Si vous avez un blog – je pense que c’est le cas – pouvoir rédiger un article optimisé est incontournable pour apparaître dans les résultats des moteurs de recherches. Aimer écrire est une chose, mais savoir écrire pour le web en est une autre. Il y a quelques règles simples à suivre. Ne vous inquiétez pas, rien de bien compliqué. Les mots SEO ou référencement naturel peuvent faire peur, mais en réalité il s’agit surtout de respecter une certaine logique pour plaire à l’algorithme de Google. D’habitude, on vous parle de formations en ligne. Mais développer son blog et son business ne nécessite pas toujours de se former, et heureusement. Alors c’est parti pour notre sujet du jour : 5 astuces pour écrire un bon article de blog

1) Rédiger un article optimisé : soigner son title


Quand on se lance dans un business en ligne, plus on avance, plus on découvre qu’on a de nouvelles choses à faire et à apprendre. Parfois, c’est cool, parfois c’est un peu plus laborieux. Mais il y a toujours des trucs auxquels on n’avait pas pensé.
 

Peut-être que, pour vous, rédiger des articles optimisés en fait partie. Pour nous, c’était l’une des seules choses que l’on savait faire dès le départ. Alors on a envie de vous aider là-dessus avec cet article.

Notre premier conseil est donc le suivant : soignez votre title, autrement dit le titre de votre article. Celui qui apparaît en bleu sur la page des résultats de Google. C’est la toute première chose que l’internaute voit de votre contenu. Il a donc un impact direct sur le taux de clic, c’est-à-dire sur le pourcentage de gens qui cliquent dessus pour ouvrir votre article.

Essayez donc de bien travailler votre titre pour donner envie aux lecteurs d’en savoir plus. Jouez avec les mots, rendez-le percutant et accrocheur. Dites-en suffisamment pour comprendre de quoi il s’agit, mais pas assez pour piquer la curiosité. Idéalement, placez votre mot-clé principal dès le début de celui-ci.

2) Écrire un bon article de blog : l’importance de l’introduction


Bingo ! L’internaute a cliqué sur votre article, il va maintenant le découvrir. Vous devez absolument capter son attention et la garder. Il serait trop dommage de le perdre dès le début. 

L’introduction de votre article est donc votre première chance de séduire votre audience. Si vous avez piqué sa curiosité grâce à votre titre, vous devez lui prouver qu’elle a bien fait de vous faire confiance. Faites-lui comprendre que la suite de votre article va répondre à sa question. Comme pour le title, donnez-lui envie de poursuivre sa lecture.

 

C’est le moment de placer votre requête principale ainsi que ses synonymes ou les termes qui s’en rapprochent, le champ lexical. Ainsi, vous confirmez aux lecteurs et à l’algorithme de Google que vous allez bien traiter d’un sujet précis. 

3) Optimiser un article pour le référencement naturel : les mots-clés 

Le règne des mots-clés entassés et surexploités dans les contenus est révolu. Si cette technique fonctionnait il y a quelques années, ce n’est plus du tout le cas désormais. Cependant, ils restent bien sûr importants pour rédiger un article optimisé.

Eh oui, même si vous devez les utiliser avec parcimonie, ils permettent aux moteurs de recherches de comprendre de quoi vous parlez. Quand vous préparez un article, choisissez des mots-clés pertinents et variés pour étoffer votre contenu.

Mais attention, la qualité avant tout. Vous devez penser à la valeur que vous apportez à vos lecteurs avant de penser à la quantité de mots-clés. Placez-les de manière naturelle, utilisez-les toujours à bon escient pour ne pas rendre votre contenu trop lourd.

Sans en faire un outil de référence, vous pouvez vous aider du plug-in Yoast SEO pour celles et ceux qui travaillent sur WordPress. Cette extension vous aidera à savoir si votre article est bien adapté au référencement naturel. 

4) Comment rédiger un article SEO ? La structure

Passons maintenant à la structure de l’article. Vous avez maintenant un titre captivant, une introduction (ou un chapô) convaincante et des mots-clés pertinents. Il ne faudrait pas s’arrêter en si bon chemin. La suite de votre article de blog, vous vous en doutez, ne va pas se présenter en un bloc compact et indigeste.

Organisez votre texte en sous-titres et paragraphes. Vous avez certainement déjà entendu parler de balises HTML. Tada ! On y arrive. D’abord, votre titre de tout à l’heure doit être en balise title, c’est automatique sur WordPress. Ensuite, organisez votre contenu en “H2” (titre 2) pour vos sous-titres et “paragraphe” pour le corps du texte.

Idéalement, un paragraphe ne doit pas dépasser 300 mots. Si c’est le cas, pas de soucis. À ce moment-là, séparez-le en plusieurs sous-sous-titres, à savoir en plusieurs H3. C’est mieux organisé pour les algorithmes et plus agréable à la lecture pour les internautes.

Comme pour votre titre principal, vos sous-titres doivent être optimisés et contenir votre requête principale ou un mot-clé associé. 

Pensez également à bien aérer votre texte. Un article trop lourd ou trop condensé décourage les lecteurs de s’y attarder. Même si votre contenu est passionnant. D’où l’importance des sous-titres. N’hésitez pas aussi à sauter une ligne de temps en temps. Il ne faut pas oublier qu’aujourd’hui, beaucoup d’entre nous lisent sur le téléphone. Un gros pavé sur un ordinateur est donc un pavé encore plus gros sur un téléphone. 

5) Réussir un article de blog : le fil conducteur

Notre dernière astuce pour rédiger un bon article de blog est d’avoir un fil conducteur. Oui, on y pense moins à celle-là, pourtant elle est tout aussi importante. L’idée ici, c’est de construire son article selon une suite logique. Elle peut être chronologique, ou pas. Tant qu’elle guide votre cible de manière fluide. 

Cela vous permet de ne pas vous éparpiller et donc de vous aider à rédiger votre article. Avec un fil conducteur, vous évitez de vous perdre dans vos explications ou d’avoir un contenu difficile à suivre. On a lu ce conseil une fois que l’on a beaucoup aimé : une idée à la fois. C’est exactement ça. Apportez de la qualité à votre audience grâce à des articles bien pensés.

C’est d’autant plus important que, la plupart du temps, vos articles seront longs. Pour qu’ils soient bien référencés, plus ils sont fournis, mieux c’est. En moyenne, on parle de minimum 1 000 à 1 200 mots pour avoir une bonne place dans la page des résultats. Ensuite, plus il y a de mots, mieux c’est. Si vous avez de l’inspiration, vous pouvez aller jusqu’à 2 000 ou même 2 500 mots.

 

Vous avez d’autres astuces ? Partagez-les en commentaire ⬇️⬇️on a envie de vous lire !

N’oubliez pas votre checklist ⤵️

 

Pour aller plus loin : 

👉 Créer un Blog sur les Formations : Comment on a Commencé ?

👉 Mon témoignage sur la Formation en Rédaction Web de Lucie Rondelet

Ebook Bonus

Merci d'avoir demandé votre ebook ! Il va bientôt arriver dans votre boite mail (n'oubliez pas de vérifier les spams 😉)

10 Questions Bonus

Merci d'avoir demandé votre guide ! Il va bientôt arriver dans votre boite mail (n'oubliez pas de vérifier les spams 😉)

Checklist Bonus

Merci d'avoir demandé votre checklist ! Elle va bientôt arriver dans votre boite mail (n'oubliez pas de vérifier les spams 😉)

Pin It on Pinterest

Share This