Réussir sa formation en ligne grâce au développement personnel

Réussir sa formation en ligne grâce au développement personnel

article invité choisir-sa-formation Florence

Vous avez décidé de vous lancer dans une nouvelle formation ? Félicitations ! Il est toujours bon d’apprendre de nouvelles choses. De plus, l’enseignement n’a jamais été aussi simple d’accès depuis l’apparition du e-learning. Pourtant, se former sur la toile peut s’avérer compliqué lorsque l’on est quelqu’un de stressé ou que l’on manque de confiance en soi. Mais si je vous disais que le développement personnel peut vous aider ? Qu’il est possible de réussir sa formation en ligne en intégrant quelques astuces simples dans son quotidien ? De la création d’un plan de développement personnel à la pratique de la gratitude, je vous explique tout. De quoi réveiller votre âme de winner !

réussir sa formation grâce au développement personnel

Créer un plan de développement personnel pour visualiser son évolution dans son apprentissage

Édifier une vision personnalisée de sa formation

Une formation en ligne, aussi qualitative soit-elle, est créée pour répondre au plus grand nombre. Or nous n’avons pas tous le même niveau de compétences de départ ni le même temps à consacrer à notre apprentissage. Nous avançons tous de manière différente, d’où l’importance de se créer un plan de développement personnel propre. Quelles sont vos attentes ? Quel est votre objectif final ? Combien de temps pouvez-vous consacrer à apprendre ? Autant de questions que vous devez vous poser avant de commencer. N’oubliez pas que vous êtes unique, votre objectif aussi.

Réaliser un objectif SMART

Pour vous aider à réaliser votre objectif, ce petit mot facile à retenir sera un allié de choix pour construire le but qui vous correspond le mieux. Voici comment :

  • S pourspécifique : évidemment votre cible doit se rapporter à votre formation… ;
  • M pour mesurable : votre but doit être atteint dans un temps imparti ;
  • A pour atteignable, ambitieux et acceptable : choisissez un objectif pas trop simple, mais motivant ;
  • R pour réaliste : attention à ne pas viser trop haut au risque de vous décourager ;
  • T pour temps : définissez un délai précis.

N’oubliez-pas, plus vous serez clair et juste sur la définition de votre objectif, plus le chemin sera simple dans votre esprit. Le but est de visualiser son rêve en le rendant possible.

Commencer un journal de bord motivant et stimulant

Les intérêts de tenir un carnet de bord sont multiples. Écrire permet de se libérer l’esprit, d’évacuer ses doutes ou de diminuer son stress. Mais noter chaque jour ses victoires, ses échecs ou tout simplement ses avancées aide aussi à visualiser sa progression. Je vous conseille même de relire de temps à autre votre journal pour booster votre motivation. Un journal de bord est comme un fil rouge qui relie votre situation de départ à votre rêve. Rien de plus stimulant que de se rendre compte de tout le chemin déjà traversé. Voir son objectif se rapprocher pour finir pas se réaliser.

Savoir lâcher prise pour retrouver toute sa concentration pendant son e-learning

S’initier à la méditation ou à la relaxation

Vous en avez déjà entendu parler mais vous vous êtes toujours dit “ce n’est pas pour moi !”. Pourtant ces deux pratiques sont excellentes pour améliorer sa concentration. Avouez que c’est quand même un très bon argument ! Un e-learning nécessite d’être pleinement concentré. Ces deux pratiques relaxantes diminuent le stress et l’anxiété en vous aidant à vous recentrer. La méditation et la relaxation sont également excellentes pour développer la confiance en soi. En ancrant votre esprit dans le présent, vous éloignez naturellement les pensées négatives. Utiliser ces techniques vous permettra de suivre votre formation dans les meilleures conditions.

Ne pas oublier de vivre pendant son apprentissage

Lorsque l’on s’embarque dans un nouveau projet, il est tentant de s’y consacrer corps et âme. De vouloir y passer ses week-ends et toutes ses soirées. Je suis au regret de vous dire que c’est un choix contre-productif. Ça peut fonctionner un temps, je ne dis pas le contraire. Mais sur le long terme vous avez beaucoup à perdre. Pour être plus efficace, il est important de s’accorder des moments de repos. Autorisez-vous à décompresser avec des amis lors d’un repas. Permettez-vous un bon film au cinéma. Ces instants de loisir vous aideront à prendre un peu de distance pour revenir plus concentré et productif.

Pratiquer le sport pour se vider la tête

Comme les autres points, le sport est un allié de choix pour arriver au bout de votre apprentissage. En effet, se dépenser permet de libérer toutes les tensions et d’évacuer le stress. On note aussi qu’en pratiquant le sport, notre corps produit les fameuses hormones du bonheur. Et quel super avantage que de reprendre le cours de sa formation détendu et apaisé. Nul besoin de vous rajouter un projet supplémentaire de marathon dans l’année. Mais vous pouvez simplement décider de faire plus régulièrement une balade à vélo. Mieux encore, une petite heure de zumba ou d’aquagym par semaine fera très bien le job.

Pratiquer la gratitude pour booster sa motivation et réussir sa formation en ligne

Remercier favorise les émotions positives

La gratitude peut paraître un peu barbare comme concept au premier abord. On croirait une nouvelle pratique venue d’un monastère bouddhiste du fin fond du Népal. Mais en fait, la gratitude est tout simplement le fait de voir la vie du bon côté. Être reconnaissant pour ce que l’on possède. Lorsque l’on se concentre sur la chance que l’on a d’avoir un toit au-dessus de la tête, une bonne santé ou encore d’avoir rencontré une personne particulière. On force notre esprit à regarder positivement ce qui nous entoure.

Le positivisme rend moins envieux

Être dans le positif permet de réaliser à quel point on peut être chanceux sans s’en rendre compte. C’est le principe du verre à moitié plein (et surtout pas à moitié vide…). Canaliser ses pensées sur des éléments positifs de nos vies permet de moins jalouser celle des autres. Est-il vraiment plus heureux que moi ? Avec un état d’esprit tourné vers la gratitude pendant votre formation, vous éviterez de tomber dans le piège de la comparaison. Vous resterez concentré sur votre propre réussite.

La gratitude réduit le stress et l’anxiété

Rien de pire que de subir les assauts du stress quand on tente d’obtenir un diplôme ou une certification. Toutes vos pensées négatives, comme un poison, nourriront votre anxiété, apportant avec elles la peur de l’échec et le découragement. La gratitude a ce fabuleux pouvoir positif qui vous permettra de reprendre le contrôle de vos émotions en modifiant votre perception des choses. Vous garderez confiance en vous tout au long de votre formation.

