Lancer son ActivitĂ© Freelance : par oĂč commencer ?

Lancer son ActivitĂ© Freelance : par oĂč commencer ?

La vie de travailleur indĂ©pendant vous fait rĂȘver ? Vous aimeriez changer de situation, mais vous n’osez pas ? On vous comprend, nous sommes aussi passĂ©es par lĂ . Mais n’abandonnez pas ! Devenir freelance est une aventure passionnante, synonyme de libertĂ©. Se muer en travailleur autonome permet de choisir ses clients, et les projets sur lesquels on souhaite se pencher. Alors pour vous aider Ă  lancer votre activitĂ© freelance, nous vous avons prĂ©parĂ© un guide en trois Ă©tapes. Elles vous orienteront dans la construction de votre nouvelle vie professionnelle.

PrĂȘt ? C’est parti !

article invité pour choisir sa formation

1. PrĂ©parer son projet de freelancing

Réfléchir à son offre

Devenir indĂ©pendant ne s’improvise pas. Vous devez rĂ©flĂ©chir Ă  ce que vous allez vendre. DĂ©finir vos atouts, et identifier le petit plus qui sĂ©duira vos futurs clients. Sans nĂ©gliger vos aspirations.

Pour cela, posez-vous les questions suivantes :

  • Quel est mon mĂ©tier ? Puis-je l’exercer sans ĂȘtre salariĂ© ?
  • Quelles compĂ©tences ai-je acquises dans mon parcours professionnel ?
  • Quel emploi m’attire ? Ai-je les connaissances nĂ©cessaires ?

Avant d’entreprendre, il faut dĂ©velopper une expertise qui ait une valeur sur le marchĂ©. Si votre travail actuel ou vos compĂ©tences rĂ©pondent Ă  ce critĂšre, tant mieux ! Vous ĂȘtes immĂ©diatement opĂ©rationnel.

Choisir une formation pour devenir freelance

Dans certains cas, on peut avoir besoin d’acquĂ©rir de nouvelles connaissances avant de se mettre Ă  son compte. La formation choisie pourra permettre de dĂ©velopper :

  • des savoir-faire mĂ©tier (graphiste, illustrateur, designer, dĂ©veloppeur, community manager, rĂ©dacteur, etc.) ;
  • des compĂ©tences entrepreneuriales (dĂ©marchage client par exemple).

De nombreux organismes proposent des enseignements pour adultes. Certains sont en prĂ©sentiel, d’autres partiellement ou complĂštement Ă  distance.

Si vous avez dĂ©jĂ  un emploi, une vie de famille, et peu de temps disponible, vous aurez sĂ»rement envie de suivre une formation pour devenir freelance en ligne. Dans ce cas, n’hĂ©sitez pas Ă  consulter notre sĂ©lection.

2. CrĂ©er une entreprise pour lancer son activitĂ© freelance

Choisir son statut juridique

Être freelance est une façon de travailler, pas un statut juridique. Vous devez opter pour celui qui vous correspond le mieux, avant de pouvoir dĂ©marrer votre activitĂ©.

Mais quel statut choisir pour devenir freelance ?

Trois options s’offrent Ă  vous :

  • constituer une entreprise individuelle (microentreprise, EI, EIRL) ;
  • crĂ©er une sociĂ©tĂ© (EURL, SASU) ;
  • privilĂ©gier le portage salarial.

Dans le cas de l’entreprise individuelle, vous n’Ă©tablissez pas de personne morale distincte. Les dĂ©marches sont simplifiĂ©es et la comptabilitĂ© allĂ©gĂ©e. Par contre, vous devrez travailler seul.

À l’inverse, crĂ©er une sociĂ©tĂ© permet au freelance de s’associer ou d’embaucher en cas de besoin. En revanche, les formalitĂ©s sont lourdes et coĂ»teuses, et les obligations sont nombreuses.

Enfin, l’indĂ©pendant qui opte pour le portage salarial devient employĂ© d’une entreprise qui gĂšre les encaissements et l’administratif. Ainsi, il bĂ©nĂ©ficie des avantages du salariat, tout en conservant sa libertĂ© d’entreprendre.

BĂ©nĂ©ficier d’une aide Ă  la crĂ©ation

Pour vous aider Ă  lancer votre activitĂ© freelance, il existe trois aides principales : l’ACRE, l’ARCE et le maintien de l’ARE.

L’ACRE (Aide aux CrĂ©ateurs et Repreneurs d’Entreprise) consiste en une exonĂ©ration totale ou partielle des cotisations sociales pendant un an. Pour en bĂ©nĂ©ficier, il faut remplir certaines conditions, et ne pas avoir touchĂ© cette subvention dans les trois annĂ©es prĂ©cĂ©dentes.

En plus de l’ACRE, les entrepreneurs indemnisĂ©s par PĂŽle Emploi peuvent opter pour l’un des dispositifs suivants :

  • l’ARCE (Aide Ă  la Reprise et Ă  la CrĂ©ation d’Entreprise), qui permet de recevoir un capital en deux versements ;
  • le maintien de l’ARE (Aide au Retour Ă  l’Emploi), qui complĂšte les revenus gĂ©nĂ©rĂ©s par l’activitĂ©.

3. Trouver des missions en freelance

Comment faire pour travailler en freelance ? Cette question, tous les indĂ©pendants se la posent. Pour trouver des missions, vous avez plusieurs options.

Faire jouer son réseau

Pour commencer, faites appel Ă  vos proches (amis, famille, connaissances). Le bouche-Ă -oreille est trĂšs puissant, utilisez-le ! L’un de vos contacts pourrait avoir besoin de vos services, ou vous recommander Ă  des clients potentiels.

Ensuite, essayez d’élargir votre rĂ©seau :

  • Faites du networking, inscrivez-vous Ă  des Ă©vĂ©nements sur des sujets qui vous intĂ©ressent. Pour cela, rendez-vous sur des plateformes comme Eventbrite ou Meetup.
  • CrĂ©ez un compte sur LinkedIn, ou mettez votre profil Ă  jour si besoin. C’est le rĂ©seau social professionnel de rĂ©fĂ©rence, utilisĂ© par de nombreux recruteurs.
  • Participez Ă  des salons, rencontrez des spĂ©cialistes de diffĂ©rents domaines. Certains pourraient devenir vos clients, d’autres vous coopter dans le futur.
  • Travaillez dans des espaces de coworking. Ce sont d’excellents lieux d’échanges et de coopĂ©ration entre indĂ©pendants.

À noter — S’il est primordial de se crĂ©er un rĂ©seau, l’entretenir est tout aussi important. Ne nĂ©gligez pas cet aspect dans votre quotidien.

Travailler sa visibilité sur le web

En parallÚle de votre réseau, améliorez votre présence sur Internet.

Pour cela, vous pouvez vous inscrire sur des plateformes de freelances (Malt, Fiverr, Upwork, 404Works, etc.). Élaborez un profil dĂ©crivant vos compĂ©tences et expĂ©riences. Indiquez sur quel type de projets vous aimeriez travailler, montrez votre motivation.

Les recruteurs pourront vous contacter s’ils ont une mission pour vous. À ce moment-lĂ , la plateforme vous fournit les outils pour gĂ©rer la relation client : crĂ©ation du devis, Ă©dition de la facture, etc.

Vous pouvez Ă©galement concevoir un site web ou un portfolio en ligne, prĂ©sentant votre offre et vos rĂ©alisations principales. Si vous optez pour cette solution, pensez Ă  ajouter l’adresse du site ou portfolio sur vos profils professionnels (LinkedIn, plateforme de freelances, etc.). De cette façon, vous augmenterez nettement sa visibilitĂ©.

DĂ©marcher des clients

Pour finir, une excellente façon de trouver des missions consiste Ă  aller les chercher. Eh oui ! Le dĂ©marchage commercial est incontournable.

Identifiez des clients avec lesquels vous aimeriez travailler. Contactez-les, prĂ©sentez-leur vos services, et expliquez-leur ce que vous pouvez faire pour eux. Montrez que vous leur ĂȘtes indispensable, pour les convaincre de faire appel Ă  vous.

Les rĂ©sultats se font attendre ? Ne vous dĂ©couragez pas et relancez-les. Vos efforts finiront par payer, et vous dĂ©crocherez des missions qui vous motivent vraiment !

