Se Former à la Création de contenus avec Charlène

Se Former à la Création de contenus avec Charlène

Vous avez envie de vous former à la création de contenus ? Vous avez besoin de techniques pour laisser libre court à votre créativité ? Ça tombe bien ! Charlène, du blog Disletouthaut, a créé pour vous une formation en ligne : La Machine à contenus. C’est une formation qui vous apprend à vous organiser via un planning éditorial, à développer votre propre style d’écriture et enfin à optimiser vos articles de blog pour le SEO.

La création de contenus est un point essentiel pour faire vivre son blog ou son site internet et ainsi ressortir dans les premiers résultats de Google. Du contenu de qualité rédigé pour votre audience, mais aussi pour augmenter votre visibilité sur le web. 

Sa formation en ligne vous aide à prendre confiance en vous et à vous démarquer sur internet. Développez un style bien à vous qui sortira du lot.

Dans cet épisode de podcast, nous avons donc invité Charlène pour parler avec elle de sa formation. On lui a posé toutes les questions que vous pourriez vous-même vous poser avant d’investir dans sa formation.

Elle nous partage son histoire, son parcours, et pourquoi elle a créé cette formation en ligne sur la création de contenus.

On espère que l’épisode vous plaira et que vous trouverez toutes les réponses dont vous avez besoin ! Bonne écoute 🎧

se former à la création de contenus

Ce que vous allez trouver dans cet épisode :

 

🎙️ 2”42 Pourquoi Charlène a créé cette formation sur la création de contenus ? 

🎙️ 4”41 Combien de temps dure sa formation ? 

🎙️ 5”19 Est-ce que Charlène impose des critères pour intégrer sa formation pour créer des contenus de qualité ? 

🎙️ 7”00 Quelle est sa pédagogie ? (pdf, vidéo, enregistrement etc.)

🎙️ 9”03 Est-ce que Charlène propose des corrections personnalisées aux exercices ? 

🎙️ 9”51 Est-ce qu’il y a une communauté pour les élèves de sa formation (groupe Facebook) ?

🎙️ 10”29 Est-ce que Charlène offre un suivi aux élèves qui ont suivi sa formation sur la création de contenus ? 

🎙️ 11”21 Est-ce que Charlène a un exemple d’élève qui a réussi après avoir suivi sa formation la Machine à contenus ? 

🎙️ 12”54 Quel a été son parcours scolaire / d’apprentissage ? 

🎙️ 17”51 Quels sont ses nouveaux projets à venir ?

 

Merci à Charlène pour son temps ! 😊

 

Les liens mentionnés dans l’épisode :

🎓 La formation La Machine à contenus de Charlène

👉 Pour aller plus loin en rédaction web, découvrez la formation de Lucie Rondelet

🎙 Retrouvez tous les autres épisodes de Parle moi d’toi

 

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez surtout pas à nous les poser en commentaire ⤵️

Comment se démarquer sur Pinterest ? 6 Astuces

Comment se démarquer sur Pinterest ? 6 Astuces

Vous avez entendu parler de Pinterest ? Vous souhaitez le mettre au service de votre business en ligne ? Vous vous demandez comment faire pour vous démarquer sur ce moteur de recherche ? Parce que oui ! C’est un moteur de recherche, les utilisateurs s’en servent pour trouver des idées. Peu importe le domaine, l’internaute peut y découvrir une multitude d’épingles qui répondent à sa demande. Le but est d’arriver dans le top des recherches pour qu’il clique sur votre épingle, et ainsi, le diriger vers votre blog ou site internet. L’un des secrets pour réussir sur Pinterest, c’est la régularité. Avoir des épingles à publier tous les jours, c’est la clé. Découvrez vite avec nous 6 astuces pour vous démarquer sur Pinterest et donc attirer du trafic sur votre blog.

se demarquer sur pinterest : 6 astuces

1- Créer des tableaux

Sur Pinterest, une fois que l’on a créé son compte pro et que l’on a revendiqué son site web, on peut se lancer dans la création de tableaux. Les tableaux sont comme la page d’accueil de votre profil. Ils correspondent à des catégories dans lesquels on retrouve les épingles. 

Dans un premier lieu, il est bien de créer 1 tableau pour votre contenu de blog ou site internet et une dizaine de tableaux dans votre thématique. Par exemple, si vous avez un blog dans la nutrition, vous créez un tableau Mon Blog, puis des tableaux Nutrition, Manger bio, Manger local, Recettes véganes, Recettes végétariennes, Lunch Box, Petits déjeuners, Manger santé, Desserts et Repas de fête, etc.

En ce qui concerne ces tableaux, il est important de faire une description. Petite astuce : entrez le thème principal du tableau dans la barre de recherche Pinterest, et celle-ci va vous suggérer tout un tas de mots en rapport avec votre requête clé. Dans la description, il faut expliquer à votre audience ce qu’elle trouvera dans ce tableau en utilisant la requête clé et 4 ou 5 mots liés à cette recherche. Ainsi vous optimisez les chances de tomber sur votre tableau dans un domaine spécifique.