Voilà vous avez toutes les cartes en main pour réussir votre formation en ligne grâce au développement personnel. Vous voici armé et surmotivé pour tout déchirer ! Si vous suivez votre plan de développement personnel en prenant le recul bénéfique à votre bien-être, il n’y a aucune raison que vous ne réussissiez pas votre e-learning. Et n’oubliez pas, prendre la vie du bon côté c’est le secret des gens heureux…

Un grand merci à Florence pour son article invité ! Et merci à vous de l’avoir lu.

Vous aimerez aussi :
Formation en ligne : 7 conseils essentiels pour bien s’organiser
Comment cumuler une formation à distance avec son emploi ?
Formation en ligne et maman : un challenge réalisable

Comment cumuler une formation à distance avec son emploi ?

Comment cumuler une formation à distance avec son emploi ?

article invité formation à distance et emploi

Vous êtes inscrit à une formation en ligne alors que vous occupez un emploi ? Une vague de panique vous submerge en pensant à la quantité de tâches qui vous attend pour mener les deux activités de front ? Pas de stress ! Vous êtes nombreux à vivre cette période de transition pour évoluer dans votre métier ou vous reconvertir sans pouvoir vous consacrer à 100 % à votre formation. Découvrez 5 astuces pour réussir à cumuler une formation à distance avec votre emploi.

1. Se créer un espace de travail dédié à la formation

Avant tout, choisir de suivre une formation en e-learning implique que vous allez passer beaucoup de temps libre à travailler chez vous, le soir ou le week-end. Dans l’idéal, aménagez une pièce, ou au moins un espace au calme, afin de séparer votre reprise d’études et votre vie familiale.

Optez de préférence pour un endroit lumineux ou adaptez l’éclairage pour ne pas avoir l’impression d’être enfermé dans une grotte ! Si vous pouvez éviter le débarras dans le sous-sol ou un coin du grenier, ce n’est pas plus mal. La lumière naturelle joue sur notre bien-être et influence nos humeurs, alors profitons-en !

Pour que votre espace de travail reste agréable, pensez à le ranger lorsque vous terminez une session de formation. Vous gagnerez en productivité si vos documents sont bien organisés : à vous de trouver la méthode de classement la plus efficace qui vous correspond le mieux.

S’investir dans une reprise d’études requiert une implication totale. Si vous appréciez de vous asseoir à votre bureau, vous obtiendrez davantage de concentration et de rentabilité. C’est un premier pas vers la réussite !

2. S’appuyer sur ses proches pour déléguer les tâches quotidiennes

Si vous souhaitez cumuler une formation à distance avec votre emploi et qu’en plus vous avez une vie de famille, le challenge est de remporter l’adhésion de vos proches pour qu’ils vous soutiennent au quotidien. Apprenez à déléguer ! Vous n’êtes pas un héros des temps modernes ! Quand on se lance dans une formation, une organisation bien rodée s’impose.

Pour vous aider, comptez sur vos enfants, quel que soit leur âge, et sur votre partenaire ! Ils peuvent contribuer à leur manière pour alléger la charge mentale qui pèse sur vous tous les jours. Les fans de plannings établissent un calendrier sur lequel chaque membre du foyer participe à une tâche domestique précise :

  • préparer le repas ;
  • mettre le couvert ;
  • s’occuper du linge ;
  • faire les courses ou aller les retirer au drive ;
  • ranger et faire le ménage.

Ce sont autant de corvées à répartir pour vous soulager.

Appuyez-vous également sur votre entourage plus large : si vos enfants sont jeunes, faites-les garder ponctuellement par des amis ou des parents qui seront ravis de vous rendre service. En dégageant des plages de temps libre pour suivre vos cours en e-learning, vous vous sentirez alors plus disponible quand ils rentreront à la maison.

L’enjeu est de taille : réussir à partager les tâches ménagères avec le soutien de vos proches va vous libérer l’esprit et vous trouverez ainsi un équilibre essentiel pour mener de front vos deux activités.

3. Organiser son temps en établissant un planning hebdomadaire

Une fois que vous avez installé votre bureau et remporté l’adhésion de vos proches, il ne vous reste plus qu’à organiser la gestion de votre temps de travail. Cumuler deux activités vous oblige à cloisonner vos tâches en fonction du temps que votre emploi salarié vous laisse. Vous bénéficiez d’une demi-journée de libre dans la semaine ? Consacrez-la à votre formation ! Si ce n’est pas le cas, fixez des rendez-vous hebdomadaires le soir et le week-end. Réservez-vous des plages dédiées à vos cours en ligne et installez des rituels.

À partir des modules que vous avez à suivre ou des exercices à accomplir, établissez un planning en essayant de le respecter. Listez les priorités et visez des objectifs réalisables à court et à long terme. Vous allez être amené à effectuer des choix, mais ne perdez jamais de vue votre but à atteindre ! En planifiant au mieux votre travail, vous parviendrez à la fois à assimiler vos nouveaux cours, à les réviser et à les mettre en pratique.

Volonté, motivation et autonomie vous aideront à relever le défi d’une organisation sans faille. Fixez-vous des deadlines pour certaines actions à réaliser et évitez la procrastination même si cela est parfois tentant ! En utilisant de manière efficace les outils mis à votre disposition, agenda et liste de tâches (Notion par exemple), vous réussirez sans aucun doute à cumuler votre formation à distance avec votre emploi.

4. Participer à un réseau d’entraide au sein de la formation pour ne pas s’isoler

Quand on se lance dans un cursus en e-learning, on sort de sa zone de confort. Vous continuez à évoluer dans votre emploi salarié, vous côtoyez vos collègues, mais en plus vous investissez votre énergie dans un domaine nouveau pour vous ou que vous approfondissez.

Avant tout, familiarisez-vous avec la plateforme de formation sur laquelle vous allez suivre vos cours. Consultez les différentes options :

  • carrefour d’échanges entre les élèves ;
  • forum de discussion ;
  • foire aux questions ;
  • coaching commun ou individuel.

L’accès à ces services vous permet de communiquer avec les responsables, correcteurs ou camarades de promotion pour éviter de vous sentir isolé.

Les interactions passent également par les réseaux sociaux : n’hésitez pas à vous inscrire sur les groupes Facebook ou LinkedIn dédiés à votre formation. Créer des liens avec d’autres élèves sera un point d’appui dans votre parcours. Les échanges vous aideront à lever des doutes et aussi à vous booster si vous en ressentez le besoin. Vous vous rendrez compte rapidement que vous n’êtes pas seul à cumuler la formation avec votre emploi et que vous partagez les mêmes problématiques d’organisation en combinant deux activités.