En résumé

Lancer son activitĂ© freelance est un processus qui peut prendre du temps, mais il en vaut largement la chandelle. Vous gagnerez en libertĂ©, et vous pourrez travailler sur des projets qui vous plaisent avec des clients que vous apprĂ©ciez.

Vous ĂȘtes encore (un peu) hĂ©sitant ? Lisez notre article Entreprendre pour prendre Confiance en Soi. Et si vous avez des remarques ou des questions, laissez un commentaire sous ce texte.

Article rédigé par Delphine Jouenne Saliou

Formation en ligne : 7 conseils essentiels pour bien s’organiser

Formation en ligne : 7 conseils essentiels pour bien s’organiser

Vous souhaitez mettre toutes les chances de votre cĂŽtĂ© pour rĂ©ussir votre formation en e-learning ? Vous ne savez pas trop comment gĂ©rer votre temps pour ĂȘtre plus productif ? DĂ©jĂ , fĂ©licitez-vous d’avoir fait un pas vers votre vie idĂ©ale. Vous venez de vous offrir la formation en ligne de vos rĂȘves, mais ce n’est pas pour ça que tout est jouĂ©. Alors rĂ©veillez votre volontĂ© d’acier, stimulez votre esprit d’autonomie, car la vraie partie va commencer. Mais pas d’inquiĂ©tude, vous avez un atout de taille dans votre manche : une organisation Ă  toutes Ă©preuves. ImplĂ©mentez les conseils qui vont suivre, et surtout passer Ă  l’action. Car rĂȘver, c’est bien beau, mais rĂ©aliser, c’est encore mieux !

1 – Trouvez votre mantra

Effectivement, la formation Ă  distance a beaucoup d’avantages, mais le principal inconvĂ©nient est que vous ĂȘtes seul face Ă  votre Ă©cran, sans personne pour vous inciter Ă  travailler. Vous devez faire preuve d’une grande motivation pour rĂ©ussir, surtout si vous avez une vie professionnelle et familiale Ă  cĂŽtĂ©.

Avant de commencer, un peu d’introspection. PĂ©nible mais nĂ©cessaire. Demandez-vous quelle est la raison fondamentale, la motivation profonde qui se cache derriĂšre cette formation. Quel objectif d’apprentissage a provoquĂ© cet achat ?

  • Astuce : une fois que vous avez rĂ©pondu Ă  cette (ces) question(s), Ă©crivez la rĂ©ponse et placez-la de façon Ă  toujours l’avoir sous les yeux quand vous travaillez. Un peu comme un mantra, cette formule magique va vous aider Ă  vousmotiver pour aller au bout de ce projet. Ce n’est pas parce que vous ĂȘtes Ă  la maison que c’est une activitĂ© plus cool. Il faut s’investir tout autant dans ses cours, sinon plus.

2 – Établissez un planning prĂ©cis pour Ă©tudier

La clĂ© de la rĂ©ussite est dans la rigueur Ă  suivre un planning au plus prĂšs. Avant de vous lancer dans l’élaboration d’un emploi du temps au cordeau, prenez en compte certains points comme votre durĂ©e d’accĂšs Ă  la plateforme, le nombre de modules, de cours dispensĂ©s et le temps dont vous disposez.

Une fois vos sessions de travail dĂ©finies, transformez-les en blocs de temps. C’est-Ă -dire que vous allez dĂ©cider de consacrer par exemple votre premiĂšre soirĂ©e (soit deux heures) Ă  Ă©couter le cours. C’est votre premier bloc de temps de la semaine. DĂ©coupez ainsi tous vos temps dĂ©diĂ©s en dĂ©taillant ce que vous allez faire. Fixez des rendez-vous pour vos cours.

  • Astuce : pour dompter votre procrastination, anticipez votre journĂ©e en la prĂ©parant la veille. À la fin de votre programme quotidien, rĂ©compensez-vous d’ĂȘtre restĂ© focus. C’est la preuve que lorsque l’organisation est au rendez-vous, la productivitĂ© l’est Ă©galement.

3 – DĂ©finissez un espace de travail

Lorsque vous commencez votre enseignement Ă  distance, il faut respecter une rĂšgle vitale pour votre rĂ©ussite : crĂ©er un vĂ©ritable espace pour travailler. Cet endroit doit ĂȘtre bien distinct de votre vie personnelle. Il doit ĂȘtre propice Ă  la concentration et Ă  l’apprentissage. Lorsque vous ĂȘtes dans cette piĂšce, tout le monde doit savoir qu’il ne faut pas vous dĂ©ranger. CrĂ©ez une ambiance qui vous stimule et qui vous est propre.

Dans cet espace de travail, supprimez toute distraction potentielle qui serait un obstacle Ă  votre succĂšs. Instiller une routine (ou une suite de petits rituels) qui vous fait du bien : installez-vous confortablement, prĂ©voyez un thĂ© bien chaud pour ne pas vous interrompre, asseyez-vous dans votre meilleur fauteuil, couper votre tĂ©lĂ©phone (Ă  l’aide de l’application Forest par exemple) et prenez votre cahier de cours. Allumez votre ordinateur.

Tous ces signaux ritualisés vont mettre automatiquement votre cerveau en mode travail.

  • Astuce : programmez un fond sonore pomodoro. La mĂ©thode pomodoro rythme la session de travail en une succession de quatre plages horaires de 25 minutes entrecoupĂ©es d’une pause de 5 minutes. La quatriĂšme pause dure entre 20 et 30 minutes. Il existe des ambiances de travail sonores sur YouTube, dĂ©coupĂ©es en pomodoro pour davantage de productivitĂ©.

4 – Établissez une organisation SMART pour votre formation en ligne

En plus des Ă©conomies financiĂšres, une formation Ă  domicile permet, contrairement Ă  un enseignement prĂ©sentiel, de vous libĂ©rer du temps (transport, repas, etc.). Toutes ces heures sont un rĂ©el bonus en termes d’organisation et d’apprentissage. Alors profitez-en pour mettre en place des objectifs SMART, c’est-Ă -dire des objectifs simples et spĂ©cifiques, mesurables, ambitieux (stimulants sans ĂȘtre inaccessibles) mais rĂ©alistes, et temporels.

Par exemple, vous pouvez dire « Je travaille un cours de ma formation par semaine, exercices compris. » À la suite de quoi, vous notez la date prĂ©cise Ă  laquelle vous finirez la formation en ligne. Et, bien sĂ»r, vous essayez de vous y tenir. Ce qui devrait ĂȘtre tout Ă  fait rĂ©aliste si vous avez respectĂ© le concept de l’objectif SMART.

  • Astuce : Ă©crivez noir sur blanc les deadlines de vos objectifs SMART dans votre agenda. En les voyant inscrites, vous souhaiterez inconsciemment les tenir, ou du moins vous en rapprocher au maximum.

5 – Personnalisez votre formation e-learning

La rĂ©ussite de votre apprentissage ne dĂ©pend que de vous, alors pour mettre toutes les chances de votre cĂŽtĂ©, appropriez-vous la formation. AprĂšs avoir Ă©tabli votre rituel de travail, approfondissez le fonctionnement de la plateforme d’enseignement. Elle peut se rĂ©vĂ©ler une aide prĂ©cieuse en cas de besoin ou de question. C’est l’endroit idĂ©al pour contacter le formateur ou toute autre personne pour demander de l’aide.

Lorsque vous visionnez les cours, la prise de notes vous permet une appropriation des informations. Révisez réguliÚrement les contenus. La mise en pratique permet également une meilleure implémentation.

  • Astuce : utilisez la technique de la carte mentale. Cette technique schĂ©matique trĂšs visuelle permet d’organiser les informations sous forme de ramifications. Du noyau central partent les diffĂ©rents niveaux d’informations et de donnĂ©es liĂ©s au thĂšme principal. L’intĂ©rĂȘt de cette mĂ©thode est d’avoir une vue d’ensemble d’un seul coup d’Ɠil. Elle permet de structurer la pensĂ©e.

6 – Soyez autonome mais pas solitaire

Une formation demande beaucoup d’investissement personnel. Durant ces heures d’enseignement, le moral peut ĂȘtre fluctuant devant l’ampleur de la tĂąche. La motivation est le moteur de votre projet. Informez-vous sur les leaders du secteur, suivez l’actualitĂ© sur les rĂ©seaux sociaux, cela vous permettra de visualiser votre objectif. La solitude n’est pas une nĂ©cessitĂ©.