Petite astuce supplémentaire : faites de jolies couvertures pour vos tableaux. Vous créez un visuel carré que vous téléchargez dans votre tableau. Puis en cliquant dessus, vous aurez la possibilité de le choisir comme couverture. Respectez le même design pour chacun des visuels et ainsi votre page sera harmonieuse.

2- Épingler quotidiennement du contenu pour votre audience 

Une fois que vos tableaux sont créés, il faut y mettre des épingles. Avant de vous lancer, faites en sorte d’avoir une vingtaine d’épingles à l’intérieur. Ainsi votre tableau sera plus attractif s’il y a déjà du contenu de qualité. 

Petite anecdote : ne faites pas comme nous. On a créé 15 tableaux avec chacun 30 épingles, ce qui faisait 450 épingles, et tout ça le même jour. Pinterest nous a bloqué notre compte pour cause de Spam. Finalement, tout s’est bien fini, on a récupéré notre compte. Mais on vous conseille de prendre quelques jours pour remplir vos tableaux. 

Ensuite sur une base quotidienne, épinglez une quinzaine d’épingles par jour, venant d’autres comptes, dans les différents tableaux. Connectez-vous à différentes heures de la journée, puis épinglez-en 5 à chaque fois. Assurez-vous que les épingles des autres comportent un titre et une description. Ainsi vous allez plaire à l’algorithme puisque les épingles seront de qualité.

3- Créer de nouvelles épingles optimisées vers votre contenu

Nous venons de voir qu’il est intéressant d’épingler le contenu des autres dans vos tableaux. Mais il est surtout primordial d’épingler votre propre contenu. C’est de cette façon que vous allez attirer du trafic vers votre blog. Une bonne pratique serait de créer de nouvelles épingles chaque semaine. Imaginons que vous sortez une vidéo ou un produit ou un article sur une base hebdomadaire, faites 5 ou 6 épingles différentes pour chaque nouveau contenu. Puis, espacez leur publication de 2 jours minimum. 

Petite astuce : (on parlait un peu plus haut des catégories de tableaux) pour une épingle choisissez le tableau le plus logique dans lequel la mettre, ensuite vous pouvez la répartir dans 9 autres tableaux. A priori, il vaut mieux ne pas épingler dans plus de 10 tableaux. 

Ensuite, pour créer des épingles optimisées il vous faut : 

  • un titre ;
  • une photo de qualité ;
  • respecter votre charte graphique ;
  • renommer l’épingle à la source avec les bons mots-clés ;
  • et optimiser la description avec la requête clé. 

Pour chaque épingle associée à un même contenu, changez l’image, ou bien la police de caractère, ou bien le titre. Mais chose importante, restez toujours dans votre charte graphique. Ainsi votre audience saura tout de suite vous identifier.

4- S’abonner à des comptes inspirants

Pour avoir une source intéressante d’épingles à épingler dans vos tableaux, on vous conseille fortement de vous abonner à des comptes, dans votre thématique, qui vous inspirent.

Par exemple, nous on adore celui de The BBoost, notre mentor Pinterest, ou encore MyTrendyLifestyle avec ses 2 millions de visiteurs mensuels. D’ailleurs, si vous avez envie d’aller plus loin, n’hésitez pas à lire notre avis sur la formation de The BBoost, Pinterest pour booster son Business. C’est une vraie mine d’or, et elle vous apprendra à maîtriser Pinterest comme personne. On a adoré cette formation et on vous la recommande à 100%.

En plus de vous apporter du contenu pour vos tableaux, les articles qui se cachent derrière les épingles peuvent vous apporter une multitude de connaissances utiles à votre domaine. Soyez curieux et vous découvrirez tout un panel de comptes qui vont vous inspirer.

5– Intégrer des tableaux collaboratifs

On a parlé du tableau pour votre contenu et des tableaux pour y épingler du contenu lié à votre thématique. Mais il existe aussi une autre sorte de tableau. Ce sont les tableaux collaboratifs. 

On s’explique : collaboratif veut dire qu’il y a plusieurs personnes qui peuvent partager du contenu à l’intérieur. Le tableau appartient à une personne, mais elle autorise les autres membres à y poster leur propre contenu. L’avantage c’est que ces tableaux ont énormément d’abonnés, donc votre contenu est susceptible d’être vu par un plus grand nombre de personnes.

Généralement, le tableau comporte des règles, comme ne pas publier deux fois la même épingle ou bien ne pas publier plus de 3 épingles par jour. Ils sont tous différents. Trouvez-vous une dizaine de tableaux collaboratifs dans votre thématique et publiez votre contenu. Attention toutefois à ne pas dépasser 10 tableaux maximum pour une même épingle.

6- Automatiser son compte Pinterest avec Tailwind

Lorsque votre compte Pinterest prend de l’ampleur, il peut être judicieux de tout automatiser. Ainsi vous perdrez moins de temps quotidiennement pour épingler. Avec le logiciel Tailwind, vous pouvez planifier toutes vos épingles en une seule fois pour la semaine ou le mois. C’est vraiment une excellente manière de gagner du temps. 

Ce logiciel a une version gratuite pour une centaine d’épingles par mois, mais il est plus avantageux de prendre la version payante qui vous permet un nombre illimité d’épingles. De plus, il vous génère des analyses concernant vos tableaux, vos épingles qui fonctionnent le mieux, etc.