5. S’octroyer des temps de pause et de détente

Si vous étudiez des heures tous les week-ends sans déconnecter de votre ordinateur, et qu’ensuite vous enchaînez sur votre semaine de travail, vous risquez d’être très vite épuisé ! Tout en respectant vos différents impératifs, apprenez à programmer dans votre planning des moments de détente : un apéritif entre amis, une sortie en famille, une promenade dans la nature ou toute autre activité qui vous obligera à décompresser.

Penser à soi permet de trouver le point d’équilibre entre vie personnelle et professionnelle : cela passe par des pauses qui vous rendront ainsi plus productif et efficace. Faites du sport pour vous ressourcer et vous vider la tête. Et surtout, prenez en compte votre capacité de travail et votre besoin en sommeil pour éviter l’épuisement.

Si la cadence de vos cours autorise une certaine souplesse, vous pouvez gérer plus facilement l’avancée de vos apprentissages. Mais n’oubliez pas que s’octroyer des pauses reste vital pour votre bien-être !

Le choix d’une formation en parallèle de votre activité demeure rassurant puisqu’il vous permet d’envisager une reconversion en toute sérénité en continuant à être salarié. Vous mènerez à bien vos projets à condition d’opter pour un programme flexible, adaptable à votre rythme de travail et à vos contraintes personnelles. Lancez-vous et n’ayez plus peur de cumuler une formation à distance avec votre emploi !

Vous pouvez aussi lire notre article Formation en ligne : 7 conseils essentiels pour bien s’organiser

Un grand merci à Marie-Hélène pour sa participation, et merci à vous d’avoir lu jusqu’au bout. N’hésitez pas à partager cet article à une personne de votre entourage que ça pourrait aider.

Formation en ligne : 7 conseils essentiels pour bien s’organiser

Formation en ligne : 7 conseils essentiels pour bien s’organiser

Vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour réussir votre formation en e-learning ? Vous ne savez pas trop comment gérer votre temps pour être plus productif ? Déjà, félicitez-vous d’avoir fait un pas vers votre vie idéale. Vous venez de vous offrir la formation en ligne de vos rêves, mais ce n’est pas pour ça que tout est joué. Alors réveillez votre volonté d’acier, stimulez votre esprit d’autonomie, car la vraie partie va commencer. Mais pas d’inquiétude, vous avez un atout de taille dans votre manche : une organisation à toutes épreuves. Implémentez les conseils qui vont suivre, et surtout passer à l’action. Car rêver, c’est bien beau, mais réaliser, c’est encore mieux !

1 – Trouvez votre mantra

Effectivement, la formation à distance a beaucoup d’avantages, mais le principal inconvénient est que vous êtes seul face à votre écran, sans personne pour vous inciter à travailler. Vous devez faire preuve d’une grande motivation pour réussir, surtout si vous avez une vie professionnelle et familiale à côté.

Avant de commencer, un peu d’introspection. Pénible mais nécessaire. Demandez-vous quelle est la raison fondamentale, la motivation profonde qui se cache derrière cette formation. Quel objectif d’apprentissage a provoqué cet achat ?

  • Astuce : une fois que vous avez répondu à cette (ces) question(s), écrivez la réponse et placez-la de façon à toujours l’avoir sous les yeux quand vous travaillez. Un peu comme un mantra, cette formule magique va vous aider à vousmotiver pour aller au bout de ce projet. Ce n’est pas parce que vous êtes à la maison que c’est une activité plus cool. Il faut s’investir tout autant dans ses cours, sinon plus.

2 – Établissez un planning précis pour étudier

La clé de la réussite est dans la rigueur à suivre un planning au plus près. Avant de vous lancer dans l’élaboration d’un emploi du temps au cordeau, prenez en compte certains points comme votre durée d’accès à la plateforme, le nombre de modules, de cours dispensés et le temps dont vous disposez.

Une fois vos sessions de travail définies, transformez-les en blocs de temps. C’est-à-dire que vous allez décider de consacrer par exemple votre première soirée (soit deux heures) à écouter le cours. C’est votre premier bloc de temps de la semaine. Découpez ainsi tous vos temps dédiés en détaillant ce que vous allez faire. Fixez des rendez-vous pour vos cours.

  • Astuce : pour dompter votre procrastination, anticipez votre journée en la préparant la veille. À la fin de votre programme quotidien, récompensez-vous d’être resté focus. C’est la preuve que lorsque l’organisation est au rendez-vous, la productivité l’est également.

3 – Définissez un espace de travail

Lorsque vous commencez votre enseignement à distance, il faut respecter une règle vitale pour votre réussite : créer un véritable espace pour travailler. Cet endroit doit être bien distinct de votre vie personnelle. Il doit être propice à la concentration et à l’apprentissage. Lorsque vous êtes dans cette pièce, tout le monde doit savoir qu’il ne faut pas vous déranger. Créez une ambiance qui vous stimule et qui vous est propre.

Dans cet espace de travail, supprimez toute distraction potentielle qui serait un obstacle à votre succès. Instiller une routine (ou une suite de petits rituels) qui vous fait du bien : installez-vous confortablement, prévoyez un thé bien chaud pour ne pas vous interrompre, asseyez-vous dans votre meilleur fauteuil, couper votre téléphone (à l’aide de l’application Forest par exemple) et prenez votre cahier de cours. Allumez votre ordinateur.

Tous ces signaux ritualisés vont mettre automatiquement votre cerveau en mode travail.

  • Astuce : programmez un fond sonore pomodoro. La méthode pomodoro rythme la session de travail en une succession de quatre plages horaires de 25 minutes entrecoupées d’une pause de 5 minutes. La quatrième pause dure entre 20 et 30 minutes. Il existe des ambiances de travail sonores sur YouTube, découpées en pomodoro pour davantage de productivité.

4 – Établissez une organisation SMART pour votre formation en ligne

En plus des économies financières, une formation à domicile permet, contrairement à un enseignement présentiel, de vous libérer du temps (transport, repas, etc.). Toutes ces heures sont un réel bonus en termes d’organisation et d’apprentissage. Alors profitez-en pour mettre en place des objectifs SMART, c’est-à-dire des objectifs simples et spécifiques, mesurables, ambitieux (stimulants sans être inaccessibles) mais réalistes, et temporels.

Par exemple, vous pouvez dire « Je travaille un cours de ma formation par semaine, exercices compris. » À la suite de quoi, vous notez la date précise à laquelle vous finirez la formation en ligne. Et, bien sûr, vous essayez de vous y tenir. Ce qui devrait être tout à fait réaliste si vous avez respecté le concept de l’objectif SMART.

  • Astuce : écrivez noir sur blanc les deadlines de vos objectifs SMART dans votre agenda. En les voyant inscrites, vous souhaiterez inconsciemment les tenir, ou du moins vous en rapprocher au maximum.