Pour Ă©viter le dĂ©crochage, rapprochez-vous des forums dĂ©diĂ©s. Vous pouvez Ă©galement prendre contact avec vos collĂšgues de travail. Suivant le mĂȘme cursus que vous, vous pourrez Ă©changer avec des personnes qui comprennent ce que vous vivez. Vous pouvez aussi interagir avec le formateur, des coachings sont probablement prĂ©vus dans l’accompagnement du e-learning. Profitez des rĂ©seaux sociaux, vous vous sentirez moins isolĂ©.

Votre entourage est Ă©galement lĂ  pour vous soutenir. Partagez votre expĂ©rience, cela les rendra plus sensibles Ă  votre projet, et vous permettra de vous rĂȘver. En dernier recours, adoptez un chat.

  • Astuce : la formation en ligne offre plusieurs supports (cours, vidĂ©os, audio, etc.) que vous pouvez revoir autant de fois que vous le souhaitez. PrivilĂ©giez le format qui vous convient le mieux selon que vous soyez plus visuel ou auditif. Planifiez vos exercices au moment le plus propice pour vous. Vous pouvez ainsi Ă©couter ou rĂ©Ă©couter un cours pendant que vous faites la vaisselle, ou votre footing hebdomadaire. Sorti du cadre scolaire, le cerveau est plus dĂ©tendu donc plus rĂ©ceptif. Il enregistre mieux.

7 – Respectez votre rythme de travail, faites des pauses

Il y a des jours avec et des jours sans. Pour ĂȘtre au top de votre Ă©nergie, vous devez respecter votre rythme personnel de travail. Surtout, n’allez pas trop vite. DĂ©couragĂ©, vous risqueriez de dĂ©passer vos limites et d’abandonner votre projet.

Si vous remarquez que vous ĂȘtes dans un jour non-productif, passez Ă  autre chose, vous y reviendrez plus tard. Au lieu de faire un exercice, Ă©coutez un cours. Ou encore mieux, allez vous dĂ©tendre. Ce n’est pas une perte de temps, au contraire. En ne respectant pas votre cycle, vous ne serez pas performant ou alors le rĂ©sultat ne sera pas bon. Pour rĂ©ussir dans votre formation en ligne, il est essentiel de savoir se programmer des moments de libertĂ©.

PrĂ©voyez du temps en famille, continuez Ă  faire du sport, voyez vos amis, etc. Un autre des avantages de cet enseignement, c’est sa flexibilitĂ©. En fonction de vos divers impĂ©ratifs (personnels, familiaux, professionnels), vous pouvez moduler votre planning.

  • Astuce : sachez faire des pauses. Laissez des plages libres dans votre agenda. Restez maĂźtre de votre temps. Au dĂ©but, bien sĂ»r, vous allez tĂątonner. Il y aura des loupĂ©s, mais progressivement, vous trouverez votre Ă©quilibre. Ne laissez pas votre temps de travail dĂ©bordĂ© sur votre vie personnelle, qui est tout aussi importante.

En bref

Votre projet de formation est une excellente motivation pour vous mener vers votre idĂ©al de vie, cependant, il faut travailler. Vous ĂȘtes le seul vĂ©ritable obstacle Ă  votre rĂ©ussite. En Ă©tant organisĂ©, vous ĂȘtes plus productif et de ce fait moins stressĂ©. Cela devient un mĂ©canisme routinier plus facile Ă  suivre que de se rappeler tous les vendredis soirs qu’il faudrait un peu rĂ©viser ce week-end.

Votre but, aprĂšs cette lecture, est de trouver le bon Ă©quilibre. Celui qui vous permettra d’ĂȘtre efficace et Ă©panoui. N’hĂ©sitez pas Ă  rĂ©ajuster votre processus d’organisation pour une efficacitĂ© optimale. Les conseils, c’est bien, l’action, c’est mieux !

Motivez-vous en sachant qu’il est possible d’ « Entreprendre pour prendre confiance en soi ». Et lorsque vous aurez rĂ©ussi votre formation, vous pourrez venir nous donner votre avis sur ce blog.

Merci Ă  CĂ©line pour cet article et merci Ă  vous de l’avoir lu jusqu’au bout.

Reconversion professionnelle et numérique

Reconversion professionnelle et numérique

Reconversion professionnelle et numérique : quand la cause devient la solution

Alors que l’arrivĂ©e des rĂ©seaux sociaux et du web rĂ©volutionne le monde de l’entreprise, certains employĂ©s se sentent dĂ©sorientĂ©s. Ils cherchent leur place, leur rĂŽle dans ce monde nouveau qui s’accĂ©lĂšre sans cesse. Ils remettent en cause leur carriĂšre, s’interrogent sur leur positionnement en tant que salariĂ©s. Reconversion professionnelle et numĂ©rique : quelles interactions ? Le web, Ă  l’origine de cette remise en question, parfois de toute une carriĂšre, est aussi la clĂ© d’un nouveau processus salvateur, le premier pas vers une renaissance professionnelle et personnelle.

Se reconvertir professionnellement, ce n’est pas que changer de mĂ©tier

Redonner du sens Ă  sa vie

La vraie question qui remet en cause une carriĂšre professionnelle est le pourquoi. Pourquoi ai-je envie de changer ? Pourquoi avais-je choisi ce poste ? La quĂȘte de performances est si omniprĂ©sente qu’elle prend place dans notre ressenti de bonheur au travail. Changer de vie professionnelle, c’est prendre un nouveau chemin qui nous remet sur les rails de nos motivations profondes.

S’épanouir professionnellement est aujourd’hui la base d’une carriĂšre.

La recherche du confort, un critĂšre subjectif et personnel

Viennent alors tout naturellement, les remises en question et interrogations existentielles. Quelles sont mes prioritĂ©s ? OĂč ai-je envie de dĂ©penser mon Ă©nergie ?

Le critÚre principal et commun à tous les porteurs de projets de reconversion professionnelle est la notion de confort et de bonheur au travail. Certes subjectif, ce besoin se décline selon les personnes en différentes intentions.

  • Être en phase avec ses valeurs ;
  • Sortir de l’ennui ;
  • AccĂ©der Ă  de meilleures conditions de travail ;
  • 47 % des sondĂ©s veulent dĂ©couvrir « autre chose ».

Ainsi, certains salariĂ©s dĂ©cident de quitter leur entreprise et se lancer dans l’entrepreneuriat pour acquĂ©rir une autonomie dĂ©cisionnelle et organisationnelle. D’autres actifs, au contraire, traduisent le besoin de confort par le choix de la voie du salariat, comptant surtout sur la rĂ©gularitĂ© financiĂšre.

Confinement, accélérateur de ces changements de carriÚre

DĂ©jĂ  dans un processus de quĂȘte de sens, les internautes ont augmentĂ© de 40 % leurs visites sur les sites de formation pendant la premiĂšre pĂ©riode de confinement en mars 2020. Cette pĂ©riode d’isolement a fait office d’accĂ©lĂ©rateur de projet professionnel ou personnel et de priorisation.

D’une part, les gens ont pris conscience de l’importance de leur environnement physique et social.

  • Dans quel cadre gĂ©ographique ai-je envie d’évoluer ?
  • De qui ai-je envie d’ĂȘtre entourĂ© au quotidien ?

D’autre part, ils ont opĂ©rĂ© un retour aux valeurs traditionnelles, la famille, les liens sociaux, l’empathie et l’aide aux autres. On note notamment que les formations dans les domaines mĂ©dicaux, mĂ©dico-sociaux et paramĂ©dicaux ont le vent en poupe. La crise de la COVID-19 a remis les soignants et leur dĂ©vouement sur le devant de la scĂšne et donne envie Ă  tout un chacun de jouer un rĂŽle dans ce secteur d’activitĂ©s.

Avec les moyens de communication modernes, la vie professionnelle s’est accĂ©lĂ©rĂ©e

La prise de conscience des 40-55 ans

La gĂ©nĂ©ration des quadras et plus a vu dĂ©barquer sur son bureau nombre de sources informationnelles nouvelles. AprĂšs un dĂ©but de carriĂšre avec un tĂ©lĂ©phone fixe et parfois un fax au bout du couloir, voilĂ  que les courriers Ă©lectroniques fusent en temps rĂ©el, que le tĂ©lĂ©phone portable ne cesse de sonner. Comment se positionner en tant qu’ĂȘtre humain au milieu de cette vague d’information constante ?