Si vous voulez en savoir plus sur Tailwind, là encore on vous propose la formation de Aline de The BBoost qui vous livre les secrets de ce logiciel.

 

Se démarquer sur Pinterest : Ce qu’il faut retenir 

Pour vous démarquer sur Pinterest, il y a plusieurs choses à mettre en place, d’une part pour plaire à l’algorithme et être mis en avant, et d’autre part pour plaire à votre audience. 

  • Vous devez optimiser vos épingles pour qu’elles sortent dans les premiers résultats de recherche. 
  • Faites attention à créer différents tableaux, un pour vos contenus et d’autres en lien avec votre thématique. 
  • Devenez membre de plusieurs tableaux collaboratifs pour augmenter votre visibilité. 
  • Surtout, pensez à épingler quotidiennement. 
  • Si par manque de temps, vous n’y arrivez pas, pensez à automatiser votre compte avec Tailwind

Voici, les astuces pour vous démarquer sur Pinterest et attirer des lecteurs sur votre site internet.

 

Découvrez aussi 👉 

Notre avis sur la Formation Pinterest pour Booster son Business

La formation de TheBBoost sur Pinterest

 

Fond photo créé par rawpixel.com
Démarrer un Podcast : 5 Conseils Utiles

Démarrer un Podcast : 5 Conseils Utiles

Vous rêvez de démarrer un podcast ? Vous en écoutez régulièrement et vous aimeriez avoir le vôtre, mais vous ne savez pas par où commencer ? Avoir un podcast, c’est pouvoir parler d’un sujet qui vous passionne et adresser un message à vos auditeurs. C’est un canal de communication en pleine expansion. Ce que l’on adore, c’est que le podcast est un format vivant, qui s’écoute partout et qui permet de faire passer des émotions. Et comme pour la rédaction web, il y a certaines règles à respecter pour un lancement en toute sérénité. C’est vrai qu’il existe une multitude d’informations sur le web, mais ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Alors avec Olga, on a envie de vous partager notre cheminement pour arriver au lancement de notre podcast Parle moi d’toi. Voici donc nos 5 meilleurs conseils pour lancer son propre podcast.

1. Trouver son sujet avant de lancer son podcast

Commençons par le début. Lorsque vous voulez démarrer un podcast, il faut tout à d’abord savoir de quel sujet vous allez parler. Cela peut paraître bête, mais si vous ne déterminez pas ça dès le départ, vous risquez de vite vous éparpiller et perdre vos auditeurs dans le processus. Trouver le thème de votre podcast est donc le point de départ. Pour vous aider à le trouver, la formation, Podcasting 101 de Marco Bernard, sera votre meilleure alliée.

Si vous n’avez pas encore d’idée précise, on vous conseille de vous concentrer sur une thématique que vous maîtrisez, qui vous passionne. Cela s’en ressentira dans vos épisodes. Les personnes qui vous écouteront seront là pour un sujet précis, qui va les aider ou les motiver dans leur vie personnelle ou professionnelle. Vous pouvez donc choisir de parler de votre métier, mais aussi de votre passion, ou encore partager une expérience de vie, etc.

Par exemple, Olga et moi, on a choisi un thème global autour des formations en ligne, de l’apprentissage, de l’entrepreneuriat sur le web. Chaque semaine, on vous partage des interviews avec des infopreneurs inspirants, ou bien des réflexions pour avancer dans son cheminement vers l’entrepreneuriat.

Vous pouvez découvrez tous les épisodes de “Parle moi d’toi” juste ici.

 

2. Créer un podcast : connaître sa cible

Une fois votre thème validé, vous devez savoir à qui vous souhaitez vous adresser. En effet, l’angle que vous allez choisir pour aborder votre podcast va déterminer votre audience. Pour un même sujet, vous pouvez vous adresser à des débutants ou bien des confirmés, à des femmes, à des hommes, à des parents, à des jeunes, à des particuliers, à des professionnels, etc.

Pour prendre un exemple plus concret : si vous décidez de démarrer un podcast sur la nutrition, vos épisodes peuvent s’adresser à une audience confirmée qui souhaite perfectionner sa connaissance, ou bien à une audience novice qui souhaite découvrir l’univers de l’alimentation saine.

Dans notre cas, on s’adresse à des personnes qui se lancent sur le web et qui souhaitent se former pour acquérir et/ou approfondir des compétences.

En connaissant votre cible sur le bout des doigts, vous saurez exactement comment lui parler et la toucher. Elle se sentira comprise et mise en valeur en écoutant vos épisodes. Alors, elle aura plaisir à vous retrouver à chaque nouvel épisode.

 

3. Trouver un nom accrocheur pour son podcast

Vous avez votre thème et votre cible, yes ! Vous pouvez maintenant vous mettre à la recherche d’un nom pour votre podcast.

Ce nom doit être percutant pour votre audience cible. En effet, lorsqu’une personne va rechercher un podcast sur un thème précis, si elle tombe sur un nom qui lui parle, elle cliquera certainement dessus pour l’écouter. Il peut être lié au sujet du podcast en y incluant un mot qui fait un rappel. Ou bien il peut s’agir d’un nom qui pique la curiosité. Pour intriguer votre audience, vous pouvez inclure une pointe d’humour, une expression, une onomatopée, etc.