5 – Personnalisez votre formation e-learning

La réussite de votre apprentissage ne dépend que de vous, alors pour mettre toutes les chances de votre côté, appropriez-vous la formation. Après avoir établi votre rituel de travail, approfondissez le fonctionnement de la plateforme d’enseignement. Elle peut se révéler une aide précieuse en cas de besoin ou de question. C’est l’endroit idéal pour contacter le formateur ou toute autre personne pour demander de l’aide.

Lorsque vous visionnez les cours, la prise de notes vous permet une appropriation des informations. Révisez régulièrement les contenus. La mise en pratique permet également une meilleure implémentation.

  • Astuce : utilisez la technique de la carte mentale. Cette technique schématique très visuelle permet d’organiser les informations sous forme de ramifications. Du noyau central partent les différents niveaux d’informations et de données liés au thème principal. L’intérêt de cette méthode est d’avoir une vue d’ensemble d’un seul coup d’œil. Elle permet de structurer la pensée.

6 – Soyez autonome mais pas solitaire

Une formation demande beaucoup d’investissement personnel. Durant ces heures d’enseignement, le moral peut être fluctuant devant l’ampleur de la tâche. La motivation est le moteur de votre projet. Informez-vous sur les leaders du secteur, suivez l’actualité sur les réseaux sociaux, cela vous permettra de visualiser votre objectif. La solitude n’est pas une nécessité.

Pour éviter le décrochage, rapprochez-vous des forums dédiés. Vous pouvez également prendre contact avec vos collègues de travail. Suivant le même cursus que vous, vous pourrez échanger avec des personnes qui comprennent ce que vous vivez. Vous pouvez aussi interagir avec le formateur, des coachings sont probablement prévus dans l’accompagnement du e-learning. Profitez des réseaux sociaux, vous vous sentirez moins isolé.

Votre entourage est également là pour vous soutenir. Partagez votre expérience, cela les rendra plus sensibles à votre projet, et vous permettra de vous rêver. En dernier recours, adoptez un chat.

  • Astuce : la formation en ligne offre plusieurs supports (cours, vidéos, audio, etc.) que vous pouvez revoir autant de fois que vous le souhaitez. Privilégiez le format qui vous convient le mieux selon que vous soyez plus visuel ou auditif. Planifiez vos exercices au moment le plus propice pour vous. Vous pouvez ainsi écouter ou réécouter un cours pendant que vous faites la vaisselle, ou votre footing hebdomadaire. Sorti du cadre scolaire, le cerveau est plus détendu donc plus réceptif. Il enregistre mieux.

7 – Respectez votre rythme de travail, faites des pauses

Il y a des jours avec et des jours sans. Pour être au top de votre énergie, vous devez respecter votre rythme personnel de travail. Surtout, n’allez pas trop vite. Découragé, vous risqueriez de dépasser vos limites et d’abandonner votre projet.

Si vous remarquez que vous êtes dans un jour non-productif, passez à autre chose, vous y reviendrez plus tard. Au lieu de faire un exercice, écoutez un cours. Ou encore mieux, allez vous détendre. Ce n’est pas une perte de temps, au contraire. En ne respectant pas votre cycle, vous ne serez pas performant ou alors le résultat ne sera pas bon. Pour réussir dans votre formation en ligne, il est essentiel de savoir se programmer des moments de liberté.

Prévoyez du temps en famille, continuez à faire du sport, voyez vos amis, etc. Un autre des avantages de cet enseignement, c’est sa flexibilité. En fonction de vos divers impératifs (personnels, familiaux, professionnels), vous pouvez moduler votre planning.

  • Astuce : sachez faire des pauses. Laissez des plages libres dans votre agenda. Restez maître de votre temps. Au début, bien sûr, vous allez tâtonner. Il y aura des loupés, mais progressivement, vous trouverez votre équilibre. Ne laissez pas votre temps de travail débordé sur votre vie personnelle, qui est tout aussi importante.

En bref

Votre projet de formation est une excellente motivation pour vous mener vers votre idéal de vie, cependant, il faut travailler. Vous êtes le seul véritable obstacle à votre réussite. En étant organisé, vous êtes plus productif et de ce fait moins stressé. Cela devient un mécanisme routinier plus facile à suivre que de se rappeler tous les vendredis soirs qu’il faudrait un peu réviser ce week-end.

Votre but, après cette lecture, est de trouver le bon équilibre. Celui qui vous permettra d’être efficace et épanoui. N’hésitez pas à réajuster votre processus d’organisation pour une efficacité optimale. Les conseils, c’est bien, l’action, c’est mieux !

Motivez-vous en sachant qu’il est possible d’ « Entreprendre pour prendre confiance en soi ». Et lorsque vous aurez réussi votre formation, vous pourrez venir nous donner votre avis sur ce blog.

Merci à Céline pour cet article et merci à vous de l’avoir lu jusqu’au bout.

Formation en ligne et maman : un challenge réalisable

Formation en ligne et maman : un challenge réalisable

Vous souhaitez reprendre vos études en étant maman ? Vous désirez acquérir de nouvelles compétences pour votre business en ligne avec des enfants à charge ? Le temps vous manque, le besoin de rester proche de vos bambins est viscéral. Alors, comment faire ? Mener de front formation en ligne et maman dévouée est possible, avec une bonne dose de motivation et d’organisation. Vous serez fière par la suite de votre évolution professionnelle. Quelles que soient vos motivations, nous allons vous montrer comment se former en ligne peut faire de vous une mère active épanouie, c’est parti !

Concilier formation en ligne et maman à temps complet : à chacune ses raisons

Se lancer dans une reconversion professionnelle

Regard tourné vers la fenêtre du bureau, votre esprit est loin de vos collègues ou autres partenaires de travail. Cet emploi ne vous correspond plus, c’est le cas de beaucoup de femmes salariées. Vous comptez les jours depuis des semaines, de plus en plus décidée à quitter cette vie faite d’horaires définis. Votre rêve ? Avoir un travail excitant et déployer une activité qui vous tient à cœur. Il est temps de penser à un nouveau projet professionnel : devenir maman digitale et profiter des multiples opportunités qu’offre internet.

Acquérir de nouvelles compétences

Vous exercez déjà un métier du web en tant que freelance mais souhaitez être plus performante. Le web évolue à la vitesse grand V, il faut sans cesse acquérir de nouvelles compétences tout au long de sa vie professionnelle. Aussi, avec votre double casquette de maman entrepreneuse, une organisation sans faille est de mise. Pour cela, rien de tel que de maîtriser les outils qui vous feront gagner un temps précieux. Vous pourrez ainsi suivre de nouvelles formations en ligne pour développer votre activité, vous spécialiser ou bien pourquoi pas découvrir un nouveau métier digital !