Devoir continuellement remettre en cause son planning de rendez-vous et changer ses prioritĂ©s n’est pas toujours le quotidien dont ils avaient rĂȘvĂ©. Enfants ou mĂȘme Ă©tudiants, la vie professionnelle s’imaginait Ă©panouissante et gratifiante. Qu’en est-il 20 ans plus tard ? Les sollicitations assaillent et les visioconfĂ©rences remplacent la chaleureuse poignĂ©e de main.

Les moins de 30 ans, nĂ©s avec Internet, ont dĂ©jĂ  les bons rĂ©flexes

À l’inverse, et c’est tout Ă  fait logique, les trentenaires et jeunes actifs manient ces mĂ©dias avec une dextĂ©ritĂ© dĂ©concertante pour amener les entreprises vers une visibilitĂ© accrue et un indiscutable Ă©largissement des liens sociaux.

La communication digitale et le web, déclencheurs de ce besoin de réorientation professionnelle

Les rĂ©seaux, une fenĂȘtre ouverte sur les autres entreprises

Finalement, ces rĂ©seaux et ces flux d’information entrante s’avĂšrent ĂȘtre une vĂ©ritable mine d’or sur le monde extĂ©rieur. ActualitĂ© des entreprises, nouveaux marchĂ©s, la communication via les rĂ©seaux sociaux fournit nombre de pistes sur les opportunitĂ©s professionnelles, mais aussi sur le monde du travail en gĂ©nĂ©ral. Cela donne l’occasion de poser un regard nouveau sur le marchĂ© de l’emploi et y trouver sa place ou tout au moins comprendre que l’on a ses chances.

ParallĂšlement, les retours d’expĂ©riences nĂ©gatives et autres burn-out confortent dans le sentiment qu’il est primordial de bien vivre sa carriĂšre professionnelle.

Regard sur les autres parcours

Être connectĂ© aux rĂ©seaux sociaux, c’est aussi accĂ©der Ă  un formidable vivier expĂ©rimental oĂč l’on regarde les autres Ă©voluer et nous donner exemple. Bon ou mauvais, ce sont des parcours tĂ©moins que l’on suit chaque jour.

L’arrivĂ©e des podcasts, notamment, permet de se renseigner en temps masquĂ©. Écouter un podcast qui parle des mĂ©tiers du web alors que l’on conduit ou rentre en mĂ©tro donne l’opportunitĂ© de s’intĂ©resser aux autres secteurs d’activitĂ© et de dĂ©couvrir, pourquoi pas, des voies d’avenir insoupçonnĂ©es. Des vocations naissent alors.

Étudier et approfondir son projet de reconversion professionnel est nettement facilitĂ© par l’accĂšs au digital.

Reconversion professionnelle et numĂ©rique : le web, accĂ©lĂ©rateur de performances

La remise à niveau des compétences

De mĂȘme, c’est encore par les rĂ©seaux sociaux que l’on s’informe et que l’on juge de sa capacitĂ© Ă  se rĂ©orienter. Bref, on travaille sa dĂ©cision.

Ainsi, on fait un bilan de compétences, on prend rendez-vous en ligne avec un conseiller spécialisé, on consulte son Compte Personnel de Formation, dit CPF.

Avec les coachs mentaux en ligne, on se teste, on fait un vrai travail d’introspection depuis son canapĂ© ou Ă  la pause dĂ©jeuner confortablement installĂ© sur un banc public.

Enfin, le large choix de formations en ligne rend toute envie rĂ©alisable. Certains sites nous enseignent mĂȘme l’art de choisir sa formation.

La montée en compétences vers un nouveau métier

Une fois, la dĂ©cision mĂ»rie et la nouvelle voie dĂ©cidĂ©e, ce sont toujours les espaces digitaux sociaux et canaux de communication numĂ©rique qui nous aident Ă  :

  • Faire le point des compĂ©tences professionnelles ;
  • Valider les acquis ;
  • Nous mettre en relation avec les organismes concernĂ©s (Fongecif, PĂŽle Emploi, APEC) ;
  • Travailler sa phase de reconversion ;
  • Élaborer un projet professionnel structurĂ© ;
  • Prendre un congĂ© individuel de formation ;
  • Suivre une formation en ligne pour apprendre un nouveau mĂ©tier — E-learning.

Le web, la plaque tournante des rencontres professionnelles et projets de reconversion

Les plateformes sociales valorisent les profils

À ce jour, on considĂšre que 60 % des actifs ayant fait l’objet d’une reconversion l’ont rĂ©ussie grĂące aux rĂ©seaux sociaux. Travailler son profil sur LinkedIn, Viadeo, ou mĂȘme Twitter, Instagram ou Facebook est l’idĂ©al pour mettre en valeur tant les softs skills (compĂ©tences gĂ©nĂ©rales) que les hard skills (compĂ©tences techniques).

C’est l’occasion ou jamais de mettre en exergue notre savoir-faire, mais aussi nos valeurs, notre maniùre de penser et de communiquer. C’est en quelque sorte un curriculum vitae vivant.

Si cette vitrine dynamique dĂ©taille le parcours, elle apporte aussi un Ă©lĂ©ment nouveau, mais de taille, les recommandations. Les anciens employeurs, collĂšgues, partenaires et collaborateurs donnent leur sentiment sur la relation professionnelle qu’ils ont vĂ©cue et les compĂ©tences de la personne.

Les chercheurs passifs, qui ne font que de la veille vont ĂȘtre contactĂ©s sans mĂȘme postuler

Saviez-vous que 80 % des recruteurs effectuent leurs recherches parmi ces rĂ©seaux ? Être prĂ©sent et visible est un moyen tout simple d’ĂȘtre contactĂ© sans mĂȘme avoir postulĂ©. S’inscrire est une façon de se mettre sur le marchĂ© de l’emploi sans quitter son poste ni parcourir les petites annonces. D’ailleurs, la plupart des agences intĂ©rims et cabinets de recrutement vous invitent Ă  vous inscrire en ligne, dĂšs la premiĂšre visite sur leur site Internet.

Cela permet aussi de mesurer la maniÚre dont votre profil est perçu.

Les actifs optimisent leur visibilité et adoptent une stratégie communicationnelle

Mais c’est avant tout un lieu de rencontre et d’échanges. Poster, liker, commenter est le dĂ©but du rĂ©seautage. RĂ©seautage, Ă©tape incontournable dans une stratĂ©gie de communication numĂ©rique. Rencontrer de nouveaux profils, Ă©changer sur les expĂ©riences, les besoins enrichit formidablement le candidat.

Il communique en laissant le partenaire venir à lui. On parle alors de stratégie inbound.

L’idĂ©e est de se crĂ©er une communautĂ© active.

En contrepartie, il a dĂ©sormais accĂšs Ă  plĂ©thores d’offres d’emploi, sans mĂȘme se dĂ©placer.

Recherche d’un nouveau job ? Qui a parlĂ© de se dĂ©placer ?

RĂ©ussir sa reconversion grĂące au digital

Se reconvertir dans un métier du web

Si la communication digitale est Ă  l’origine de la reconversion professionnelle, et qu’elle contribue Ă  sa mise en route, elle peut aussi ĂȘtre une fin en soi. Les mĂ©tiers du numĂ©rique sont des mĂ©tiers d’avenir et choisir de se reconvertir dans un mĂ©tier du web est judicieux. Ainsi, de nouvelles carriĂšres naissent :

  • Formateur en ligne ;
  • Coach professionnel, sportif ou mental Ă  distance ;
  • MaĂźtre de visioconfĂ©rences, etc.

Oser se lancer car on maßtrise sa visibilité

Cela va mĂȘme plus loin. Quand on sait qu’en France, un nouveau site marchand naĂźt toutes les 30 minutes et que la tendance est au D To C (direct To consumer), on comprend que la peur de ne pas vendre sera de moins en moins un frein pour se lancer dans la crĂ©ation d’entreprise et l’infoprenariat.

Sachant que la majoritĂ© des sites rĂ©alisent moins de 100 transactions par mois, on comprend que les petites boutiques et artisans prennent un rĂ©el marchĂ©, en profitant de cet Ă©norme potentiel dont bĂ©nĂ©ficie la vente en ligne.

Les professions libérales aussi misent sur la téléconsultation

DiĂ©tĂ©ticiens, profs de yoga, coachs, nombreuses sont les activitĂ©s libĂ©rales qui se dĂ©veloppent grĂące au digital. Se reconvertir dans un mĂ©tier qui demande de se crĂ©er une clientĂšle est alors un dĂ©fi moins impressionnant qu’il y a encore une dizaine d’annĂ©es.