Si votre podcast traite d’un sujet dynamique, n’hésitez pas à utiliser du vocabulaire pétillant. À l’inverse, si vous avez une thématique plus sensible, calme, privilégiez plutôt un registre autour de la sérénité, peut-être.

À titre d’exemple, nous on adore le nom de The Bboost pour son podcast “J’peux pas j’ai business”, ou bien celui de Julie Kinoko “Être soi”. Juste avec le nom, on peut deviner l’ambiance qui se dégage du podcast.

 

4. Se lancer dans un podcast : ne pas oublier le planning éditorial

Une fois que votre podcast commence à prendre forme, on vous conseille fortement de faire un planning éditorial. Vous pouvez (ou même devriez) planifier plusieurs épisodes à l’avance pour ne pas vous retrouver à courir après le temps, ou à court d’idée.

Ensuite, il n’appartient qu’à vous de choisir votre fréquence de publication pour démarrer votre podcast : un épisode par jour, par semaine, toutes les deux semaines, ou même un par mois. C’est à vous de choisir.

Il est évident qu’en fonction de la forme de votre podcast, le planning sera plus ou moins facile à établir. En effet, si vous décidez d’enregistrer des interviews pour chaque épisode, il faudra vous adapter au calendrier de vos invités et le prendre en compte dans votre organisation, par exemple.

Votre calendrier vous aide donc à voir venir vos épisodes, mais également à planifier leurs publications. Eh oui, vous allez également devoir les enregistrer, les monter et les mettre en ligne. Alors une bonne organisation sera indispensable pour ne pas vous retrouver sous l’eau.

 

5. Le matériel pour démarrer un podcast

Eh oui, on vous parle du matériel en dernier. C’est vrai que quand on veut démarrer un podcast, on se demande tout de suite quel micro il faut pour un podcast, quel logiciel de montage, sur quoi enregistrer l’épisode, etc. Mais tout cela vient après ce que l’on vient de voir. Oui, oui, vraiment.

Le plus important c’est votre message et à qui vous voulez le faire passer.

Ensuite, vous pouvez vous demander comment ça va se passer en pratique. Mais honnêtement, pour commencer, des écouteurs et un téléphone peuvent suffirent. Olga a démarré avec le micro de son casque, et c’était tout à fait correct. Vous n’avez pas besoin d’investir des milles et des cents dès le départ. Cependant, on ne va pas se mentir, c’est agréable de travailler avec du matériel de qualité.

Pour ceux qui nous connaissent, vous savez qu’on ne fait jamais les choses de la même façon toutes les deux. En ce qui concerne le matériel utilisé pour enregistrer nos podcasts, on a nos préférences. Et pour le coup, les deux sont excellentes :

  • pour Olga, c’est un micro-cravate de la marque Rode, totalement adapté à sa vie de digital nomad.
  • Pour ma part, c’est un micro sur pied Audio Technica ATR 2100. Avec un embout prise Jack, c’est le plus facile pour le brancher sur votre ordinateur.

Conseil : lorsque vous enregistrez, assurez-vous dans vos réglages que le micro utilisé est bien celui que vous avez branché, et non celui de l’ordinateur.

Ensuite, pour entendre nos voix quand on s’enregistre, on a opté pour des écouteurs tout ce qu’il y a de plus basique. Encore une fois, vous n’avez pas besoin de matériel high tech pour podcast, le plus important, c’est d’oser se lancer.

Je veux découvrir la formation Podcasting 101 de Marco Bernard pour m’aider dans le lancement de mon podcast.

 

5 conseils utiles pour lancer un podcast : ce qu’il faut retenir

On vient de vous livrer nos meilleurs conseils pour vous lancer. Honnêtement, en février dernier, on ne s’imaginait pas lancer un podcast lorsque le blog Choisir sa formation a démarré. On pensait vraiment s’en tenir aux articles et aux réseaux sociaux.

Mais finalement, écouter d’autres podcasts a été pour nous la révélation pour lancer le nôtre. Parler à notre audience à coeur ouvert en lui donnant des ressources pour se lancer dans l’entrepreneuriat à son tour est une expérience extraordinaire. Peu importe les raisons pour lesquelles vous souhaitez lancer votre podcast, si vous en avez l’envie, FONCEZ !

C’est un contenu tellement original, qui permet d’être spontané et de transmettre des émotions à votre audience.

Commencez donc par choisir le thème de votre podcast, votre cible et un nom. Ensuite, vous pourrez vous organiser pour planifier vos épisodes. Comme on vous l’a dit, le matériel n’est pas le premier point le plus important, des écouteurs peuvent suffire. Mais bon, on avoue, c’est un gros kiff d’avoir son micro et de se mettre dans la peau d’un animateur de podcast. Ça booste sa confiance et sa crédibilité.