Devenir une maman active épanouie

Avoir le sourire en vous levant le matin, voilà votre vœux le plus cher ! Certains diront que vous avez tout pour être heureuse, de mignons chérubins en pleine santé. Maman au foyer est un métier à part entière non reconnu par la société. Au fond de vous, vous savez qu’il vous manque ce petit quelque chose qui donnerait plus de sens à votre vie. Sortir du quotidien, être plus épanouie afin de créer une belle ambiance dans votre famille. Les formations en ligne sont parfaites pour cela : devenez une maman active rayonnante et libérez votre créativité.

Les avantages de la formation en ligne en étant maman

Rester à la maison

L’avantage numéro un de la formation en ligne lorsqu’on est maman est de pouvoir se former de chez soi. Entre les trajets à l’école, les activités périscolaires et autres goûters d’anniversaires, votre temps est compté ! Alors pas question de le perdre dans les transports. Vous avez le loisir de rester tranquillement chez vous devant votre ordinateur pour suivre les cours. Le deuxième avantage non négligeable, est que la formation vient à vous. Nullement besoin de résider à proximité de votre formateur préféré pour suivre ses conseils avisés. Ainsi, fini le stress, vous êtes totalement sereine avec vos enfants.

Travailler à son rythme

Pas un bruit alentour, le thé encore chaud embaume la pièce et vous réchauffe les doigts. Tout est calme dans la maison. C’est parti pour le prochain module, papier stylo à portée de main. Vous en avez rêvé ? La formation en ligne le fait ! Apprendre à distance offre la possibilité de gérer son emploi du temps comme on le désire. Il est compliqué en étant maman d’avoir du temps pour soi. Les vacances scolaires reviennent aussi souvent qu’un coup de soleil sous les tropiques, tandis que l’heure de sortie des classes réduit votre temps disponible à néant. La formation en ligne vous libère des contraintes horaires. L’avantage est de pouvoir évoluer à son rythme et respecter celui de vos enfants.

Gagner en autonomie

Le fait de gérer soi-même son planning demande une réelle autodiscipline. Il faut réussir à différencier les tâches prioritaires des autres moins urgentes, scinder études et vie familiale de façon équitable. La formation en ligne vous apporte un nouvel objectif qui transporte votre esprit hors de votre vie de maman. C’est ainsi que la femme entrepreneuse que vous êtes devient plus indépendante et responsable. Petit à petit, votre confiance en vous éclot et se développe. À la faveur de ce nouvel horizon qui s’offre à vous, vous gagnez en autonomie, financière peut-être mais surtout intellectuelle.

Suivre une formation en ligne avec des enfants : les clés de la réussite

Se fixer des objectifs pour rester motivée

En formation classique, vous auriez les quatre murs de la classe pour vous rappeler que vous êtes en cours. Chez vous, la moindre distraction peut être fatale, il faut rester motivée et suivre le fil conducteur de la formation. Pour vous aider, ne perdez jamais votre objectif de vue et fixez-vous un planning de travail réaliste. Les séances devant l’ordinateur ne doivent pas être trop longues, ainsi vous gardez le rythme, sans stress, et progressez de manière efficace.

S’organiser à l’avance avec les enfants

En tant que maman, l’anticipation n’est pas un mot inconnu à votre vocabulaire. Vous avez l’habitude de gérer le ménage, les devoirs, les rendez-vous chez le pédiatre parfois des mois à l’avance. En vous lançant dans une formation en ligne, vous devrez user d’astuces pour gérer votre temps de façon encore plus optimale. Vous pouvez par exemple préparer plusieurs repas en avance, faire vos courses en ligne, optimiser vos déplacements à l’école ou même créer une todo list pour la journée. Ainsi, vous arriverez à déterminer des plages horaires fixes réservées à votre formation.

Aménager un espace de travail pour plus de tranquillité

Suivre une formation en ligne ne signifie pas retourner sur les bancs de l’école. Néanmoins, vous allez acquérir de nouvelles connaissances, plancher sur des exercices ou même aller chercher de nouveaux clients ! Vous l’avez compris, cela demande de la concentration, d’autant plus que votre temps est compté. Alors, n’hésitez pas à vous créer un vrai bureau, soit en utilisant une pièce dédiée, soit en vous aménageant un endroit rien qu’à vous dans la chambre ou le salon. Lorsque vous aurez choisi votre cocon, mettez-y tout votre cœur : choix des meubles, couleurs, papeterie. L’ensemble doit être à votre goût et vous donner envie de plonger devant votre ordinateur. À l’abri des regards et de toute source de distraction, bien sûr.

Demander de l’aide autour de soi

Terminé le partage unilatéral des tâches ménagères, vous avez le droit de demander un peu d’aide. C’est même un prérequis indispensable pour la bonne réussite de votre formation. Le soutien familial est important, votre conjoint comprendra sans doute très bien si vous devez travailler le week-end. Il pourra prendre en charge la garde des enfants ou la pile de linge haute jusqu’au plafond. Si vous êtes seule, pensez aux grands-parents, aux amis, ou bien aux organismes agréés pour trouver un mode de garde adéquat. Un seul mot d’ordre : mettre toutes les chances de votre côté pour la réussite de votre projet.

Vous voici maintenant prête à vous lancer dans une formation en ligne en toute quiétude. Vous savez désormais qu’il est possible d’être à la fois une super maman pour ses enfants et une femme active épanouie. Il ne vous reste plus qu’à piocher parmi les formations en ligne disponibles sur le site et multiplier vos talents !

Merci à Amélie pour cet article, et à vous d’avoir pris le temps de le lire.

Les 10 Questions à se Poser avant d’Acheter une Formation en Ligne

Les 10 Questions à se Poser avant d’Acheter une Formation en Ligne

Vous voulez acheter une formation en ligne, mais vous avez peur de vous planter ? Vous craignez qu’elle ne soit pas tout à fait adaptée ? Trop chère pour ce qu’elle est ? Peu fiable ? Trop longue ? Trop courte ? Bref, vous ne savez plus où donner de la tête ni par où commencer ? On vous comprend ! Investir dans une formation en e-learning ne se fait pas en un claquement de doigts. Pour vous aider dans votre démarche, on vous propose 10 questions à se poser avant d’acheter une formation à distance. Elles vous guideront dans votre réflexion. Bonne lecture, ou bonne écoute !

N’oubliez pas de télécharger gratuitement l’ebook pour y revenir quand vous voulez ! C’est parti.

1. Est-ce que cette formation est une arnaque ?

Il est essentiel de se poser cette question avant d’investir de l’argent dans une formation en ligne. Typiquement, si vous trouvez une formation peu coûteuse, qui vous promet des résultats incroyables, mais peu réalistes, fuyez !

Si vous avez un doute, vous pouvez chercher sur internet : “le nom de la formation + arnaque”, vous serez vite fixée.