LĂ  encore, l’effet confinement n’y est pas Ă©tranger.

De nouvelles habitudes numériques ont pris place dans la vie professionnelle.

Vivre de son blog

Enfin, autre levier et non des moindres, vivre de son blog est dĂ©sormais chose possible. Avec les diffĂ©rents moyens de monĂ©tisation de son site ou de son blog, se rĂ©munĂ©rer d’une activitĂ© de service en ligne, ou de produit numĂ©rique est un rĂ©el dĂ©bouchĂ©.

Vous voulez en savoir plus ? C’est juste ici pour tĂ©lĂ©charger votre Ebook qui vous dira tout.

Maintenant, vous savez tout et surtout que si l’accĂ©lĂ©ration des moyens de communication est Ă  la source du nombre de repositionnements professionnels, elle est aussi la clĂ© de la rĂ©ussite de ces reconversions.

Je prends mon avenir en main, je me renseigne sur les formations en ligne.

Cet article peut aussi vous intĂ©resser :

Entreprendre pour prendre confiance en soi

Encore merci Ă  Christelle pour sa participation et merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout !

Relancer sa carriÚre aprÚs la maternité

Relancer sa carriÚre aprÚs la maternité

6 façons de relancer sa carriÚre aprÚs la maternité

Maman d’un jeune enfant, vous avez repris le travail aprĂšs une parenthĂšse professionnelle. Maintenant, comment relancer votre carriĂšre aprĂšs la maternitĂ© ? Eh oui, vous avez retrouvĂ© votre emploi, plus ou moins tel que vous l’aviez laissĂ© avant votre dĂ©part en congĂ© parental, mais aujourd’hui, vous ne vous y retrouvez plus. C’est tout Ă  fait comprĂ©hensible ! Vous n’ĂȘtes plus la mĂȘme personne et vos besoins et envies ont Ă©voluĂ©. Il faut probablement rĂ©inventer votre vie professionnelle, tout comme vous l’avez fait (ou ĂȘtes en train de le faire) pour votre vie personnelle et votre vie familiale. Voici 6 idĂ©es adaptĂ©es aux working mums pour donner un nouvel Ă©lan Ă  leur job, sans tout rĂ©volutionner.

1. Intrapreneuriat : changer de job en douceur et en sécurité

Comme une envie de changement

Vous avez envie de changement professionnel, mais, compte-tenu de votre situation de nouvelle maman, vous trouvez plus sage de garder votre CDI dans votre entreprise. Ce n’est peut-ĂȘtre pas le moment de tout changer ! Et une mobilitĂ© interne, cela vous semble un peu prĂ©maturĂ©. On vous comprend. Alors, comment faire pour apporter tout de mĂȘme un souffle de nouveautĂ© ? Avez-vous entendu parler du job crafting ? Cela consiste Ă  façonner votre emploi pour retrouver plaisir et motivation Ă  travailler. Cette solution est idĂ©ale pour amorcer un virage professionnel, prĂ©parer le terrain d’une promotion ultĂ©rieure, ou simplement prendre une bouffĂ©e d’oxygĂšne, sans trop de risques.

Candidate en interne

Commencez par ĂȘtre Ă  l’Ă©coute et vous tenir au courant des actualitĂ©s de votre entreprise et de son secteur. Communiquez Ă  votre rĂ©seau interne sur vos envies de prendre de nouveaux sujets. De cette maniĂšre, on pensera Ă  vous si une opportunitĂ© apparaissait. Vous pouvez forcer un peu le destin : identifiez vous-mĂȘme une problĂ©matique Ă  laquelle vous pensez pouvoir rĂ©pondre. PrĂ©sentez-lĂ  Ă  votre direction et proposez de participer voire de mener le projet. Discutez avec votre manager pour organiser les choses : dĂ©gager du temps pour votre nouveau rĂŽle en dĂ©lĂ©guant certaines de vos tĂąches. Vous ferez bonne impression par votre ambition et votre implication. Allez, on compte sur vous pour briser le « plafond de mĂšre Â» au sein de votre entreprise !

2. Entrepreneuriat : conjuguer indépendance, carriÚre et maternité

Changer de contexte

Si votre travail vous plaĂźt en lui-mĂȘme, mais que c’est le contexte dans lequel vous exercez – et en particulier le salariat – qui ne vous convient plus, alors vous pourriez envisager d’exercer votre activitĂ© en indĂ©pendante. Gardez le mĂȘme mĂ©tier, mais changez de statut : tentez l’aventure entrepreneuriale ! Par exemple : vous Ă©tiez Community Manager dans une entreprise, devenez Community Manager Freelance et choisissez de travailler avec diffĂ©rents clients.

Créer son job

DĂ©finissez les contours de votre offre et identifiez vos cibles. C’est aussi vous qui crĂ©ez votre fiche de poste. L’avantage en devenant votre propre patron, c’est que vous disposez d’une plus grande marge de manƓuvre pour dĂ©cider quand, comment, oĂč et avec qui vous travaillez (et pour combien). C’est de cette flexibilitĂ© et de cette libertĂ© dont vous avez certainement envie Ă  cette pĂ©riode de votre vie. Par exemple, vous choisissez vos horaires pour qu’elles soient compatibles avec la vie de famille.

LibertĂ©, variĂ©té  et responsabilitĂ©s

Si la solution de l’entrepreneuriat peut s’appliquer Ă  votre mĂ©tier, la transition peut aller assez vite : vous transfĂ©rez vos actuelles compĂ©tences depuis votre job salariĂ© vers votre job freelance. Mais soyez consciente qu’en plus de votre cƓur de mĂ©tier, vous aurez aussi Ă  assumer les responsabilitĂ©s et Ă  porter diffĂ©rentes casquettes : directrice, commerciale, comptable, etc. Ces aspects ne doivent pas ĂȘtre nĂ©gligĂ©s, car si en tant que salariĂ©e, vous n’aviez pas Ă  gĂ©rer tout cela, en indĂ©pendante, vous devrez assurer vous-mĂȘme la gestion de votre entreprise. Cela ne s’improvise pas. Comme on est sympa, on vous donne nos bons plans pour apprendre Ă  crĂ©er votre micro-entreprise et Ă  dĂ©marcher vos premiers clients : de quoi prendre un bon dĂ©part


3. Slashing ou side project : trouver l’Ă©quilibre entre plusieurs activitĂ©s professionnelles

Multipotentielle ?

Vous fourmillez d’idĂ©es de business, ĂȘtes curieuse, n’arrivez pas Ă  choisir entre plusieurs mĂ©tiers, avez plein de projets en tĂȘte et des talents encore inexploitĂ©s
 Vous vous retrouvez dans le terme « multi-potentiel Â» ? Vous n’ĂȘtes visiblement pas la seule, vue la tendance croissante du slashing ou du side project. On vous explique


Slashing

Slasher, c’est exercer plusieurs mĂ©tiers en parallĂšle. Soit les activitĂ©s ont un lien entre elles (vendeuse en prĂȘt-Ă -porter et blogueuse mode), soit elles sont diffĂ©rentes (juriste et prof de yoga). La principale difficultĂ© pour la slasheuse est de maintenir un Ă©quilibre familial et professionnel, sans trop s’éparpiller, ni s’épuiser. Il faut donc ĂȘtre hyper efficace, bien organisĂ©e et savoir gĂ©rer ses prioritĂ©s.

Parfois, on slashe par obligation : notre activitĂ© de cƓur n’est pas assez rĂ©munĂ©ratrice pour pouvoir en vivre, alors on prend un job alimentaire Ă  cĂŽtĂ©. Parfois, c’est pour ne pas avoir Ă  choisir entre deux activitĂ©s qui nous plaisent et donc Ă  renoncer Ă  l’une ou Ă  l’autre.

Si le slashing convient Ă  votre personnalitĂ©, cette solution devrait apaiser votre sentiment de ne pas « rentrer dans les cases Â». Et si vous ĂȘtes bien dans vos baskets professionnelles (ou escarpins) vous aurez d’autant plus d’énergie pour votre rĂŽle de maman.

Side project

Le side project est plutĂŽt une phase transitoire au cours de laquelle vous dĂ©marrez votre projet d’entreprise Ă  cĂŽtĂ© de votre contrat salariĂ©. De cette façon, vous gardez la sĂ©curitĂ© de votre emploi et testez votre projet sans risque. S’il rencontre le succĂšs, vous pouvez choisir de vous y lancer Ă  100 %. Dans le cas contraire, vous restez salariĂ©e.

