 1&1 et nous en sommes trÚs satisfaites.

Dans le premier point, on a Ă©voquĂ© le nom de votre blog. Eh bien c’est avec votre hĂ©bergeur que vous allez acheter votre nom de domaine. Il existe plusieurs forfaits, la plupart sont mensuels. Pour le nĂŽtre, c’est environ 10 euros par an. Le prix peut varier, mais il tourne gĂ©nĂ©ralement autour d’une dizaine d’euros pour un forfait de base. 

Il se peut que l’hĂ©bergeur ne valide pas votre nom de domaine, parce qu’il est dĂ©jĂ  utilisĂ©. Dans ce cas, essayez des variations. Ajoutez des traits d’union entre les mots, ou bien choisissez un synonyme.

 

3. Lancer son blog avec WordPress

Une fois que vous avez pris votre hĂ©bergeur, la troisiĂšme Ă©tape pour crĂ©er un blog, c’est de choisir un CMS (Content Management System). LĂ , on vous recommande vraiment WordPress. 

Cette plateforme vous permet de construire votre blog de maniĂšre intuitive. Attention, choisissez bien wordpress.org et non wordpress.com. La version .org vous donne plus d’options et est gratuite avec votre hĂ©bergeur.

À partir de WordPress, vous allez pouvoir construire votre site internet, en choisissant un thĂšme. Il en existe des gratuits, mais vous allez trĂšs vite ĂȘtre bloquĂ©, ils sont trĂšs limitĂ©s. Vous pouvez donc opter pour un thĂšme payant. Nous avons fait ce choix. 

Divi est un thĂšme qui vous propose une grande quantitĂ© de templates de pages dĂ©jĂ  existantes. Vous n’avez plus qu’à choisir. Pour l’achat de Divi, c’est au choix : vous pouvez payer le thĂšme Ă  vie ou bien par annĂ©e. À vous de voir l’option qui vous convient le mieux.

 

4. CrĂ©er les pages principales d’un blog 

Bravo, vous avez enfin votre blog. Maintenant, il va falloir crĂ©er les pages qui vont structurer le site. Pour le dĂ©marrage, il est important d’avoir certaines pages en place. 

Pour commencer, la page d’Accueil. C’est celle sur laquelle vos visiteurs arrivent directement quand ils visitent votre site. Cette page doit ĂȘtre assez claire pour que le lecteur comprenne pourquoi il est lĂ . Vous devez y faire apparaĂźtre les Ă©lĂ©ments les plus importants de votre business.

Ensuite, la page À propos est la page qui va reflĂ©ter la personne (ou la marque) que vous ĂȘtes. Vous allez parler des solutions que vous apportez Ă  vos lecteurs, de votre cheminement pour arriver Ă  la crĂ©ation de votre blog et enfin, parler de vous.

La page Contact est une page importante pour permettre aux visiteurs de vous joindre. Ils peuvent vous écrire un mail via votre blog directement ou bien vous contacter via les réseaux sociaux.

Et enfin, les pages des mentions lĂ©gales et politique de confidentialitĂ©. Elles sont obligatoires sur tout site internet, alors accordez-leur une importance toute particuliĂšre. Vous pouvez lire l’article sur WPmarmite Ă  ce sujet.   

5. Écrire ses premiers contenus pour son blog

Ça y est, vous allez pouvoir crĂ©er vos premiers articles !

Pour le dĂ©marrage, il n’est pas obligatoire d’avoir Ă©normĂ©ment de contenu. Contentez-vous de crĂ©er 2 ou 3 articles de grande qualitĂ©. Restez bien dans votre thĂ©matique, afin de donner plus de prĂ©cisions Ă  vos lecteurs sur votre activitĂ© et/ou les services que vous proposez. Écrivez vos articles avec des approches variĂ©es pour attirer diffĂ©rents profils.

Une fois que les 3 articles piliers sont rédigés, vous pouvez établir un planning éditorial pour tous les autres articles que vous voulez publier dans le futur. Avoir un planning va vous permettre de rester organisé et de savoir dans quelle direction vous vous dirigez. 