Vous pouvez aussi chercher s’il y a des avis d’autres personnes. Si ça vous semble trop louche, passez votre tour.

 

2. Est-ce que la formation est de qualité ?

Vérifier que la formation e-learning ne soit pas une arnaque est une première étape. Mais il faut ensuite s’assurer que le contenu soit de qualité. Vous pouvez faire confiance à votre instinct, vous sentirez très certainement, au fond de vous, si cette formation vous semble sérieuse et bien construite.

Regardez aussi sur la page de vente si la personne propose un résumé de ses modules. La plupart du temps, vous pouvez voir quel contenu sera abordé tout au long de la formation, ça peut aussi être un bon indicateur.

 

3. Est-ce que le formateur ou la formatrice partage les mêmes valeurs que moi ?

Se renseigner sur la personne qui propose la formation en ligne peut éviter de mauvaises surprises, notamment sur sa façon de voir les choses. Il est toujours plus agréable de se former auprès de quelqu’un avec qui tu partages des valeurs communes. C’est important que la formatrice ou le formateur t’inspire confiance.

On en parle souvent sur instagram, c’est plus facile de se former avec quelqu’un en qui on croit, dont on apprécie le discours.

 

4. Est-ce que je pourrais joindre facilement le formateur ou la formatrice si j’ai un souci ?

Tout dépend de votre personnalité, mais si vous avez des questions durant la formation, vous serez peut-être plus à l’aise de pouvoir contacter votre formateur ou formatrice. Sa disponibilité auprès de ses élèves est un signe rassurant de son engagement.

Mais il faut garder à l’esprit que les personnes qui ont beaucoup d’élèves ne peuvent pas s’occuper de tout le monde et s’entourent généralement d’une équipe pour les aider. C’est tout aussi valable.

 

5. Est-ce que cette formation va répondre à ma problématique ?

Vous pouvez vous demander : en quoi la formation va m’être utile ? Si elle répond à un besoin réel et concret, alors vous pouvez vous lancer.

Ces besoins peuvent être variés :

  • un problème spécifique,
  • une envie d’approfondir vos connaissances,
  • apprendre un nouveau métier,
  • etc.
10 questions à se poser avant acheter une formation

6. Est-ce que j’en ai besoin dans l’immédiat ?

C’est important de ne pas se précipiter dans l’achat d’une formation à distance. Pourquoi ? Parce que si, finalement, ce n’est pas le bon moment, vous risquez de ne pas la suivre et abandonner. Vous aurez perdu votre argent et vous serez certainement déçue.

Prendre le temps de choisir une formation au bon moment, c’est aussi ce qui permet d’être plus impliquée et augmente ses chances de la réussir

 

7. Est-ce que la formation est adaptée pour moi ?

Vérifier que la formation correspond bien à votre profil est une étape à ne pas négliger. Est-ce que vous êtes encore débutante ? Déjà avancée ? Quel est votre niveau de connaissances ? Assurez-vous qu’il corresponde bien à celui visé dans la formation.

Vous n’allez pas vous former aux bases de Photoshop pour débuter si vous êtes un photographe déjà installé qui cherche à se perfectionner et atteindre un niveau pointu en retouche.

 

8. Combien de temps je peux y consacrer ?

Une bonne façon de faire le tri dans toutes les propositions de formations en ligne est de connaître leur durée. Il en existe certaines qui se font en quelques heures, d’autres en plusieurs mois.

Déterminez combien de temps vous pouvez y consacrer, et trouvez celle qui convient le mieux à votre emploi du temps.

 

9. Quel budget je peux mettre ?

La grande question de l’argent ! Les formations varient de quelques dizaines à quelques milliers d’euros. Il y en a vraiment pour tout le monde. Donc c’est sûr que vous trouverez celle qui convient à votre budget.

Mais s’il est serré, attention quand même à ne pas trop le brader, au risque de perdre en qualité. Parfois il vaut mieux investir 30 ou 40 euros de plus dans une autre formation, plutôt que de payer moins et se retrouver avec quelque chose d’utilisable.

Rappelez-vous qu’une formation est un investissement, plus qu’une dépense. Si elle correspond vraiment à vos besoins et attentes, elle sera rentabilisée.

 

10. Y a-t-il des retours positifs d’autres élèves ?

On en a parlé au début, l’avis des autres est un excellent moyen de se conforter dans son choix.

Échanger avec des élèves, regarder des avis, lire des études de cas, tout ça peut vous permettre de répondre à certaines de vos questions. Vous saurez si les autres élèves sont satisfaits, quels sont les petits plus qu’ils ont appréciés, etc.

 

Les 10 questions à se poser avant d’acheter une formation en ligne

Voilà pour les 10 questions utiles à aborder avant d’investir dans une formation. Bien sûr, il peut y en avoir d’autres. C’est une proposition, peut-être que certaines questions vous en ont amené d’autres et c’est tant mieux.

Le but est de vous proposer une trame, un guide pour vous aider dans votre réflexion. N’oubliez pas de télécharger notre ebook si vous le souhaitez.

 

D’autres ressources qui pourraient vous intéresser :
Se reconvertir dans le digital | Top 5 des métiers qui recrutent
Entreprendre pour prendre Confiance en Soi

Apprendre une Langue sans l’école : c’est possible

Apprendre une Langue sans l’école : c’est possible

article invité de Marie pour Choisir Sa Formation

Tout le monde peut apprendre une langue.

Vous aussi !

Avoir été désigné « nul en anglais » au lycée ne vous condamne pas à une vie de monolingue. Au contraire, les meilleurs élèves ne se sont jamais contentés de l’école pour progresser.

En tant que rescapée du système éducatif et russophone autodidacte, je vous explique dans cet article pourquoi l’école n’est pas conçue pour former des élèves curieux et autonomes, et comment apprendre par vous-même une langue étrangère, rapidement et pour la vie.

apprendre langue sans école

Pourquoi le système scolaire n’est pas le plus efficace ?

Au début du XIXe siècle, les perspectives d’emploi salarié pour un bachelier moyen étaient principalement de travailler dans les champs ou à l’usine.

En envoyant les enfants à l’école, les parents perdaient un complément de revenu, et les patrons une main-d’œuvre bon marché et très utile. L’instruction devint dès lors ​gratuite ​et obligatoire​ pour être imposée comme une nouvelle norme, et l’idée que l’école rendrait les enfants plus obéissants et productifs parvint à convaincre les industriels.

Le système éducatif a donc été mis en place pour former de ​futurs ouvriers agricoles et industriels,​ et l’idée de base reste aujourd’hui la même : si les finances personnelles, l’informatique ou la créativité sont peu enseignées, c’est probablement parce que l’école ne veut pas d’élèves créatifs ou autonomes. Tout du moins, ce n’est pas sa priorité.