On vous l’assure : il y a de nombreux avantages Ă  ĂȘtre auto-entrepreneur et salariĂ© Ă  la fois.

Dans votre situation, on ne va pas vous conseiller de prendre sur votre temps libre pour dĂ©marrer votre seconde activitĂ© : vous en manquez dĂ©jĂ  sĂ»rement
 Demandez plutĂŽt un temps partiel Ă  votre employeur pour consacrer votre mercredi, non pas aux enfants, mais Ă  votre side project (et sans culpabiliser si possible). Sinon, nĂ©gociez du tĂ©lĂ©travail pour utiliser le temps de trajet Ă©conomisĂ©.

4. Formation : les compĂ©tences qui redonnent de l’assurance

RĂ©actualiser ses connaissances

Vous vous ĂȘtes interrompue plusieurs mois, voire annĂ©es, le retour Ă  votre poste est un peu difficile, vous ne vous sentez plus « Ă  la page Â». Peut-ĂȘtre mĂȘme avez-vous perdu confiance en vous et en votre capacitĂ© Ă  assumer votre travail comme avant. Une formation pourrait vous rassurer tout en rĂ©actualisant vos connaissances. C’est particuliĂšrement valable pour les mĂ©tiers qui changent rapidement, qui nĂ©cessitent une pratique rĂ©guliĂšre pour conserver ses compĂ©tences, ou encore pour lesquelles vous devez ĂȘtre Ă  jour des rĂ©glementations actuelles.

Se reconvertir

Une autre raison pour laquelle choisir la formation, c’est la reconversion. LĂ , on n’est plus sur de la rĂ©actualisation de compĂ©tences, mais sur l’acquisition de nouvelles compĂ©tences pour se rĂ©orienter professionnellement. L’intĂ©rĂȘt est bien sĂ»r de vous ouvrir Ă  d’autres perspectives, mais aussi de vous sentir plus lĂ©gitime pour prendre de nouvelles fonctions. Et si c’était le dĂ©clic nĂ©cessaire pour vous donner le courage de prendre un nouveau dĂ©part ? Des idĂ©es de mĂ©tiers, on en a listĂ© quelques-unes dans le domaine du web : vous y trouverez peut-ĂȘtre votre bonheur.

Vous aider Ă  choisir une formation

Plusieurs modalitĂ©s sont possibles : sur le temps de travail ou hors du temps de travail. Est-ce que vous voulez que votre employeur soit partie prenante ou qu’il n’en soit pas informĂ© ? Comment comptez-vous financer votre formation ? Vous pouvez poser ces questions Ă  un CEP (Conseiller en Évolution Professionnelle).

Avec notre blog Choisir sa formation, nous avons souhaitĂ© vous aider en testant pour vous les programmes et en vous les prĂ©sentant. Parmi notre sĂ©lection de formations, vous trouverez de quoi vous former Ă  distance, Ă  votre rythme, dans diffĂ©rents domaines (marketing digital, anglais, freelancing, gestion d’entreprise).

5. Coaching/mentorat : se faire accompagner pour relancer sa carriÚre aprÚs la maternité

Coaching

Un accompagnement individualisĂ© pourrait mieux rĂ©pondre Ă  vos besoins et attentes, car il est plus ciblĂ©, plus confidentiel et donc adaptĂ© Ă  des problĂ©matiques personnelles. L’accompagnement du coach est mĂ©thodique et doit permettre d’atteindre un objectif dĂ©fini conjointement. Votre coach va vous aider Ă  rĂ©vĂ©ler votre potentiel, qui s’exprime au travers de vos talents, aptitudes, qualitĂ©s, compĂ©tences et votre expertise. Il va aussi vous aider Ă  dĂ©finir votre stratĂ©gie et votre plan d’action. Il ira jusqu’à suivre les rĂ©sultats et vous recadrer si nĂ©cessaire. Nous pouvons tĂ©moigner : faire appel Ă  un coach peut vous faire gagner un temps prĂ©cieux dans votre dĂ©veloppement professionnel.

Mentorat

Le rĂŽle du mentor est de vous inspirer, de vous donner envie de progresser. Il va vous guider (en gĂ©nĂ©ral bĂ©nĂ©volement) dans votre rĂ©flexion afin que vous trouviez vous-mĂȘme les rĂ©ponses Ă  vos questions. Il peut vous faire bĂ©nĂ©ficier de son expĂ©rience et de son rĂ©seau dans le domaine oĂč vous exercez tous les deux. Deux profils sont possibles : c’est un modĂšle auquel vous aspirez Ă  ressembler, ou alors c’est une personnalitĂ© forte qui vous challenge. Comment dĂ©nicher votre mentor ? Vous pouvez intĂ©grer des rĂ©seaux professionnels fĂ©minins en cherchant une femme qui a rĂ©ussi, selon vos critĂšres et vos valeurs, et que vous souhaitez prendre comme exemple.

6. Bilan de compétences : faire le point pour mieux repartir

Peut-ĂȘtre qu’avant d’envisager un changement professionnel, vous avez besoin de prendre un moment de rĂ©flexion : oĂč en ĂȘtes-vous et oĂč voulez-vous aller ? Le bilan de compĂ©tences vous apporte un cadre et une mĂ©thodologie pour faire le point. En effet, il s’agit d’un dispositif encadrĂ© par la loi (Article R6322-35 du code du travail). Un consultant formĂ© vous accompagne tout au long des trois phases qui constituent obligatoirement un bilan de compĂ©tences :

  1. La phase prĂ©liminaire, qui permet de faire un diagnostic, d’analyser votre demande et de dĂ©finir les conditions de l’accompagnement.
  2. La phase d’investigation, qui permet de construire votre projet, d’élaborer une stratĂ©gie.
  3. La phase de conclusion, qui permet de vous approprier les rĂ©sultats du bilan et de mettre en Ɠuvre le plan d’action.

Le bilan de compĂ©tences pose les bases solides d’une rĂ©orientation professionnelle. C’est un bon moyen pour y voir plus clair et Ă©viter de partir tĂȘte baissĂ©e dans un projet peu rĂ©aliste.

Quelle que soit votre dĂ©cision pour rebooster votre carriĂšre aprĂšs ĂȘtre devenue maman, cela va vous demander des efforts. C’est aussi une charge mentale importante qui va s’ajouter Ă  vos responsabilitĂ©s familiales. Vous avez certainement trĂšs envie de trouver LE job dont vous pouvez ĂȘtre fiĂšre et qui vous apporte l’épanouissement, tout en prĂ©servant votre Ă©quilibre vie perso/vie pro. Soyez patiente et indulgente avec vous-mĂȘme. Allez-y Ă©tape par Ă©tape, par petits pas successifs, et ne cherchez pas la perfection (elle n’existe pas)


Et vous : quel est votre prochain petit pas pour Ă©voluer dans votre travail ?

Merci Ă  Laetitia pour cet article, vous pouvez la retrouver sur sa page Facebook pro.

MĂ©tiers de l’écriture : 7 idĂ©es pour les passionnĂ©s

MĂ©tiers de l’écriture : 7 idĂ©es pour les passionnĂ©s

article invité de Aurore pour Choisir sa formation

Vous aimez Ă©crire et vous vous demandez comment vivre de votre plume ? Alors cet article est fait pour vous ! DĂ©couvrez tout de suite les principaux mĂ©tiers de l’écriture et les formations Ă  suivre pour les exercer.

Auteur : pour imaginer et créer

Écrivain

L’écrivain est, en apparence, celui qui dispose de la plus grande libertĂ© en matiĂšre de crĂ©ativitĂ© et d’invention. Et pourtant, Ă©crire un livre ne s’improvise pas ! Il est nĂ©cessaire de suivre une certaine mĂ©thode pour produire un ouvrage qui saura plaire au lecteur tant par son intrigue bien construite que par son style d’écriture. Pour y parvenir, l’écrivain doit d’abord Ă©laborer la trame de son livre. Puis il rĂ©alise des recherches ou puise dans sa propre expĂ©rience pour apporter une crĂ©dibilitĂ© Ă  son histoire et une profondeur Ă  ses personnages. Une fois cette premiĂšre Ă©tape rĂ©alisĂ©e, il peut se consacrer Ă  la rĂ©daction de son roman. Rares sont les auteurs qui parviennent Ă  un rĂ©sultat satisfaisant du premier coup. Bien souvent, l’écrivain apporte des modifications et des corrections Ă  son texte avant de l’envoyer Ă  des Ă©diteurs oude le publier en autoĂ©dition.