Vous pouvez établir un rythme de publication hebdomadaire, bimensuel ou mensuel. Le plus important est de rester constant pour mieux fidéliser.

 

6. Rédiger des articles bien référencés

La derniĂšre Ă©tape est de rĂ©diger des articles optimisĂ©s. Cela veut dire que vous rĂ©digez pour le web, afin que Google rĂ©fĂ©rence vos articles. Le but est qu’il les place dans les premiĂšres positions de la page de rĂ©sultats, dans votre thĂ©matique. 

Pour cela, il y a plusieurs rĂšgles Ă  respecter. On vous invite Ă  lire l’article que l’on a publiĂ© Ă  ce sujet. 

Les principaux critÚres pour un article bien optimisé sont : 

  • un title qui contient votre requĂȘte clĂ©
  • des sous-titres travaillĂ©s
  • un bon choix de mots-clĂ©s
  • un vocabulaire riche pour travailler le champ lexical
  • et de la qualitĂ©

Cela prend du temps pour qu’un article soit bien rĂ©fĂ©rencĂ©. Vous allez donc devoir faire preuve de patience.

CrĂ©er un blog en 2020 : Ce qu’il faut retenir 

Beaucoup d’entre vous ont certainement envie de vous lancer dans le blogging. Mais, sans avoir de connaissances, ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Pour ĂȘtre prĂȘt Ă  mettre votre blog en ligne, on vous conseille donc de suivre les 6 Ă©tapes suivantes :

  • dĂ©finir une stratĂ©gie pour crĂ©er un blog ;
  • choisir un hĂ©bergeur et un nom de domaine pour dĂ©marrer un blog ;
  • lancer son blog avec WordPress ;
  • crĂ©er les pages principales du blog ;
  • Ă©crire ses premiers contenus pour son blog ;
  • rĂ©diger des articles bien rĂ©fĂ©rencĂ©s.

Pour aller plus loin, dĂ©couvrez notre ebook gratuit : un plan de 4 semaines pour crĂ©er votre blog de A Ă  Z. On vous donne encore plus d’astuces sur l’identitĂ© visuelle de votre site, le logo, les plugins Ă  installer sur WordPress, utiliser Pinterest pour dĂ©velopper son trafic, etc.

En 2020, crĂ©er un blog avec WordPress est la solution la plus simple. Attention, ça ne veut pas dire facile. Mais c’est vraiment l’option la plus pro et celle qui vous permettra de construire un blog Ă  votre image et selon vos envies. Tout est assez intuitif et vous aurez la garantie d’avoir un beau blog qui donne envie.

DĂ©passez votre peur de vous lancer et lancez votre blog en 30 jours en suivant le guide pas Ă  pas. —

lien affilié
Être auto entrepreneur et salariĂ© en mĂȘme temps : 5 avantages

Être auto entrepreneur et salariĂ© en mĂȘme temps : 5 avantages

Si vous avez une passion, un projet personnel, une idĂ©e de business, etc., vous vous ĂȘtes peut-ĂȘtre dĂ©jĂ  demandĂ© comment tout quitter et enfin vous lancer ? Mais est-ce que vous vous ĂȘtes dĂ©jĂ  dit que c’était faisable de ne rien quitter et de dĂ©velopper votre projet malgrĂ© tout ? C’est possible ! Vous pouvez garder votre emploi de salariĂ© et travailler sur votre temps libre en tant que freelance. Et il y a mĂȘme quelques avantages Ă  le faire. L’un d’entre eux est la possibilitĂ© d’avoir une sĂ©curitĂ© financiĂšre. Cela vous aidera Ă  vous lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Alors restez avec nous et dĂ©couvrez 5 avantages Ă  ĂȘtre auto entrepreneur et salariĂ© en mĂȘme temps.