Tout le monde ou presque a connu dans sa scolarité un ou une prof formidable, qui savait rendre sa matière passionnante et pousser toute sa classe vers le haut. Mais il s’agit souvent de cas uniques, et bien que les enseignants fassent de leur mieux pour transmettre leur passion, ils n’ont aucun pouvoir sur le choix des programmes ni la manière de les aborder.

 

Une éducation mutuelle qui n’a pas survécu

Mais avant la loi de Jules Ferry en 1882 et l’éducation à la chaîne qui perdure, le “monitorial system” anglo-saxon avait inspiré le principe des ​écoles communales​, instauré en France peu après la destitution de Napoléon. Le professeur enseignait son cours aux meilleurs élèves, qui transmettaient ensuite eux-mêmes ce qu’ils avaient retenu au reste de la classe. Les enfants étaient à l’époque regroupés non par âge, mais par niveau : c’est encore le cas maintenant dans les écoles des pays nordiques, souvent cités en matière d’éducation.

Or, ce système laissait ​trop d’autonomie​ aux enfants au goût de l’Église. Dès 1824, catholiques et royalistes ont fait éradiquer les écoles communales afin de rendre le commandement et l’autorité magistrale aux enseignants (qui cèdera ensuite sa place au patron).

 

Un système conservateur inadapté

À présent, les classes et programmes surchargés obligent les élèves à suivre le ​rythme donné par leur professeur, qui n’a ni le temps ni les ressources pour un suivi individuel et personnalisé.

Les sujets d’étude imposés, couplés à une ​peur de l’erreur ​normalisée, poussent à la participation passive​ et à l’oubli systématique des semaines de leçons engrangées.

Ce qu’on nous a fait apprendre par cœur, qui s’en souvient encore aujourd’hui, quelques années ou décennies plus tard ? Il est prouvé que participer activement à un cours, en posant des questions par exemple, aide à mieux l’ancrer dans la mémoire.

Par ailleurs, le système de ​notation​ transforme des connaissances déjà abstraites en une note sur vingt entourée en rouge, qui devient, semble-t-il, la seule chose qui vaille (“t’as eu combien ?”). Pourtant, on le sait, ​stigmatiser les erreurs ​ne bénéficie à personne : qui n’a jamais pensé sur les bancs de l’école “je suis nul” ? Et plus grave encore, qui en est toujours persuadé ?

 

Des langues vivantes enfermées dans un schéma d’enseignement obsolète

Les cours de langue ne font pas exception : de peur de ​faire une erreur​ et d’​être jugé​, on se tait et prie pour ne pas être interrogé. C’est en tout cas ce que j’ai fait au collège, puis au lycée : vous vous reconnaîtrez peut-être.

Or, comment apprend-on une langue, dès les premières années de sa vie ? En observant ce qui nous entoure, en écoutant, et en s’amusant. Un ​enfant​ se fiche de faire des erreurs de conjugaison ou un dessin moche, il a par-dessus tout envie d’apprendre et de s’amuser.

Cependant, dans la majorité des établissements, ne sont enseignés que ​l’anglais​, l’espagnol ​et ​l’allemand​, pour des raisons évidentes de proximité géographique. Quiconque souhaitant étudier une autre langue et sa culture devra attendre d’être à la fac – où l’on retrouvera les mêmes méthodes d’enseignement – ou bien se montrer ​curieux​, ce qui fait partie de la longue liste des choses que l’école ne nous apprend pas.

Avec des emplois du temps déjà bien chargés de matières qui seront oubliées une fois le trimestre fini, il ne reste qu’une solution à ceux qui ont su rester motivés : s’éduquer eux-mêmes. Les découvertes sur l’apprentissage ont révolutionné la science depuis le XIXe siècle, mais une grande partie du corps enseignant continue à vouloir faire apprendre des leçons par cœur sans même donner les clés pour y parvenir, faute de recul.

 

apprendre une langue étrangère

Comment apprendre efficacement une langue étrangère ?

Connaissez-vous le proverbe russe “La ​répétition ​est mère d’apprentissage” ? C’est tout à fait vrai, et cela explique que vous ayez presque tout oublié de vos années d’étude.

On passe à l’école d’un sujet à un autre, et l’on efface tout sitôt le contrôle de fin de chapitre terminé. Cependant, pour graver une information dans la mémoire à long terme, le cerveau a besoin de la répéter suffisamment, en espaçant les révisions de plus en plus. Le défi n’est donc pas seulement d’engranger des connaissances, mais de ​ne pas les oublier​.

Il existe des ​outils​ pour s’entraîner à la répétition espacée, et même des applications spécialement conçues pour l’apprentissage des langues. Continuer à apprendre tout au long de votre vie est indispensable, et vous garantit de rester jeune, quel que soit votre âge.

 

Les ​flashcards​ – ou cartes mémoire

Il s’agit simplement d’écrire un mot d’un côté d’une carte avec sa définition de l’autre côté.

Retournez-la seulement si vous ne vous souvenez plus de la signification du mot.

De simples cartes en papier font très bien l’affaire, mais certaines applications calculent le moment idéal pour vous rappeler une certaine carte. Elles se fient pour cela à la ​courbe de l’oubli​, c’est-à-dire la durée au-delà de laquelle vous allez oublier une information. Plus vous vous répétez que house = maison, par exemple, plus il vous faudra de temps pour l’oublier.

Le site de partage de flashcard le plus connu est ​Quizlet​, également décliné en application mobile. Vous pouvez y créer votre propre liste, ou en étudier une déjà existante.

 

La ​mnémotechnie

Associer un mot avec une image est également très efficace : si je vous dis “chien”, est-ce que vous pensez au chien de votre enfance, ou à cinq lettres écrites sur un tableau ? À un chien, bien sûr.

L’application ​Memrise​ propose une image pour chaque mot, ainsi qu’une phrase pour mieux le retenir. Vous pouvez aussi importer vos propres photos, comme sur Quizlet.

 

La technique des ​100 mots

Je vous conseille également de commencer par apprendre les ​100 mots les plus courants dans la langue visée. Et, mais, je, une personne, parler… Ils sont souvent courts, et vous pouvez être certain de les croiser dans quasiment toutes les phrases, c’est donc la base ! Ces listes existent sur internet, mais si vous n’en trouvez pas pour le hongrois ou le swahili, traduisez chaque mot à l’aide d’un dictionnaire.

En matière de ​dictionnaire en ligne​, je vous recommande WordReference.com qui propose toutes les nuances de sens pour un même mot, ainsi que des expressions populaires qui le contiennent. Disponible du français vers l’anglais, l’espagnol, et beaucoup plus si vous partez de l’anglais.