Il n’existe aucune formation reconnue dans ce domaine, mais certains professionnels du secteur proposent des masterclass pour vous guider dans l’écriture de votre livre ou dans sa publication. En voici un exemple.

Scénariste

Contrairement aux idĂ©es reçues, ĂȘtre auteur ne signifie pas forcĂ©ment Ă©crire un roman. Le cinĂ©ma a aussi besoin de professionnels pour imaginer des scĂ©narios de films ou de sĂ©ries et adapter des Ɠuvres littĂ©raires. Le scĂ©nariste a donc un rĂŽle important dans la rĂ©alisation d’un projet cinĂ©matographique puisque sa crĂ©ativitĂ© conditionne, Ă  elle seule, l’existence du film. En tenant compte des contraintes techniques, il Ă©labore une intrigue, crĂ©e des personnages, Ă©crit les dialogues et pense les dĂ©cors du film. Ces Ă©lĂ©ments donnent une ligne directrice et orientent le travail du rĂ©alisateur, du metteur en scĂšne et des acteurs lors du tournage. Si la plupart des scĂ©naristes sont freelances, une partie d’entre eux peuvent se faire embaucher.

MĂȘme si le talent artistique reste l’atout majeur du scĂ©nariste, des connaissances spĂ©cifiques (cadrage, montage, etc.) lui permettront de rĂ©aliser un scĂ©nario de qualitĂ©, qui rĂ©pondra aux attentes des Ă©quipes de production. C’est pourquoi l’obtention de diplĂŽmes universitaires ou le suivi de formations sont fortement conseillĂ©s.

Les mĂ©tiers de l’écriture sur le web 

RĂ©dacteur web ( SEO)

Comme son nom l’indique, le rĂ©dacteur web rĂ©dige du contenu destinĂ© Ă  ĂȘtre publiĂ© sur internet : pages d’un site, articles de blogs, fiches produit, etc. Ces prestations s’adressent principalement Ă  des professionnels : prestataires de services, site e-commerce, blogueurs, agences de stratĂ©gie digitale, etc. La diversitĂ© des clients et des commandes garantit au rĂ©dacteur web de ne pas tomber dans la routine et satisfait sa curiositĂ©. Une spĂ©cialisation en SEO (rĂ©fĂ©rencement naturel) ajoute une corde Ă  son arc et lui permet d’élargir son champ de compĂ©tence. Il rĂ©alise des audits SEO et optimise ses textes pour leur assurer un meilleur positionnement sur les moteurs de recherche (Google notamment). Ainsi, ses clients gagnent en visibilitĂ© et en trafic sur la toile.

Bien qu’aucune formation ne soit rĂ©ellement nĂ©cessaire pour exercer ce mĂ©tier, acquĂ©rir des bases solides et vous former en SEO, augmentera vos chances de vous diffĂ©rencier et de pouvoir vivre de votre plume.

Copywriter

À la diffĂ©rence du rĂ©dacteur web SEO, le copywriter n’agit pas sur le rĂ©fĂ©rencement naturel. Il manie les mots dans l’objectif de convaincre le lecteur et lui donner envie de passer Ă  l’action. Ainsi, rien n’est laissĂ© au hasard et chaque tournure de phrase est destinĂ©e Ă  faire rĂ©agir l’internaute et le convertir en acheteur. Pour cela, il se place du point de vue du potentiel client et lui prĂ©sente un argumentaire qui met en valeur le produit ou la prestation qu’il souhaite vendre.

Réaliser des publicités efficaces demande une bonne maßtrise de la langue française ainsi que des connaissances en marketing. Là encore, des formations peuvent vous aider à développer les bons réflexes et à travailler votre potentiel dans ce domaine.

Biographe : pour raconter la vie des autres

Toute vie humaine mĂ©rite d’ĂȘtre racontĂ©e parce que chaque parcours est singulier et que le savoir ou l’expĂ©rience qui en dĂ©coulent peuvent ĂȘtre profitables aux autres. C’est pour cette raison que le travail du biographe a une vĂ©ritable utilitĂ© : permettre Ă  tout un chacun de partager son histoire et d’en laisser une trace. Écrire la biographie de quelqu’un demande une grosse capacitĂ© d’écoute, de l’empathie et de la patience pour recueillir les informations nĂ©cessaires. AprĂšs plusieurs entretiens, le biographe rĂ©dige le rĂ©cit de vie sous la forme d’un livre qu’il remet ensuite Ă  la personne.

Pour exercer ce mĂ©tier, une belle plume ne suffit pas et il est conseillĂ© de se former pour acquĂ©rir les techniques spĂ©cifiques Ă  ce type d’écrit. Par ailleurs, et pour ceux qui voudraient mettre leur talent au service des personnes gravement malades, il existe une branche spĂ©cifique de cette profession : le biographe hospitalier, crĂ©Ă© par Valeria Milewski.

Journaliste : pour informer

Vivre de l’écriture peut aussi consister Ă  informer les autres de l’actualitĂ©. VĂ©ritable investigateur de terrain, le journaliste va chercher l’information Ă  la source et va la retranscrire de maniĂšre fidĂšle et fiable aux lecteurs. Le plus souvent, il travaille pour la presse Ă©crite, ce qui lui demande d’adapter son style rĂ©dactionnel au type d’article (interview, enquĂȘte, analyse, etc.) et au support sur lequel il va le publier. Il doit Ă©galement possĂ©der une bonne culture gĂ©nĂ©rale, avoir l’esprit critique, faire preuve de curiositĂ© et ĂȘtre rĂ©actif. Sans oublier Ă©videmment, une bonne maitrise de la langue !

Ce secteur Ă©tant de plus en plus difficile d’accĂšs, une formation peut vous permettre de vous y faire une place. L’IICP propose Ă©galement une option plus spĂ©cifique autour de la presse Ă©crite.

Blogueur professionnel : pour partager un savoir ou une passion

Si vous avez des compĂ©tences particuliĂšres dans un domaine ou une passion que vous souhaitez partager avec les autres, crĂ©er un blog est probablement la meilleure maniĂšre d’y parvenir. Le blogueur professionnel publie du contenu (articles, vidĂ©os, etc.) en lien avec la thĂ©matique de son site et propose au lecteur d’acheter des produits issus de l’affiliation ou de sa propre composition (e-books par exemple). Tout cela dans le but de faire vivre son blog et d’en tirer une rĂ©munĂ©ration. Des qualitĂ©s rĂ©dactionnelles et des connaissances en matiĂšre de SEO sont essentielles pour lui permettre de bien se positionner sur les moteurs de recherche et se faire connaitre. Il doit Ă©galement ĂȘtre capable d’anticiper les tendances pour se dĂ©marquer et adapter ses articles au public cible.

Ce mĂ©tier, populaire aux États-Unis, connait un vĂ©ritable essor en France. Pour lancer votre blog, aucune formation n’est nĂ©cessaire, mais en suivre une vous offrira de meilleures chances de pouvoir en vivre.

Comme vous avez pu le voir dans cet article, vivre de sa plume est tout Ă  fait possible puisque les mĂ©tiers de l’écriture ne manquent pas ! Alors, « choisissez un travail que vous aimez, et vous n’aurez pas Ă  travailler un seul jour de votre vie Â»!

Merci à Aurore pour cet article, et à vous d’avoir pris le temps de le lire.

*Ce lien est un lien affilié

Formation en ligne et maman : un challenge réalisable

Formation en ligne et maman : un challenge réalisable

Vous souhaitez reprendre vos Ă©tudes en Ă©tant maman ? Vous dĂ©sirez acquĂ©rir de nouvelles compĂ©tences pour votre business en ligne avec des enfants Ă  charge ? Le temps vous manque, le besoin de rester proche de vos bambins est viscĂ©ral. Alors, comment faire ? Mener de front formation en ligne et maman dĂ©vouĂ©e est possible, avec une bonne dose de motivation et d’organisation. Vous serez fiĂšre par la suite de votre Ă©volution professionnelle. Quelles que soient vos motivations, nous allons vous montrer comment se former en ligne peut faire de vous une mĂšre active Ă©panouie, c’est parti !