ĂȘtre auto entrepreneur et salariĂ©

1. Auto entrepreneur et salarié : se donner une sécurité financiÚre pour développer son projet

On le sait tous, c’est souvent la question financiĂšre qui nous bloque dans le lancement de nos projets. Être salariĂ©, c’est avoir une sĂ©curitĂ© financiĂšre. Tous les mois, vous avez le mĂȘme salaire, ce qui vous permet de vivre en Ă©tablissant un budget, en Ă©pargnant. 

Lorsque l’on se lance dans l’entrepreneuriat, l’argent est souvent le premier frein. On est jamais vraiment certain du revenu que l’on va pouvoir se dĂ©gager. Et pourtant, on a tous des charges Ă  payer, une famille Ă  nourrir. C’est cette incertitude qui peut vous bloquer.

Quand on y pense, allier entrepreneuriat et salariat vous donne une libertĂ© financiĂšre. Pour le dĂ©marrage de votre activitĂ© en tant qu’auto entrepreneur, rien ne vous empĂȘche de garder votre emploi pour vous assurer une rentrĂ©e d’argent. À noter qu’il existe des catĂ©gories d’emploi avec lesquelles il est impossible de cumuler un statut d’auto entrepreneur. Par exemple, la fonction publique. L’argent gagnĂ© en tant que salariĂ© va pouvoir ĂȘtre rĂ©investi dans votre entreprise personnelle. DĂšs lors que votre projet sera rentable, vous pourrez quitter votre travail ou le garder si vous aimez faire les deux. 

 

2. Freelance et salarié : se donner du temps pour se développer 

Évidemment, vous n’aurez pas vos journĂ©es entiĂšres Ă  consacrer Ă  votre projet, Ă  la diffĂ©rence d’un freelance qui vit entiĂšrement de son activitĂ©. Il va falloir que vous arriviez Ă  combiner vos deux emplois du temps. Vous pouvez, par exemple, consacrer une journĂ©e dans votre week-end au nouveau projet ou quelques soirĂ©es en semaine. Il est important de penser Ă  vous accorder des moments de repos.

Le fait d’avoir du temps est un vrai plus pour peaufiner votre nouveau projet entrepreneurial. L’assurance d’avoir un salaire Ă  la fin du mois va vous permettre de prendre le temps de faire des essais-erreurs, de dĂ©terminer l’offre qui va se vendre comme des petits pains, de choisir une meilleure image de marque, de vous adapter en fonction de la demande, de vous former, etc. Et c‘est cette prĂ©cision qui va vous mener Ă  la rĂ©ussite. 

Vous allez pouvoir créer le projet qui vous correspond le mieux pour arriver à un produit final dont vous serez fier.

 

3. Deux statuts en mĂȘme temps : se stimuler par l’apprentissage

Vous avez un job plus ou moins stimulant qui vous a permis, au cours des derniĂšres annĂ©es, d’acquĂ©rir des connaissances dans votre domaine. Vous avez mĂȘme dĂ©veloppĂ© une expertise qui vous permet d’en vivre. 

Pour votre projet, vous allez commencer Ă  vous renseigner, Ă  vous former sur un tas de sujets. C’est cet apprentissage qui va vous stimuler au quotidien. Il sera bĂ©nĂ©fique Ă©videmment pour votre nouvelle auto entreprise, mais aussi dans votre travail de tous les jours. Cette stimulation va vous donner envie d’accomplir des choses que vous n’auriez peut-ĂȘtre pas faites dans votre job quotidien. Vous allez gagner une certaine confiance en vous.

Toutes les choses que vous allez assimiler vont vous faire grandir. La responsabilitĂ© qui y est associĂ©e va vous emmener lĂ  oĂč vous n’ĂȘtes jamais allĂ©. Vous allez vous affranchir du rĂŽle de simple salariĂ© et prendre vos propres dĂ©cisions. Quel bonheur ! Pouvoir mettre en place toutes les idĂ©es qui Ă©mergent dans votre tĂȘte. 