 

environnement multilingue pour apprendre une langue étrangère

 

Se créer un ​environnement ​multilingue pour étudier une langue étrangère

Enfin, la manière la plus efficace pour apprendre une langue est de la ​pratiquer tous les jours​ car, on l’a vu, ​revoir ​ce que l’on connaît est au moins aussi important que d’apprendre de nouvelles choses. Pour cela, vous avez plusieurs solutions. Liste non exhaustive, bien sûr !

 

● Trouver un ​correspondant sympa qui souhaite apprendre votre langue et vous fera découvrir sa culture. Vous aurez souvent besoin du dictionnaire au début, mais quand discuter devient un plaisir, les progrès ne se font pas attendre. Il existe plein de sites et d’applications pour rencontrer des locuteurs natifs, voici mes préférés : PolyglotClub​, ​Students of the World​, ​Reach​.

 

● Regarder des ​films ​que vous avez déjà vus, dans la langue que vous apprenez, avec des sous-titres au début pour vous rassurer. Vous vous rendrez vite compte que vous pouvez très bien vous en passer. Fonctionne aussi avec les séries !
Si vous étudiez le ​russe,​ vous trouverez n’importe quel film en streaming, vestige de l’URSS où la propriété intellectuelle n’existait pas : chaque œuvre était donc accessible au public gratuitement, et c’est toujours le cas aujourd’hui.

 

● En revanche, lire des ​livres en VO ​peut être une bonne idée… Mais qui requiert du temps, beaucoup d’attention et peut facilement décourager. Si vous vous tournez vers la poésie ou les livres pour enfant, attention au vocabulaire qui peut s’avérer inutilisable au quotidien. Je n’ai jamais fini Alice au Pays des Merveilles en russe, et j’attends toujours de caser le mot “chapelier” dans une conversation…

Si vous voulez lire malgré tout, je vous conseille ​Le Petit Prince​, assez accessible, ainsi que les ​Harry Potter​. Ce sont à la base des livres pour enfants : le vocabulaire et la complexité croissent au fil des tomes, et vous connaissez sans doute déjà l’histoire ! Sinon, les BD et les magazines comme ​Vocable​ sont de bons compromis.

 

● Pour habituer votre oreille très vite sans trop d’efforts, vous pouvez ​écouter la radio​. C’est possible dans n’importe quelle langue grâce à internet !

 

● Les ​vidéos YouTube​ et autres ​podcasts ​offrent suffisamment de choix pour que vous trouviez un sujet qui vous plaise. Tapez l’extension du pays après le mot YouTube dans la barre de recherche (pour l’espagnol, youtube-es) pour arriver sur la page d’accueil du pays locuteur. Cherchez sinon les mots-clés qui vous intéressent, directement dans la langue en question.

 

● Les ​chansons ​sont un très bon moyen de progresser, vous retiendrez facilement les paroles grâce à la mélodie. Cherchez un style ou un artiste que vous aimez (demandez à votre ​correspondant ​!) et allez lire les traductions.

 

● Une technique drastique et relativement efficace est de ​paramétrer votre téléphone​, compte Facebook ou encore boîte mail, dans la langue choisie. Vous retiendrez à force quelques mots techniques, mais notez bien comment accéder aux réglages pour repasser au français si besoin !

 

● Vous pouvez ​lire les titres des articles d’actualité​ ; survoler les sites d’actualité est rapide, demande peu d’efforts, et vous informe par la même occasion. Attaquez-vous, pourquoi pas, à la lecture d’un article entier qui vous intéresse. Vous pourriez découvrir une autre façon de voir le monde…

 

Indispensable pour se lancer

Toutes ces astuces vous feront découvrir des ​mots nouveaux​ : pensez chaque jour à en noter quelques-uns que vous jugerez utiles de connaître, et revoyez-les régulièrement avec des cartes mémoire ou une application dédiée.

Surtout, ​n’attendez pas d’être prêt​ pour parler ! Car dans ce cas, c’est simple, vous ne parlerez jamais. Lancez-vous, maintenant. Vous avez peut-être peur d’avoir un ​accent ​trop marqué : sachez que tant que vous soignez votre ​prononciation​, on vous comprendra. Un accent étranger plaît souvent aux natifs, qui vous trouveront exotique et intéressant.

Si vous le pouvez, ​partir en voyage​ après avoir appris les bases de la langue vous forcera à vous jeter dans le bain. Rien ne vaut l’immersion, et en faisant même un minimum d’efforts pour communiquer vous vous améliorerez très vite.

Enfin, et c’est peut-être le plus important pour se lancer dans cette aventure : soyez passionné​. Si la langue que vous tentez d’apprendre et la culture de son pays ne vous intéressent pas, vous n’en tirerez aucun plaisir. J’ai commencé le russe par simple curiosité, et c’est dans l’avion pour Saint-Pétersbourg que j’ai compris l’ampleur de mon amour pour la langue de Tchaïkovski.

 

Penser autrement pour apprendre une langue sans l’école

Vous avez peut-être déjà entendu que ​plus on maîtrise de langues, plus il est facile d’en apprendre.​ En effet, chaque langage a des ressemblances avec d’autres, comme le pronom singulier neutre en allemand et en russe, qui déroute souvent les élèves français.

Comprendre une notion peut vous amener à réaliser que la règle s’applique dans d’autres langues. Par exemple, l’​accentuation​, inexistante en français, est très importante pour se faire comprendre.

De même, comprendre que les Russes n’utilisent pas de verbe être, ou qu’il en existe deux en espagnol, vous fera envisager de nouvelles manières de voir les choses à travers une façon de penser propre à un peuple.

Ainsi, le mandarin ou le russe ne seront difficiles à apprendre que si les langues que vous connaissez en sont très éloignées.

J’aime voir les langues comme un ​puzzle​ : pour former une phrase correctement, il faut trouver les bonnes pièces, leur sens et les mettre dans le bon ordre. Cela vient, comme tout, avec de l’entraînement !

 

Ce qu’il faut retenir

Beaucoup de pays n’ont pas la chance de bénéficier d’une institution éducative totalement gratuite​, offrant à chacun les clés pour comprendre le monde qui l’entoure et s’y faire une place. Cependant, tant que l’éducation en France demeurera une usine difficilement capable de s’adapter à l’évolution du monde ou à l’individualité des élèves, il sera indispensable de rester curieux​ et de continuer à apprendre par soi-même.

Vous avez maintenant les clés pour vous lancer, rester motivé et vous former à moindre coût. Si vous souhaitez être guidé dans votre apprentissage de l’anglais, découvrez la formation du Marathon des Langues​ ainsi que l’entretien avec sa créatrice, Lauriane.

Merci à Marie Keraudren pour cet article.

Pin It on Pinterest