Concilier formation en ligne et maman Ă  temps complet : Ă  chacune ses raisons

Se lancer dans une reconversion professionnelle

Regard tournĂ© vers la fenĂȘtre du bureau, votre esprit est loin de vos collĂšgues ou autres partenaires de travail. Cet emploi ne vous correspond plus, c’est le cas de beaucoup de femmes salariĂ©es. Vous comptez les jours depuis des semaines, de plus en plus dĂ©cidĂ©e Ă  quitter cette vie faite d’horaires dĂ©finis. Votre rĂȘve ? Avoir un travail excitant et dĂ©ployer une activitĂ© qui vous tient Ă  cƓur. Il est temps de penser Ă  un nouveau projet professionnel : devenir maman digitale et profiter des multiples opportunitĂ©s qu’offre internet.

Acquérir de nouvelles compétences

Vous exercez dĂ©jĂ  un mĂ©tier du web en tant que freelance mais souhaitez ĂȘtre plus performante. Le web Ă©volue Ă  la vitesse grand V, il faut sans cesse acquĂ©rir de nouvelles compĂ©tences tout au long de sa vie professionnelle. Aussi, avec votre double casquette de maman entrepreneuse, une organisation sans faille est de mise. Pour cela, rien de tel que de maĂźtriser les outils qui vous feront gagner un temps prĂ©cieux. Vous pourrez ainsi suivre de nouvelles formations en ligne pour dĂ©velopper votre activitĂ©, vous spĂ©cialiser ou bien pourquoi pas dĂ©couvrir un nouveau mĂ©tier digital !

Devenir une maman active Ă©panouie

Avoir le sourire en vous levant le matin, voilĂ  votre vƓux le plus cher ! Certains diront que vous avez tout pour ĂȘtre heureuse, de mignons chĂ©rubins en pleine santĂ©. Maman au foyer est un mĂ©tier Ă  part entiĂšre non reconnu par la sociĂ©tĂ©. Au fond de vous, vous savez qu’il vous manque ce petit quelque chose qui donnerait plus de sens Ă  votre vie. Sortir du quotidien, ĂȘtre plus Ă©panouie afin de crĂ©er une belle ambiance dans votre famille. Les formations en ligne sont parfaites pour cela : devenez une maman active rayonnante et libĂ©rez votre crĂ©ativitĂ©.

Les avantages de la formation en ligne en Ă©tant maman

Rester Ă  la maison

L’avantage numĂ©ro un de la formation en ligne lorsqu’on est maman est de pouvoir se former de chez soi. Entre les trajets Ă  l’école, les activitĂ©s pĂ©riscolaires et autres goĂ»ters d’anniversaires, votre temps est comptĂ© ! Alors pas question de le perdre dans les transports. Vous avez le loisir de rester tranquillement chez vous devant votre ordinateur pour suivre les cours. Le deuxiĂšme avantage non nĂ©gligeable, est que la formation vient Ă  vous. Nullement besoin de rĂ©sider Ă  proximitĂ© de votre formateur prĂ©fĂ©rĂ© pour suivre ses conseils avisĂ©s. Ainsi, fini le stress, vous ĂȘtes totalement sereine avec vos enfants.

Travailler Ă  son rythme

Pas un bruit alentour, le thĂ© encore chaud embaume la piĂšce et vous rĂ©chauffe les doigts. Tout est calme dans la maison. C’est parti pour le prochain module, papier stylo Ă  portĂ©e de main. Vous en avez rĂȘvĂ© ? La formation en ligne le fait ! Apprendre Ă  distance offre la possibilitĂ© de gĂ©rer son emploi du temps comme on le dĂ©sire. Il est compliquĂ© en Ă©tant maman d’avoir du temps pour soi. Les vacances scolaires reviennent aussi souvent qu’un coup de soleil sous les tropiques, tandis que l’heure de sortie des classes rĂ©duit votre temps disponible Ă  nĂ©ant. La formation en ligne vous libĂšre des contraintes horaires. L’avantage est de pouvoir Ă©voluer Ă  son rythme et respecter celui de vos enfants.

Gagner en autonomie

Le fait de gĂ©rer soi-mĂȘme son planning demande une rĂ©elle autodiscipline. Il faut rĂ©ussir Ă  diffĂ©rencier les tĂąches prioritaires des autres moins urgentes, scinder Ă©tudes et vie familiale de façon Ă©quitable. La formation en ligne vous apporte un nouvel objectif qui transporte votre esprit hors de votre vie de maman. C’est ainsi que la femme entrepreneuse que vous ĂȘtes devient plus indĂ©pendante et responsable. Petit Ă  petit, votre confiance en vous Ă©clot et se dĂ©veloppe. À la faveur de ce nouvel horizon qui s’offre Ă  vous, vous gagnez en autonomie, financiĂšre peut-ĂȘtre mais surtout intellectuelle.

Suivre une formation en ligne avec des enfants : les clés de la réussite

Se fixer des objectifs pour rester motivée

En formation classique, vous auriez les quatre murs de la classe pour vous rappeler que vous ĂȘtes en cours. Chez vous, la moindre distraction peut ĂȘtre fatale, il faut rester motivĂ©e et suivre le fil conducteur de la formation. Pour vous aider, ne perdez jamais votre objectif de vue et fixez-vous un planning de travail rĂ©aliste. Les sĂ©ances devant l’ordinateur ne doivent pas ĂȘtre trop longues, ainsi vous gardez le rythme, sans stress, et progressez de maniĂšre efficace.

S’organiser à l’avance avec les enfants

En tant que maman, l’anticipation n’est pas un mot inconnu Ă  votre vocabulaire. Vous avez l’habitude de gĂ©rer le mĂ©nage, les devoirs, les rendez-vous chez le pĂ©diatre parfois des mois Ă  l’avance. En vous lançant dans une formation en ligne, vous devrez user d’astuces pour gĂ©rer votre temps de façon encore plus optimale. Vous pouvez par exemple prĂ©parer plusieurs repas en avance, faire vos courses en ligne, optimiser vos dĂ©placements Ă  l’école ou mĂȘme crĂ©er une todo list pour la journĂ©e. Ainsi, vous arriverez Ă  dĂ©terminer des plages horaires fixes rĂ©servĂ©es Ă  votre formation.

Aménager un espace de travail pour plus de tranquillité

Suivre une formation en ligne ne signifie pas retourner sur les bancs de l’école. NĂ©anmoins, vous allez acquĂ©rir de nouvelles connaissances, plancher sur des exercices ou mĂȘme aller chercher de nouveaux clients ! Vous l’avez compris, cela demande de la concentration, d’autant plus que votre temps est comptĂ©. Alors, n’hĂ©sitez pas Ă  vous crĂ©er un vrai bureau, soit en utilisant une piĂšce dĂ©diĂ©e, soit en vous amĂ©nageant un endroit rien qu’à vous dans la chambre ou le salon. Lorsque vous aurez choisi votre cocon, mettez-y tout votre cƓur : choix des meubles, couleurs, papeterie. L’ensemble doit ĂȘtre Ă  votre goĂ»t et vous donner envie de plonger devant votre ordinateur. À l’abri des regards et de toute source de distraction, bien sĂ»r.

Demander de l’aide autour de soi

TerminĂ© le partage unilatĂ©ral des tĂąches mĂ©nagĂšres, vous avez le droit de demander un peu d’aide. C’est mĂȘme un prĂ©requis indispensable pour la bonne rĂ©ussite de votre formation. Le soutien familial est important, votre conjoint comprendra sans doute trĂšs bien si vous devez travailler le week-end. Il pourra prendre en charge la garde des enfants ou la pile de linge haute jusqu’au plafond. Si vous ĂȘtes seule, pensez aux grands-parents, aux amis, ou bien aux organismes agrĂ©Ă©s pour trouver un mode de garde adĂ©quat. Un seul mot d’ordre : mettre toutes les chances de votre cĂŽtĂ© pour la rĂ©ussite de votre projet.

Vous voici maintenant prĂȘte Ă  vous lancer dans une formation en ligne en toute quiĂ©tude. Vous savez dĂ©sormais qu’il est possible d’ĂȘtre Ă  la fois une super maman pour ses enfants et une femme active Ă©panouie. Il ne vous reste plus qu’à piocher parmi les formations en ligne disponibles sur le site et multiplier vos talents !

Merci Ă  AmĂ©lie pour cet article, et Ă  vous d’avoir pris le temps de le lire.

Pin It on Pinterest