 

Découvrez la formation en ligne de Marco Bernard :

Podcasting 101 de l’Académie du Podcast

Découvrez nos articles conseils pour se lancer :
Entreprendre quand on est introverti : Bonne idée ?
Comment créer un blog en 2020 ? 6 étapes

 

Photo by israel palacio on Unsplash

Se Former en Dehors de l’École : Quelles Options ?

Se Former en Dehors de l’École : Quelles Options ?

Vous vous êtes peut-être déjà dit que l’école c’était compliqué pour vous ? Ou bien vous avez fini les études, mais vous aimeriez continuer à apprendre ? Peu importe la situation dans laquelle vous vous trouvez aujourd’hui, il existe d’autres façons de se former sans avoir à retourner en classe. Se former, grandir, s’ouvrir l’esprit, c’est ce qui nous permet de constamment évoluer. Ne pas se reposer sur ses acquis est une chose extrêmement importante afin de s’épanouir. Il est évident que l’école n’est pas faite pour tout le monde, mais l’accès à la formation l’est. Avoir envie de développer ses compétences est tout à fait légitime, voire indispensable. Et il existe plein de manières de s’y prendre. Par exemple, en voyageant ou en vous plongeant dans un livre, vous ressortirez grandi de cette expérience. Dans cet article, on a envie de vous parler des possibilités de se former en dehors de l’école et des différentes options qui s’offrent à vous.

se former en dehors de l'école

Se former en voyageant

À l’école, on nous montre souvent un schéma classique d’apprentissage, mais il ne correspond pas à tout le monde. En effet, le système scolaire s’adresse à un type d’individu, mais ne prend pas en compte les caractéristiques spécifiques et les capacités de chacun. Pour une partie d’entre nous, l’école, ou plutôt l’enseignement qu’elle propose n’est pas du tout adapté. 

Une des façons de grandir et de se former c’est en voyageant. Découvrir d’autres cultures, d’autres façons de faire, d’autres paysages, etc., amène à être ouvert d’esprit. Se développer à travers les voyages nous permet de voir d’autres styles de vie que celui que l’on connaît. C’est en étant curieux que l’on s’offre la possibilité d’en apprendre toujours plus. 

Il est  important de comprendre que l’on vit dans un monde qui ne se cantonne pas à une façon de faire. C’est en acceptant qu’il y ait des milliers de possibilités pour réaliser une chose, que l’on se forme et que l’on s’ouvre à autre chose. Olga et moi, Louise, sommes accros aux voyages et jamais on ne s’arrêtera de découvrir des cultures différentes des nôtres.

Pour vous donner un exemple concret : Olga est partie au Guatemala avec son sac à dos il y a quelques années, sans billet de retour. Elle est arrivée dans un petit hôtel, dans la jungle, et elle se disait qu’elle y resterait 1 mois en tant que bénévole, puis qu’elle continuerait sa route, ailleurs. Finalement, le hasard a fait qu’au bout de 2 semaines, la propriétaire a eu besoin de remplacer son manager qui venait de partir. Elle a proposé à Olga, qui n’avait aucune expérience et elle a accepté. Résultat, elle est restée 6 mois, elle a appris à gérer un hôtel, et dans 2 langues étrangères puisque les touristes parlaient presque exclusivement anglais, et le staff local espagnol. 

Bien sûr, c’est une situation tout à fait exceptionnelle. Mais ce qu’il y a à retenir là-dedans c’est que, quoi qu’il arrive, vous ressortirez plus riche d’un voyage. Vous aurez appris de nouveaux mots dans une langue étrangère, de la nouvelle cuisine, d’autres styles de vie, des activités jusque-là inconnues, et pourquoi pas un métier, etc., etc. Prendre du recul sur ses croyances et ses habitudes fait un bien fou. 

Maintenant, si vous voulez vraiment vous former à une discipline spécifique, il existe aussi des options. 

Se former en dehors de l’école : quelles alternatives ?

1. Autodidacte

On vient de voir qu’en voyageant, on se donnait la possibilité d’une plus grande ouverture d’esprit et ainsi, apprendre des autres. Nous, on a toujours été assez curieuses pour continuer de nous développer et être en constante évolution. Choisir de se former par soi-même, en autodidacte, est donc un excellent moyen d’en apprendre beaucoup en dehors de l’école.

Il est possible de lire sur des centaines de sujets différents pour apprendre des compétences ou bien améliorer celles que l’on a déjà. Même si l’autodiscipline peut être un défi au quotidien, avoir l’envie d’y arriver est la clé du succès. Le chemin est parfois plus difficile et plus long que si l’on sortait d’une école avec un diplôme, mais il est n’est pas impossible. De plus, il est extrêmement valorisant d’y arriver par soi-même.

En ce moment, toutes les deux on se donne le défi d’en apprendre plus sur le sport et la nutrition. Pourquoi ? Parce qu’on a une réelle envie d’avoir une hygiène de vie plus saine, meilleure pour notre corps et notre planète. Mais on ne veut pas se mettre la pression, alors on y va à notre rythme et par nos propres moyens. Et on adore ça !

2. Entreprendre

Apprendre par soi-même nous donne la possibilité d’évoluer quotidiennement. Et entreprendre ? C’est mettre en application ce que l’on a appris et en arriver à un résultat concret. Le passage à l’action est également très important dans le processus d’apprentissage.