 

4. Cumuler deux statuts : garder un Ă©quilibre social

Tout le monde n’est pas fait pour travailler en tant qu’auto entrepreneur chez soi, seul ou entourĂ© de sa famille. C’est vrai qu’il existe des espaces de coworking pour se retrouver avec d’autres entrepreneurs. 

Mais garder un travail de salariĂ©, c’est avant tout maintenir un certain lien social. Vous continuez Ă  discuter avec vos collĂšgues, Ă  partager votre quotidien avec d’autres personnes que votre cercle de proches. 

En Ă©tant freelance et salariĂ©, vous pouvez garder un Ă©quilibre social. C’est un avantage pour ceux qui n’aiment pas la solitude et qui ont besoin d’interactions dans leur vie de tous les jours, de voir des visages, de se sentir entourĂ©.

5. Freelance et travail en entreprise : en finir avec la routine

Ce paragraphe s’adresse Ă  ceux pour qui la routine est pesante. Ce n’est bien Ă©videmment pas le cas de tout le monde. Vous ressentez que votre vie est rĂ©pĂ©titive, tout comme votre travail de salariĂ©. 

Un projet entrepreneurial peut redonner un coup de boost dans votre quotidien. S’adonner Ă  une nouvelle activitĂ© pour dĂ©velopper un projet va vous stimuler. C’est cette stimulation qui va vous sortir de la routine. Votre esprit ne sera plus uniquement concentrĂ© sur ce qu’il connaĂźt, mais aussi sur quelque chose de nouveau. 

Il suffit de peu pour donner un nouvel angle Ă  votre vie. Alors, pourquoi pas faire le grand saut et choisir l’entrepreneuriat pour enfin crĂ©er quelque chose qui vous est propre.

 

Allier travail en freelance et travail en entreprise : ce qu’il faut retenir 

Pour tous les avantages Ă©numĂ©rĂ©s ci-dessus, on vous conseille de vous lancer dans l’entrepreneuriat en ayant un autre travail Ă  cĂŽtĂ©. Peut-ĂȘtre qu’un jour, vous rĂ©aliserez que c’est ce que vous voulez faire Ă  temps plein et vous quitterez le salariat une bonne fois pour toutes. Se lancer dans de nouveaux dĂ©fis va vous faire sortir de votre zone de confort. Et c’est Ă  ce moment-lĂ  qu’en gĂ©nĂ©ral on crĂ©e de belles choses.

Aujourd’hui, je peux vous dire que je (Louise) suis sortie de ma routine et que je me suis lancĂ©e dans un milieu que je ne connaissais absolument pas, mais qui m’a toujours fait rĂȘver. Effectivement, avoir un job Ă  cĂŽtĂ© m’a motivĂ© Ă  me lancer tout en sachant que si ça ne marchait pas tout de suite, j’avais une autre option. C’est donc l’esprit lĂ©ger et plein d’idĂ©es que je me lance dans cette aventure. GĂ©rer ce blog n’est que le dĂ©but de ma vie d’entrepreneure. Je crois en moi, en ma soeur et toutes les personnes qui entreprennent. C’est en crĂ©ant que l’on a des chances de rĂ©ussir.

Évidemment il existe des catĂ©gories de jobs pour lesquelles ce n’est pas possible d’avoir les deux statuts. Mais dans la majoritĂ© des cas, c’est un projet envisageable.

Alors est-ce que l’entrepreneuriat vous intĂ©resse, et si oui, est-ce que vous vous ĂȘtes dĂ©jĂ  lancĂ©s, et comment vous l’avez fait ? Laissez un commentaire pour nous raconter votre parcours smile

? Vous voulez vivre de votre passion pour l’Ă©criture ? La rĂ©daction web est peut-ĂȘtre faite pour vous.

? Vous ĂȘtes intĂ©ressĂ©s par la vie de digital nomade Ă  distance ? La formation Freemote de Ambroise Debret vous apportera toutes les rĂ©ponses dont vous avez besoin.

? Vous avez peur de vous lancer seul, un.e coach peut vous accompagner dans votre projet.

Pin It on Pinterest