Et c’est super enrichissant, d’abord parce que l’on continue d’augmenter nos compétences pour faire grandir notre business, mais aussi parce qu’on découvre plein d’autres entrepreneurs qui sont passionnés par ce qu’ils font. Aimer expérimenter, tester, et encore essayer nous donne des options infinies de se former. Il n’y a pas plus belles récompenses que de voir le fruit de ses apprentissages prendre forme.

3. Formations en ligne

Si l’école n’offre pas à tout le monde les mêmes chances de réussir, il est tout à fait envisageable de se former en ligne. Il y a tellement de formations en e-learning, adressées à tellement de personnes différentes, qu’on peut toujours trouver chaussure à son pied. Et on en a fait notre cheval de bataille : vous faire découvrir des formations en ligne de qualité. 

Ici, on sort complètement du schéma de cours théorique dans une classe avec un prof pour 30 élèves qui n’écoutent que d’une oreille. Là ce sont des spécialistes dans une discipline, qui partage des connaissances à des personnes qui ont envie d’apprendre. 

Se former en ligne : quelle formation choisir ?

Le potentiel d’internet, du blogging et du e-learning est tellement immense. Plus on avance, plus on se rend compte que l’on a envie de développer encore plus telle ou telle compétence. Mais lorsque l’on cherche à se former en ligne, on se retrouve rapidement face à une multitude de propositions et ça devient vite difficile de faire un choix. Elles donnent toutes plus envie les unes que les autres. On hésite, on se pose des questions. C’est là que nous, Olga et moi, on intervient.

C’est vrai que l’on voit beaucoup de styles différents dans les formations que l’on teste et qu’on recommande sur le blog, et parfois Olga accroche plus sur une formation et moi plutôt sur une autre. Mais on vous recommande toujours celles qui nous ont vraiment plu. Ça nous permet aussi d’avoir un catalogue encore plus riche. Pour vous, ça vous aide à vous faire un avis supplémentaire sur telle ou telle formation, avant de choisir d’investir ou non.

D’ailleurs, vous pouvez retrouver les questions essentielles à se poser avant d’acheter une formation en ligne dans notre ebook gratuit. Par exemple : est-ce que le feeling passe bien avec le ou la formatrice ? combien coûte la formation ? etc. C’est beaucoup plus plaisant et facile d’apprendre avec quelqu’un qui vous motive et en qui vous croyez. Olga, c’est avec la formation de Lucie Rondelet que tout a commencé et moi celle de TheBboost sur Pinterest.

Se former en dehors de l’école : ce qu’il faut retenir

Le message qu’on veut vous faire passer c’est qu’on peut se former en dehors de l’école, on peut apprendre une discipline en ligne depuis chez soi, en ayant l’esprit entrepreneur, ou bien en étant autodidacte. C’est possible de sortir du chemin classique de l’école et de réussir à gagner sa vie ou à s’épanouir. 

Se former en ligne est une option idéale pour avancer en dehors de l’école et ça s’adresse à chaque personnalité. Pas de notes pour vous dire que vous êtes bons ou pas, pas de cases dans lesquelles vous devez essayer de rentrer, juste un partage de connaissances entre personnes passionnées.

Si vous ne savez pas par où commencer ou quoi choisir, faites un tour sur nos formations ou n’hésitez pas à nous écrire pour des conseils personnalisés et adaptés à vos besoins. 

Le bonheur de trouver sa voie et de savoir dans quelle direction on veut aller n’a pas de prix. Ça fait un bien fou de pouvoir avancer en s’épanouissant, en se développant, et ce, en dehors de l’école. 

Découvrez nos articles : 

Se Former en Ligne : Par où Commencer ?

Formation en Ligne : Les Différents Types que l’on Trouve

Travailler à distance à plusieurs : c’est possible

Travailler à distance à plusieurs : c’est possible

Vous avez peut-être déjà eu envie de vous lancer dans un business en ligne à deux ou à plusieurs ? Vous vous demandez si c’est vraiment faisable de réaliser un projet lorsque l’on n’est pas avec ses partenaires de business ? Eh bien, c’est possible ! Travailler à distance peut être un défi à relever, mais ce n’est en aucun cas impossible. Cela peut même être une source de challenge et de motivation. Il existe une multitude d’outils pour les infopreneurs à utiliser en équipe et qui permettent une organisation optimale. Ma soeur et moi, Louise, nous vivons cette situation et nous sommes ravies de voir que la distance ne nous freine pas, bien au contraire. On a quelques conseils à vous partager. Restez avec nous et découvrez comment travailler à distance à plusieurs : c’est possible.

travailler à deux à distance

Travailler à distance : être organisé pour y arriver

Le point le plus important pour gérer un business à plusieurs, c’est l’organisation. En effet, si elle est bien rodée, elle vous permet d’anticiper et de contrôler les choses à faire. Dans notre cas, Olga et moi, nous avons tout de suite fait appel à une coach pour ne pas nous éparpiller et comprendre les bases d’un business en ligne. Le fait de connaître le milieu et de s’être entourées nous a permis de développer une organisation optimale pour notre business. 

La mise en place d’une routine de travail est très importante. Par exemple, fixez-vous une journée consacrée au travail à deux ou à plusieurs pour mettre en place les stratégies de contenu, enregistrer vos podcasts, créer vos plannings éditoriaux, faire votre comptabilité ou encore gérer les réseaux sociaux. Tout ce qui nécessite de travailler ensemble pour se mettre d’accord sur les points les plus stratégiques. 

 

Avoir un business à deux : savoir se séparer les tâches

Ensuite, il est recommandé de se séparer les tâches en fonction des qualités et compétences de chacun. Cela permet de se fixer des objectifs communs ainsi que permettre à chacun de réaliser les tâches qui lui sont propres. Tout le monde avance dans la même direction. 

Pour se séparer les tâches, il est évident qu’il faut regarder les qualités, mais aussi ce que l’on aime faire. C’est beaucoup plus facile de s’impliquer dans un projet et de travailler à plusieurs lorsque chacun s’y retrouve. La créativité et la motivation n’en seront que décuplées. Par exemple, Olga préfère s’occuper de Instagram tandis que moi je gère Pinterest. Elle écrit les contenus et moi je fais les design. Tout est question d’équilibre. 

Bien sûr, il y a toujours des tâches pour lesquelles on est moins doué, mais c’est en les faisant régulièrement que l’on devient efficace.

Il faut savoir se faire confiance, l’avantage entre soeurs c’est que la confiance est là. On ne doute pas du travail de l’une ou de l’autre. S’il y a une critique à faire, elle sera toujours prise positivement. Si vous créez un business avec un membre de votre famille ou un(e) ami(e), le principal est de savoir déléguer à l’autre ce que l’on ne sait pas faire.

 

Travailler à deux à distance : utiliser des outils indispensables

Les outils de gestion

Pour être efficace, il faut être organisé, mais surtout utiliser les bons outils. Aujourd’hui sur internet il existe une multitude d’options pour gérer un business à distance et à plusieurs. Ces outils sont indispensables pour le bon fonctionnement du projet. 

Premièrement, on utilise Zoom. Zoom c’est l’outil de base par excellence. Il permet de passer des appels en visioconférence à deux ou en équipe. La qualité des appels est super. Zoom permet d’enregistrer les appels et de partager son écran. Par exemple, nous on l’utilise aussi pour enregistrer nos podcasts avec nos invités. Le gros point positif, c’est qu’il est gratuit. 

Deuxièmement, Trello est notre meilleur ami. Pour travailler à distance, c’est essentiel d’avoir tous les documents, les to-do listes, les contacts, etc., au même endroit. On peut se laisser des notes que l’autre verra plus tard en fonction du décalage horaire. On ne s’éparpille pas. Tout y est organisé en colonnes en fonction des catégories que l’on a attribuées. 

 

Les outils de planification

Les outils de gestion sont indispensables, mais ce ne sont pas les seuls lorsque l’on veut travailler à deux à distance. Le décalage horaire avec notre audience ou entre nous ne nous permet pas toujours de publier dans le même créneau. Aussi, en termes d’organisation, c’est toujours plus simple de prendre de l’avance. Olga et moi avons toutes les deux un job à côté, donc c’est primordial de ne pas faire les choses au dernier moment. 

Later est notre outil préféré pour planifier les posts de nos réseaux sociaux Instagram et Facebook. Tout est créé et planifié minimum une semaine en avance. Il vaut mieux ne pas être pris de court et anticiper les choses. Surtout lorsque l’on travaille à distance, on ne peut pas toujours être disponible aux heures de notre audience. De plus, l’outil est gratuit.

Pour Pinterest, on planifie tout sur Tailwind. Pour le coup, on planifie en général un mois en avance. C’est vraiment pratique. En revanche, il faut payer un abonnement annuel. Avec le temps que cela nous fait économiser, ça vaut le coup d’investir un petit peu dans son business.

 

Travailler à plusieurs : savoir s’écouter

C’est vrai qu’être organisé c’est important, et qu’il faut utiliser les bons outils. Mais avant tout, il faut savoir s’écouter et travailler en équipe. Il faut réussir à comprendre l’autre, à le connaître tout autant que l’on se connaît soi-même. Cela permet de poser les limites de chacun. Être capable de faire la part des choses et d’accepter que de temps en temps, on travaillera plus, ou bien que l’autre aura besoin de temps pour soi. 

Savoir s’écouter pour travailler à plusieurs à distance c’est éviter les frustrations et les conflits. Le fait de se laisser du temps et de l’espace permet d’être efficace et focalisé sur ce que l’on fait. Travailler dans le respect de l’autre c’est une des bases du succès d’un business à deux et à distance.

 

Travailler à distance à plusieurs : ce qu’il faut retenir 

Certes cela demande beaucoup de coordination et d’organisation. Il faut savoir utiliser les bons outils pour se faciliter le travail. Sur internet, il en existe beaucoup. Nos conseils en termes d’outils de gestion et de planification ne sont pas exhaustifs. C’est ceux que l’on utilise et nous en sommes ravies. 

Il est essentiel de se faire confiance et de se séparer les différentes tâches pour gérer beaucoup plus efficacement un business en ligne. 

Aujourd’hui, on a de nouveaux défis devant nous. Olga est rentrée en France. On va se réorganiser pour optimiser notre temps et la gestion de notre business. Travailler à deux à distance, c’est possible et cela nous donne encore plus envie de réussir en relevant ce défi. C’est une expérience tellement enrichissante de pouvoir créer un business en ligne et de le gérer à distance tout en voyant des résultats positifs. On vous conseille vivement de vous lancer avec une ou plusieurs personnes de confiance, si vous sentez que c’est possible. 

Si vous aussi vous avez décidé de vous lancer vous aussi, racontez-nous votre histoire en commentaire juste en dessous.

Découvrez notre parcours pour en arriver jusqu’ici :
Créer un blog sur les formations : comment on a commencé ?
Faire appel à une coach : comment ça nous a aidées ?

Démarcher Quand on est Timide : Mission Impossible ?

Démarcher Quand on est Timide : Mission Impossible ?

Démarcher quand on est timide peut sembler bien difficile. Même quand on n’est pas timide d’ailleurs. Quand on débute et que tout est nouveau, réussir à vendre ses services, trouver des clients, approcher des prospects, etc., tout cela peut déstabiliser, voire rebuter. Malgré tout, c’est une étape obligatoire, alors autant faire en sorte qu’elle se passe le mieux possible.

Le monde du business en ligne est bien différent du monde du travail, disons « classique ». Il se démarque de ce que l’on nous a appris à l’école et les codes ne sont pas les mêmes. Je ne connais aucune rédactrice web qui s’est pointée à un entretien d’embauche avec un CV et une lettre de motivation par exemple. Alors, forcément, quand on découvre cet environnement, on a besoin d’un temps d’adaptation et d’apprentissage pour pouvoir démarcher dans de bonnes conditions.

On vous rassure tout de suite, ce n’est pas mission impossible, non. Bien au contraire, il existe beaucoup de choses que vous pouvez mettre en place pour apprendre à prospecter. C’est justement le sujet de notre épisode de podcast du jour. Louise m’a posé plein de questions sur mes débuts à moi (qui ne remontent pas à si longtemps que ça, d’ailleurs). Elle s’intéresse aux conditions dans lesquelles j’ai commencé à démarcher puis à tous les changements que j’ai effectués pour que tout soit bien plus simple et plus efficace.

On parle des choses concrètes et pratiques que j’ai mises en places, de la formation que j’ai suivie pour m’aider dans tout ça, mais aussi d’état d’esprit et du rôle du mental dans la prospection et dans les relations avec les clients plus largement. C’est un épisode très spontané et sans langue de bois, qui devrait vous plaire. On compte sur vous pour nous partager votre avis en commentaire d’ailleurs. 😉

demarcher quand on est timide

Les questions dans cet épisode de Parle moi d’toi

 

Sur ce, je ne vous retiens pas plus longtemps. Place à notre épisode : démarcher quand on est timide. Il nous tient beaucoup à coeur et on espère que vous aimerez autant l’écouter qu’on a aimé l’enregistrer. Vous trouverez toutes les questions abordées au cours de ce podcast juste en dessous. ⬇️ Bonne écoute !

🎙 0″59 : Est-ce qu’Olga se souvient de la première fois où elle a dû démarcher un client ?
🎙 1″44 : Qu’est-ce qui a été le plus difficile pour elle pour prospecter ?
🎙 4″33 : Pendant combien de temps Olga a démarché des clients ?
🎙 5″48 : Qu’est-ce qui a changé dans sa méthode pour trouver des clients ?
🎙 6″41 : Quelle formation a-t-elle suivie pour enfin démarcher efficacement ?
🎙 7″59 : Comment présenter un beau portfolio pour un rédacteur web ?
🎙 10″01 : Comment démarcher quand on est timide ?
🎙 11″26 : L’importance de se former pour prendre confiance
🎙 12″00 : Quels sont les conseils d’Olga pour démarcher ?
🎙 13″58 : Quelles sont les qualités importantes pour prospecter ?

 

Les liens utiles

 

Notre podcast avec Morgane Leroy sur sa formation « Deviens un Pro du démarchage client »
Le podcast « Entreprendre quand on est introverti : Bonne idée ? »
Notre article de blog : Comment on s’est lancées dans le blogging
Instagram Choisir sa formation

Vous avez aimé l’épisode ? N’hésitez pas à vous abonner sur votre plateforme d’écoute et à nous laisser un petit commentaire. 🤗

créer un blog pour son business

Merci d'avoir demandé votre ebook ! Il va bientôt arriver dans votre boite mail (n'oubliez pas de vérifier les spams 😉)

10 Questions Bonus

Merci d'avoir demandé votre guide ! Il va bientôt arriver dans votre boite mail (n'oubliez pas de vérifier les spams 😉)

Checklist Bonus

Merci d'avoir demandé votre checklist ! Elle va bientôt arriver dans votre boite mail (n'oubliez pas de vérifier les spams 😉)

choisir sa formation en ligne

Merci d'avoir demandé votre checklist ! Elle va bientôt arriver dans votre boite mail (n'oubliez pas de vérifier les spams 😉)

Pin It on Pinterest